42 n°26 sep/oct 2011
42 n°26 sep/oct 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°26 de sep/oct 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 87

  • Taille du fichier PDF : 20,4 Mo

  • Dans ce numéro : les jeux de Tower Defense en flash.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 66 - 67  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
66 67
IRL La vie du net GROS DOSSIER THÉMATIQUE Le blog n’existait pas que son principe était déjà là sur le net. Des gens s’amusaient à créer des sites web pour parler de leur vie, montrer leurs chats et créer des webring entre webmasters. Les prémices du voyeurisme aussi avec les premières webcams plantées dans des maisons pour voir la vie trépidante des gens dedans (urk), les communautés autour des newsgroups, des forums qui s’émancipaient afin de devenir un projet plus sérieux, et c’est là que j’ai rencontré : la traduction des JV d’antan ! Et j’y ai découvert le groupe de traduction de ROM, Terminus traduction. Avec plusieurs projets à leur actif, c’était le groupe le plus populaire et le plus prolixe. Hélas ils ne recrutaient pas à ce moment-là. Fort heureusement que d’autres groupes existaient et j’ai joint Angels Traduction. C’était un tout petit groupe qui venait de naître et j’ai vite été nommé n°2 pour mon enthousiasme. Hélas le bonheur fut de courte durée car à cause d’un troll interne mesquin qui s’est transformé en flamewar, le groupe a explosé. J’ai récupéré les gens que je pouvais ainsi que les projets, et j’ai fondé Rebirth traduction. J’ai alors vite découvert qu’une guerre sans merci s’était lancée entre Terminus et bien d’autres groupes (surtout Cigarette trad et Generation 9), reprochant l’hégémonie de Terminus. Les détracteurs sont même allés jusqu'à faire des parallèles avec Microsoft, et les arguments allaient de mal en pis : « moa j’trad + vit ke vou et j’en è 1e plu groç lol ». Et durant cette bataille on a tenté de me rallier à l’anti Terminus de façon mesquine en me faisant croire des débilités sans fondements. J’ai doublement refusé car je ne comprenais pas la raison de cette guerre ridicule où personne n’en ressortirait grandi, et surtout j’avais d’excellentes relations avec Card Master et Copernic de Terminus. C’est d’ailleurs à ce moment-là pour me couvrir que ceux-ci me proposèrent que Rebirth devienne « filleul de trad », c'est-à-dire reconnu par Terminus et bien placé dans la balance. L’association nous a beaucoup aidés pour clore des projets. La page d'acceuil de Rebirth, mon groupe de trad que j’y suis entré, et ayant un peu d’expérience pour diriger, j’ai été nommé administrateur (après le départ de Copernic). J’ai pu alors participer à de grands projets de trad, comme celle de Chrono Trigger ou beaucoup de béta tests. Et comme tout le monde, un jour mes études étaient trop lourdes, il a fallu choisir, et j’ai également quitté le groupe (entre de bonnes mains tout de même). S’en est suivi une longue phase de travail, où j’eus mes diplômes. Cependant ma vie internet a été dure et chaotique en jouant en solo, allant de forum en forum. J’ai erré longtemps comme cela en voyant l’arrivée de la décadence Facebook et Twitter, pollueurs d’esprit. Las et fatigué de tout ceci, je ne savais plus où aller durant mes heures perdues de surfs… Et un jour j’ai entendu parler d’un fief légendaire, regroupant de nombreux geeks. Ce fut nioutaik ! Tel un port, un phare dans l’obscurantisme kikou, je m’y attachai. Puis bien des mois s’écoulèrent et comme beaucoup ici je vis naître 42. Un grand projet, drôle et malicieux ! Je fus également accepté dans la sacro sainte équipe ! N’oubliez jamais ceci : il n’y a dans la geekitude ni noblesse ni roture, ni seigneur ni gueux, ni bourgeoisie ni plèbe, ni maître ni valet (enfin si pour les périph’info par exemple) ! Il y a des informaticiens, des scientifiques, des artistes, des comiques, des sceptiques… Des gens, des fans, des hommes libres ! ! 1 Riant des clichés de la vie ! Dénonçant les absurdités de ce monde ! Triomphant des kikous et des kevins par leurs incroyables lumières et leurs talents. Ami, n’oublie jamais ton rêve ! Et tel un défi claquant au vent, tel un soufflet jeté à la face des incrédules et des sectaires, surfe sur le net et brandis de tes mains Quarante-Deux ! Et puis, chemin faisant, les ados deviennent adultes et n’ont plus de temps, la vie active les rattrape… Et Rebirth a perdu tout simplement tous ses membres par manque de temps. Pour finir alors en beauté, Terminus m’accepta et récupéra tous nos travaux. C’est ainsi Bobcat - 66 (42lemag.fr) -
IRL Internet la matrice, tout ca L’avenir de l’intratube PRÉVISIONS A l'heure où la France peut se targuer d'avoir encore un de ses joyaux technologiques en fonctionnement, à savoir le Minitel, intéressons-nous donc un peu à ce que nous réserve le futur de demain de la technologie qu'on ne verra sûrement jamais mais qu'elle fait dresser le kiki tout dur. Petit rappel historique Je ne vais pas vous faire l'affront de faire un long paragraphe sur l'origine d'Internet. N'importe quel geek est censé connaître ça sur le bout des doigts. Mais puisque nous gagnons chaque mois de nouveaux lecteurs, et que certains d'entre vous sont nés apès Dance Machine, les baskets fluos et la mort de John Wayne, allons-y quand même. 1965 : la première connexion entre deux ordinateurs à longue distance est testée. Vu les problèmes générés, il est décidé de communiquer dorénavant par paquets de données. 1968 : ARPANET, premier réseau permettant de garder le contact entre sites distants en cas d'attaque commence à être mis en place 1969 : ARPANET compte ses 4 premiers nœuds 1972 : Création du courrier électronique 1974 : Premières spécifications du protocole TCP Fin des années 80 : ARPANET devient un réseau commercial où chacun peut se connecter à distance. ARPANET devient Internet 1992 : Création de l'Internet Society permettant de gérer le bordel général qu'est devenu le développement d'Internet 1993 : Sortie du premier browser supportant textes et images 1993 : A y est, on peut downloader du prOn... Enfin des images, en plusieurs dizaines de minutes, et si la connexion ne lâche pas avant l'instant fatidique où apparaissent quelques poils pixelisés... - 67 (42lemag.fr) -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


42 numéro 26 sep/oct 2011 Page 142 numéro 26 sep/oct 2011 Page 2-342 numéro 26 sep/oct 2011 Page 4-542 numéro 26 sep/oct 2011 Page 6-742 numéro 26 sep/oct 2011 Page 8-942 numéro 26 sep/oct 2011 Page 10-1142 numéro 26 sep/oct 2011 Page 12-1342 numéro 26 sep/oct 2011 Page 14-1542 numéro 26 sep/oct 2011 Page 16-1742 numéro 26 sep/oct 2011 Page 18-1942 numéro 26 sep/oct 2011 Page 20-2142 numéro 26 sep/oct 2011 Page 22-2342 numéro 26 sep/oct 2011 Page 24-2542 numéro 26 sep/oct 2011 Page 26-2742 numéro 26 sep/oct 2011 Page 28-2942 numéro 26 sep/oct 2011 Page 30-3142 numéro 26 sep/oct 2011 Page 32-3342 numéro 26 sep/oct 2011 Page 34-3542 numéro 26 sep/oct 2011 Page 36-3742 numéro 26 sep/oct 2011 Page 38-3942 numéro 26 sep/oct 2011 Page 40-4142 numéro 26 sep/oct 2011 Page 42-4342 numéro 26 sep/oct 2011 Page 44-4542 numéro 26 sep/oct 2011 Page 46-4742 numéro 26 sep/oct 2011 Page 48-4942 numéro 26 sep/oct 2011 Page 50-5142 numéro 26 sep/oct 2011 Page 52-5342 numéro 26 sep/oct 2011 Page 54-5542 numéro 26 sep/oct 2011 Page 56-5742 numéro 26 sep/oct 2011 Page 58-5942 numéro 26 sep/oct 2011 Page 60-6142 numéro 26 sep/oct 2011 Page 62-6342 numéro 26 sep/oct 2011 Page 64-6542 numéro 26 sep/oct 2011 Page 66-6742 numéro 26 sep/oct 2011 Page 68-6942 numéro 26 sep/oct 2011 Page 70-7142 numéro 26 sep/oct 2011 Page 72-7342 numéro 26 sep/oct 2011 Page 74-7542 numéro 26 sep/oct 2011 Page 76-7742 numéro 26 sep/oct 2011 Page 78-7942 numéro 26 sep/oct 2011 Page 80-8142 numéro 26 sep/oct 2011 Page 82-8342 numéro 26 sep/oct 2011 Page 84-8542 numéro 26 sep/oct 2011 Page 86-8742 numéro 26 sep/oct 2011 Page 87