42 n°26 sep/oct 2011
42 n°26 sep/oct 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°26 de sep/oct 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 87

  • Taille du fichier PDF : 20,4 Mo

  • Dans ce numéro : les jeux de Tower Defense en flash.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 72 - 73  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
72 73
MN YEAH YEAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH La Minute TÉLÉduquons de Bobcat Lapalissade, Capitaine Obvious ne lui doit … rien ! Figure incontournable du geekisme de l’intra réseau toile d’araignée mondial, Capitaine Obvious est un personnage d’une origine mystérieuse ! Bien que figure récurrente, quasiment personne ne sait d’où il vient ! Cap’Obvious est comme beaucoup de choses venant d’Internet ; un mème. Si si, c’est la bonne orthographe. Cela vient du grec « mimeisthai » qui veut dire « copier ». D’ailleurs le mot « mime » à la même origine et prononciation. Sur le net, il s’agit d’un phénomène qui tourne en boucle sur la toile. Ça peut être des expressions comme « lol », des types d’images comme les lolcats (issus d’ailleurs d’un mème) ou encore des phénomènes vidéo. Mais Capitaine Obvious, à quoi sert-il ? Eh bien c’est une expression des geeks qui désigne une personne qui enfonce des portes ouvertes avec un panache ridicule au demeurant, en sortant une navrante vérité évidente. Un peu comme « le point Godwin », invoquer le Capitaine sert généralement à finir un troll, un flamewar ou une conversation sur une note magistrale (ou sarcastique, au choix) ! Cette expression s’est tellement répandue, que des images de Capitaine Obvious ont commencé à fleurir sur le réseau, basé souvent sur Capitaine America (créant un nouveau mème par la même occasion). De par lui, il y a eu également le phénomène « Master of the obvious », sorte de mème spin off ainsi que la corollaire « Horacio Cain » pour commencer les dissertations (Yeeeaah !). Mais d’où vient-il ? Quelle est son origine ? Des archéolols *euh* logues de l’académie kikou.com se sont penchés sur son cas et ont statué qu’il est le fils de La Palice ! Pourquoi ? Car la figure en français - 72 (42lemag.fr) -
MN YEAAH de déclamer une évidence grosse comme le Mont Saint-Michel se nomme une lapalissade ! Ou vérité de La Palice, ou encore de la tautologie, formulation grammaticale d’une phrase qui force à démontrer la vérité à sa fin (mais sans le coté péjoratif d’une lapalissade). « OMFG il était encore vivant 5 minutes avant sa mort ! ! 1 » C’est l’expression type de la lapalissade. Et Capitaine Obvious, c’est sa spécialité bon sang de barrette de RAM 2 Gio ! ! Il ne peut qu’être son successeur dans la nolife dedans les ordinateurs ! Eh bien je suis au regret de vous dire : non ! Cap’n’est pas le héros des temps virtuel, héritier de La Palice, car La Palice n’a JAMAIS dit de phrase tautologique. En fait, y a jamais eu de mec qui s’est appelé La Palice en France. C’est en réalité Jacques II de Chabannes qui était seigneur du château de La Palice (quelque part en Auvergne). Il en était chevalier, ce qui est un titre, pas un nom. C’était également un maréchal de François Ier et comme il y avait souvent la guerre, il distribuait des bourre-pif et des coups d’épée avec François tout partout sur le serveur *euh* en Europe ! C’est durant le siège de Pavie (Italie- 1525) qu’il mourut avec bravoure, et ses soldats écrivirent alors une chanson à sa mémoire et à la gloire de son courage. C’est en se penchant sur une strophe précise de ladite chanson que tout devient limpide : « Hélas, La Palice est mort, Est mort devant Pavie ; Hélas, s’il n’était pas mort, Il ferait encore envie » - 73 (42lemag.fr) - Vous voyez ? La phrase et sa tournure n’ont rien à voir avec une lapalissade ironique ! Mais alors pourquoi le mot « lapalissade » a émergé dans la mémoire commune ? Car en ancien français, il y avait deux façons graphiques pour représenter le son « s ». L’une est celle que nous utilisons, et l’autre ressemble à un « f » mais sans sa barre transversale : le « ſ » (qui est le « S long » en quelque sorte). DONC, ce sont les gogoles des générations suivantes qui ne savaient pas bien lire, qui ont créé la lapalissade ! Une simple erreur de lecture qui s’est tellement répandue, au point de faire émerger une expression et un nouveau mot ! Reprenons, « il était encore vivant 5 minutes avant sa mort » vient d’une bête erreur de lecture d’une chanson du XVIème siècle (alors qu'à cette même bataille François Preum's s'est fait capturer), qui a créé l’expression, qui a créé le mot, qui a filé ses pouvoirs à Capitaine Obvious. Flippant, non ? Bobcat YEAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


42 numéro 26 sep/oct 2011 Page 142 numéro 26 sep/oct 2011 Page 2-342 numéro 26 sep/oct 2011 Page 4-542 numéro 26 sep/oct 2011 Page 6-742 numéro 26 sep/oct 2011 Page 8-942 numéro 26 sep/oct 2011 Page 10-1142 numéro 26 sep/oct 2011 Page 12-1342 numéro 26 sep/oct 2011 Page 14-1542 numéro 26 sep/oct 2011 Page 16-1742 numéro 26 sep/oct 2011 Page 18-1942 numéro 26 sep/oct 2011 Page 20-2142 numéro 26 sep/oct 2011 Page 22-2342 numéro 26 sep/oct 2011 Page 24-2542 numéro 26 sep/oct 2011 Page 26-2742 numéro 26 sep/oct 2011 Page 28-2942 numéro 26 sep/oct 2011 Page 30-3142 numéro 26 sep/oct 2011 Page 32-3342 numéro 26 sep/oct 2011 Page 34-3542 numéro 26 sep/oct 2011 Page 36-3742 numéro 26 sep/oct 2011 Page 38-3942 numéro 26 sep/oct 2011 Page 40-4142 numéro 26 sep/oct 2011 Page 42-4342 numéro 26 sep/oct 2011 Page 44-4542 numéro 26 sep/oct 2011 Page 46-4742 numéro 26 sep/oct 2011 Page 48-4942 numéro 26 sep/oct 2011 Page 50-5142 numéro 26 sep/oct 2011 Page 52-5342 numéro 26 sep/oct 2011 Page 54-5542 numéro 26 sep/oct 2011 Page 56-5742 numéro 26 sep/oct 2011 Page 58-5942 numéro 26 sep/oct 2011 Page 60-6142 numéro 26 sep/oct 2011 Page 62-6342 numéro 26 sep/oct 2011 Page 64-6542 numéro 26 sep/oct 2011 Page 66-6742 numéro 26 sep/oct 2011 Page 68-6942 numéro 26 sep/oct 2011 Page 70-7142 numéro 26 sep/oct 2011 Page 72-7342 numéro 26 sep/oct 2011 Page 74-7542 numéro 26 sep/oct 2011 Page 76-7742 numéro 26 sep/oct 2011 Page 78-7942 numéro 26 sep/oct 2011 Page 80-8142 numéro 26 sep/oct 2011 Page 82-8342 numéro 26 sep/oct 2011 Page 84-8542 numéro 26 sep/oct 2011 Page 86-8742 numéro 26 sep/oct 2011 Page 87