42 n°26 sep/oct 2011
42 n°26 sep/oct 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°26 de sep/oct 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 87

  • Taille du fichier PDF : 20,4 Mo

  • Dans ce numéro : les jeux de Tower Defense en flash.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 56 - 57  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
56 57
IRL GROS DOSSIER THÉMATIQUE minutes) mais, il me manquait un truc. Ce truc en fait, c'est de pouvoir assouvir ma "connarditude". Et là, un pote me montre le Graal : Caramail ! Feu Caramail était une espèce de chat où on rentrait dans des chans selon les intérêts (foot, drague, allez l'OM *sigh* etc.). Son truc à lui, aller foutre la merde sur les chans "sensibles". C'est donc des heures et des heures durant que j'écumais la crème des chats avec la finesse d'un bulldozer bavaro-zélandais. Débouler dans le chan "rondes et jolies" en lâchant un "alors les grosses vaches, comment qu'c'est ? " ou dans le chan "gay du 57" plein d'gays en Moselle, c'est ouf ça...à base de "alors les baltringues, qui enfile qui ? " a quelque chose de primairement jouissif. Les chans "Kabylie nik tou" et "FéMiNiStE et fière ! " étaient quand même les plus marrants et ceux sur lesquels j'ai fait mes plus beaux trolls. Si aujourd'hui ça semble désuet, la notion de "trolling", en ces temps reculés, était peu présente, voire totalement absente. Troller était si simple, si bon, si marrant, putain qu'est-ce que ça me manque, surtout qu'aujourd'hui, c'est plus difficile de faire ça, ou moins drôle. Ou j'ai vieilli. Putain. Et après... Caramail, tant d'heures de bonheur ! Le net s'est développé, c'est devenu culturel, ancré, tout simplement indispensable. L'ADSL, Counter Strike, Google, Myspace, Youtube, Steam, Freebox, Amazon, 4chan, WoW, Facebook, Twitter... J'en oublie, mais bon, l'ère des mastodontes était arrivée. Hé oui, maintenant, quand on va sur le net, on sait exactement ce qu'on veut faire, comment le faire, pour assouvir quel besoin. Internet est devenu "vraiment utile" (je dis ça parce que moi j'avais vendu à mes parents que grâce à Internet je pourrais faire mes recherches pour mes études plus facilement, LOL) quand on en a besoin (mais ça reste aussi extrêmement inutile si on le souhaite). Ça, c'est bien. Ce qui est dommage, c'est qu'on perd peu à peu de magnifiques sites 0.5 comme http://non-hippophagie.piczo.com/ ? cr=7 et surtout, surtout, à cause de ce putain de web 2.0 de mes deux, finie la belle époque du net "anonyme" où on se connaissait via des pseudos uniquement. C'était marrant cette époque "full pseudo", moi j'aimais bien. Maintenant, si on veut remplir les canons sociaux du web, faut mettre plein de photos de sa vie (enfin, des photos qui montrent qu'on réussit sa vie surtout !), des vacances, de la copine (que si elle est bonne), du chien, se mettre sur les réseaux professionnels bla bla bla... C'était vraiment mieux avant. Putain de Zuckerberg. Polo Mon premier site "religieusement suivi". Le CD d'AOL, qu'on pouvait trouver dans QUASIMENT tous les magazines à l'époque !!! Marketing viral 0.1 ! § ! - 56 (42lemag.fr) -
IRL L’internet et moi Vu par Réchèr Mes premiers contacts avec internet Internet j'en avais entendu parler par mon frangin qui se shootait à la presse informatique. J'avais rien compris, mais comme il avait dit que ce serait génial, je me suis empressé de le répéter à mes potes pour faire mon malin. Puis ils m'ont demandé ce que ce serait exactement, et là j'ai eu l'air moins malin. Enfin bref. Le mot "virtuel" GROS DOSSIER THÉMATIQUE Mon premier contact survint au lycée. J'étais dans un établissement assez bourgeois, dotés de moyens importants. De plus, j'étais en section européenne, on avait l'histoire-géo enseignée en anglais, ça rigolait pas. Vers la fin de l'année de seconde, la principale débarqua dans la salle, nous annonçant un projet de "classe virtuelle". Elle-même ne pigeait pas ce qu'elle racontait, mais c'était pas grave. Dans le cadre de ces cours virtuels, nous devions préalablement être accoutumé à l'utilisation du "réseau des réseau", et à l'informatique en général. Nous fîmes donc une première séance, chacun devant un ordinateur. (Ce qui était la fortune. En général, c'était un pour 2, voire un pour toute la classe). « Hailz ! l'm from teh internet. And you ? " Un informaticien lunetteux nous expliquait des trucs, tel que la signification des sigles "HTTP" et "WWW". Il avait déjà lancé les navigateurs et nous avait tous mis sur le même site. Un fourretout chaotique assez vaste, comme on en faisait à l'époque (j'ai oublié l'url, désolé). La première page était politiquement correct, et devait causer d'un truc bien chiant comme les guerres napoléoniennes. En suivant les liens, on tombait sur un peu de tout. Je récupérais des codes pour Quake, et lisais un article sur la réalité virtuelle, pour me la péter auprès des autres. Pendant ce temps, ma voisine de devant (elle était en minijupe et je matais ses cuisses) avait trouvé une page regroupant des "blagues à deux francs". Elle donna le lien aux autres, et finalement, la plupart de la classe se mit à regarder ça. Pendant ce temps, les plus aguerris avaient pris le contrôle de la barre d'adresse, et s'étaient envolé vers d'autres sites qu'ils connaissaient. Une nana trainait sur altavista.com, et un pote squattait battle.net, le site pour - 57 (42lemag.fr) -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


42 numéro 26 sep/oct 2011 Page 142 numéro 26 sep/oct 2011 Page 2-342 numéro 26 sep/oct 2011 Page 4-542 numéro 26 sep/oct 2011 Page 6-742 numéro 26 sep/oct 2011 Page 8-942 numéro 26 sep/oct 2011 Page 10-1142 numéro 26 sep/oct 2011 Page 12-1342 numéro 26 sep/oct 2011 Page 14-1542 numéro 26 sep/oct 2011 Page 16-1742 numéro 26 sep/oct 2011 Page 18-1942 numéro 26 sep/oct 2011 Page 20-2142 numéro 26 sep/oct 2011 Page 22-2342 numéro 26 sep/oct 2011 Page 24-2542 numéro 26 sep/oct 2011 Page 26-2742 numéro 26 sep/oct 2011 Page 28-2942 numéro 26 sep/oct 2011 Page 30-3142 numéro 26 sep/oct 2011 Page 32-3342 numéro 26 sep/oct 2011 Page 34-3542 numéro 26 sep/oct 2011 Page 36-3742 numéro 26 sep/oct 2011 Page 38-3942 numéro 26 sep/oct 2011 Page 40-4142 numéro 26 sep/oct 2011 Page 42-4342 numéro 26 sep/oct 2011 Page 44-4542 numéro 26 sep/oct 2011 Page 46-4742 numéro 26 sep/oct 2011 Page 48-4942 numéro 26 sep/oct 2011 Page 50-5142 numéro 26 sep/oct 2011 Page 52-5342 numéro 26 sep/oct 2011 Page 54-5542 numéro 26 sep/oct 2011 Page 56-5742 numéro 26 sep/oct 2011 Page 58-5942 numéro 26 sep/oct 2011 Page 60-6142 numéro 26 sep/oct 2011 Page 62-6342 numéro 26 sep/oct 2011 Page 64-6542 numéro 26 sep/oct 2011 Page 66-6742 numéro 26 sep/oct 2011 Page 68-6942 numéro 26 sep/oct 2011 Page 70-7142 numéro 26 sep/oct 2011 Page 72-7342 numéro 26 sep/oct 2011 Page 74-7542 numéro 26 sep/oct 2011 Page 76-7742 numéro 26 sep/oct 2011 Page 78-7942 numéro 26 sep/oct 2011 Page 80-8142 numéro 26 sep/oct 2011 Page 82-8342 numéro 26 sep/oct 2011 Page 84-8542 numéro 26 sep/oct 2011 Page 86-8742 numéro 26 sep/oct 2011 Page 87