42 n°26 sep/oct 2011
42 n°26 sep/oct 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°26 de sep/oct 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 87

  • Taille du fichier PDF : 20,4 Mo

  • Dans ce numéro : les jeux de Tower Defense en flash.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 60 - 61  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
60 61
IRL GROS DOSSIER THÉMATIQUE Eul'ternet et ouam'Vu par Mpprfffchier My live on the intratube Mes premiers pas sur Internet ? Tain les enfants, ça ne me rajeunit pas tout ça ! Mes débuts sur la Toile sont assez flous, mais l'un des premiers trucs dont je me souviens, c'est que j'utilisais Internet pour aller télécharger des nouveaux circuits et véhicules pour POD, un jeu de bagnoles d'Ubisoft, régulièrement mis à disposition par les développeurs sur leur site web. Car oui, aussi surprenant que cela puisse paraître, non seulement cela fait ainsi d'Ubisoft un des précurseurs en matière de DLC, mais en plus ceux-ci étaient gratuits ! Hé oui, c'était une époque chargée de promesses ou d'optimisme, la mise en réseau de tous les ordinateurs allait permettre à tout un chacun de partager son savoir et de faire progresser la connaissance humaine, et Google c'était le moteur de recherche tout pourri qui prenait le relais quand Yahoo ne trouvait pas ce qu'on lui demandait. Bon évidemment moi je passais le faible temps que mes parents m'autorisaient sur des sites de jeux vidéo ou de blagues à la con, à la grande consternation de mes géniteurs qui ne voyaient pas trop comment les jeux vidéo allaient m'assurer un avenir radieux. Un truc qui m'a très vite fasciné, c'était la section hate mail de certains sites (The Jacky Touch, évoqué par Polo, en avait une très belle, jamais je ne me lassais des "ankulé comen tose te foutr deu la gel de nautr pacion, viyin nou voar sur le parking du noroto samedi coar on vat Je l'achetais pour les articles, je vous jure ! te paitai la guel") : voir de parfaits inconnus rédiger de longs mails en capslock pour expliquer au webmaster d'un site qu'ils n'aimaient pas en quoi le monde serait meilleur si son site n'avait jamais existé avait le don de m'émerveiller, et j'ai assez vite développé le rêve secret de rassembler un jour moi - 60 (42lemag.fr) -
IRL Des graphismes cutting-edge (pour 1997), des DLCs gratuits, best game ever quoi ! aussi une communauté de haters qui se ligueraient quotidiennement pour me traiter de sous-merde (au passage, Cerberus, j'admire les spécimens que tu as su attirer sur Nioutaik, sisi vraiment, ils mériteraient d'être protégés par l'UNESCO). Oui, j'ai des rêves bizarres, ça doit être parce qu'au fond de moi je suis un gros troll. C'est l'effet "passer pour un idiot aux yeux d’un imbécile est une volupté de fin gourmet" j'imagine, en tous cas sur Internet, y en a qui se gavent ! comme son nom l'indique, traitait de hacking et autres trucs de sk1llz0rs ; dans la réalité, c'était principalement des articles pseudo-techniques incompréhensibles qui se résumaient à "bon alors pour hacker un jeu c'est très simple, vous ouvrez l'exe avec un éditeur hexadécimal, vous regardez dans l'assembleur comment est faite la protection, et ensuite vous spoofez le registre de congruence en plaçant un mutex en polonaise inverse". Il va de soi que je ne bitais en général pas un seul mot de ce qu'ils racontaient là-dedans, mais bon, quand je lisais tous ces trucs parlant de sécurités et de comment les contourner, j'avais l'impression d'être un mec dangereux, limite si je ne me retournais pas dans la rue pour vérifier que je n'étais pas suivi par un agent de la DGSE. A la même époque, afin de connaître la célébrité et de concurrencer les jeanfoutre de jeuxvideo.com qui venaient juste de se lancer, j'avais créé de mes propres mains mon site web (enfin je l'ai fait sous Dreamweaver, faut pas déconner, j'allais quand même pas apprendre le html) de jeux vidéo proposant moult tests et soluces de jeux avec une charte graphique aussi épurée qu'originale (j'sais pas, mais sur le moment, le texte vert sur fond noir, je trouvais ça pas mal moi...). Inutile de chercher le site, il a disparu mystérieusement un soir où je nettoyais mon clavier, cela dit, en toute objectivité, il était vraiment pas mal, et les soluces étaient vraiment de première qualité, certaines d'entre elles ont même été reprises (sans mon autorisation d'ailleurs) sur des sites relativement réputés. Du coup, j'ai profité de mon statut de webmaster tout-puissant pour lancer quelques piques ça et là afin de farmer un peu de mail d'abrutis, mais ça n'a jamais pris, probablement que je n'avais GROS DOSSIER THÉMATIQUE Cela coïncidait d'ailleurs avec l'époque où j'étais un gros rebelle qui crachait sur Microsoft et Bill Gates (mais bon, je restais sur Windows, fallait bien que je joue à Baldur's Gate hein) et où je lisais le Virus Informatique. Haha, le Virus Informatique... Pour ceux qui ne connaissent pas, c'était un canard qui, entre deux dessins de jeunes filles chichement vêtues et autres blagues de cul, avait comme fond de commerce de taper sur Microsoft, et plus généralement sur tout ce qui constituait l'establishment du monde informatique, ce qui incluait une grande partie de la presse vidéo-ludique française (à leur décharge, il faut reconnaître que si maintenant dénigrer Cro$oft c'est à peu près aussi anticonformisme que de porter un t-shirt Che Guevara, à l'époque ils étaient quasiment les seuls à dénoncer certains vrais scandales). Plus tard, les responsables de cette publication ont poussé le vice jusqu'à sortir Pirates Magazine, qui - 61 (42lemag.fr) -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


42 numéro 26 sep/oct 2011 Page 142 numéro 26 sep/oct 2011 Page 2-342 numéro 26 sep/oct 2011 Page 4-542 numéro 26 sep/oct 2011 Page 6-742 numéro 26 sep/oct 2011 Page 8-942 numéro 26 sep/oct 2011 Page 10-1142 numéro 26 sep/oct 2011 Page 12-1342 numéro 26 sep/oct 2011 Page 14-1542 numéro 26 sep/oct 2011 Page 16-1742 numéro 26 sep/oct 2011 Page 18-1942 numéro 26 sep/oct 2011 Page 20-2142 numéro 26 sep/oct 2011 Page 22-2342 numéro 26 sep/oct 2011 Page 24-2542 numéro 26 sep/oct 2011 Page 26-2742 numéro 26 sep/oct 2011 Page 28-2942 numéro 26 sep/oct 2011 Page 30-3142 numéro 26 sep/oct 2011 Page 32-3342 numéro 26 sep/oct 2011 Page 34-3542 numéro 26 sep/oct 2011 Page 36-3742 numéro 26 sep/oct 2011 Page 38-3942 numéro 26 sep/oct 2011 Page 40-4142 numéro 26 sep/oct 2011 Page 42-4342 numéro 26 sep/oct 2011 Page 44-4542 numéro 26 sep/oct 2011 Page 46-4742 numéro 26 sep/oct 2011 Page 48-4942 numéro 26 sep/oct 2011 Page 50-5142 numéro 26 sep/oct 2011 Page 52-5342 numéro 26 sep/oct 2011 Page 54-5542 numéro 26 sep/oct 2011 Page 56-5742 numéro 26 sep/oct 2011 Page 58-5942 numéro 26 sep/oct 2011 Page 60-6142 numéro 26 sep/oct 2011 Page 62-6342 numéro 26 sep/oct 2011 Page 64-6542 numéro 26 sep/oct 2011 Page 66-6742 numéro 26 sep/oct 2011 Page 68-6942 numéro 26 sep/oct 2011 Page 70-7142 numéro 26 sep/oct 2011 Page 72-7342 numéro 26 sep/oct 2011 Page 74-7542 numéro 26 sep/oct 2011 Page 76-7742 numéro 26 sep/oct 2011 Page 78-7942 numéro 26 sep/oct 2011 Page 80-8142 numéro 26 sep/oct 2011 Page 82-8342 numéro 26 sep/oct 2011 Page 84-8542 numéro 26 sep/oct 2011 Page 86-8742 numéro 26 sep/oct 2011 Page 87