42 n°26 sep/oct 2011
42 n°26 sep/oct 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°26 de sep/oct 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 87

  • Taille du fichier PDF : 20,4 Mo

  • Dans ce numéro : les jeux de Tower Defense en flash.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 44 - 45  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
44 45
TELEVISION LA PUBLICITÉ POURRIE DU MOIS Schweppes La publicité de mayrde du mois Je suis colère ! ! 1 Oui, je sais, c’est incroyable, mais attendez de savoir après quoi en vous accrochant bien à votre chaise parce que le choc va être tel qu’il va finir de bousiller les fondations de Fukushima. Je suis en colère à cause d’une publicité ! ! "Encore ! ! Nan mais c’est pas vrai… Comment un corps si petit et si laid peut contenir autant de haine sur seul sujet ? ? " Ah mais je vous arrête tout de suite lecteurs médisants, je ne ressens pas de haine envers les publicités ! J’estime juste qu’elles ont plus leur place à bord de trains direction les douches polonaises qu’à la télé ou dans les magazines, voilà tout. La publicité en question est pour une marque à l’orthographe de volcan islandais, Schweppes (à prononcer Chouaippseuh et non Choueupeusse pour faire caca sur la phonétique), dans laquelle Uma Thurman, qui a bien besoin de payer ses factures, explique en anglais (apparemment on a une pénurie de pubs de mayrde en France, faut importer en VOST) à un monsieur qu’elle adore avoir du Schweppes avec les étrangers ("I love to have Schweppes with strangers") avant de lui demander s’il aimerait bien avoir du Schweppes, juste lui et elle ("do you want to have Schweppes, just me and you ? "). Bien sûr, le monsieur, qui aimerait bien faire quéquette à une star d’Hollywood pour crâner devant les copains est en plein quiproquo rigolo, il demande alors "vous voulez dire sexe hein ? Allez vazy dis que c’est sexe Uma, fais pas ta pute franchement ouaich mademoiselle" ("You mean sex Uma, Subtilité ! - 44 (42lemag.fr) -
TELEVISION right ? "), tout ça pour se faire cockbloquer la face d’un "Non, à quoi tu t’attendais ? *trollface*" (Noo !!! ! What did you expect). Hilarité générale ! Des millions de litres de boisson dégueulasse vendues de par le monde, youpi youpla tralala ! Du moins c’est ce qu’on dû imaginer les créateurs de cette bouse pendant leur brainstorming : Jean-Edern : Bon les mecs, ça va faire quatre mois qu’on est censé bosser sur la nouvelle campagne Schoupeuss, euh, Scheuouaipeusse, râh, enfin la boisson naze plus amer qu’un pamplemousse en état de décomposition avancée, et on n'a toujours rien branlé ! Jean-Tchang : Parle pour toi *clin d’œil salace*. Jean-Edern : Bordayl Jean-Tchang, pour être aussi idiot t’a pas dû faire que t’amuser avec les jouets chinois au mercure, t’as dû les manger !!! Assaisonnés au LSD !!! Pendant que ta mère te berçait près d’un mur EN CRÉPIS !!! On n'a pas le temps pour ces niaiseries, les clients arrivent dans 10mn alors faut me pondre un concept en béton. Jean-Tchang : Pfuu, te prends pas la tête, on colle une bonasse lambda qui boit du Schweppes comme si elle était en train de tailler une pipe, un coup de projection de la boisson sur sa face pour les amateurs d’éjac faciale pour faire bonne figure et c’est plié ! Jean-Edern : Super idée mais on va déjà l’utiliser pour la pub Pulco, il nous faut autre chose. Plus que 8 min ! Charle-Jean-Charle : Je sais ! Schweppes ça sonne un peu comme "Chouette" alors on balance un hibou qui crie "Le Schweppes c’est chouette" ! Jean-Tchang : Ah ouais, trop le kiff ! Et la chouette on lui fait faire une fellation à la bouteille suivie d’une double pénétration par le Schweppes goût citron vert ! Jean-Edern qui vient d’avoir une révélation à la Docteur House : Vous savez quoi les mecs ! Vous êtes BRI-LLANTS ! Comme de toute façon il nous faut du cul on va mixer vos deux idées et faire un jeu de mot sexuel avec "Schweppes". Charle-Jean-Charle : Euh, par contre comment on va justifier le budget de 3 millions d’euros ? Jean-Edern : Ah oui merde. Bah écoute t’as qu’a nous dégoter une star d’Hollywood et puis si elle demande trop cher on pourra toujours gratter sur les frais de doublage. Du moins, j’espère que les choses se sont passées comme ça parce que pour pondre ce jeu de mot tellement à chier qu’il doit être capable de filer la diarrhée à une pierre constipée, il ne doit pas falloir plus de 30 sec de réflexion ! ! Franchement, qui, a part les vilains trolls qui vont dire "moi" juste pour me faire pleurer, a déjà dit "j’adore AVOIR de l’eau/soda/alcool à brûler avec des étrangers" dans sa vie ? Personne, du moins parmi les gens normalement constitués qui connaissent l’existence du mythique verbe BOIRE, à part peut-être les amateurs de Bukkake qui balancent parfois du "Yo beauté, tu veux avoir du lait juste toi et moi ? ", mais ce sont de bien tristes personnages. Je sais, vous allez me dire « non mais tu comprends rien, c’est une blague au 2nd degré vachement subtile, c’est volontairement foireux pour avoir double couche de lol et surtout du sexe parce le sexe fait vendre boudiou ». Ok, mais alors dans ce cas fallait pas faire dans la blague demie molle et aller jusqu’au bout concept à grands coups de "J’aime les gros Schweppes turgescents", "J’adore lécher des Schweppes" et autres "Faismoi du Schweppes hardcore dans les fesses et insulte-moi en Polonais ! ! ". LA PUBLICITÉ POURRIE DU MOIS On peut même aller encore plus loin avec pourquoi pas un gode ceinture en forme de bouteille de Schweppes pour les bouchés de la métaphore et même faire des combos de publicité naze : "Oh oui, vazy, pilonne ma Chatte Tablet gel avec javel avec ton gros Schweppes ! ! Je suis Chocapic comme la Fébreze alors fais-moi mal, traite-moi de grosse cochonou, brise-moi la Nutella ! ! " Mais bon, ça aurait été vraiment original, What dit I expect ! Ces deux personnes ont du Schweppes CerberusXt - 45 (42lemag.fr) -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


42 numéro 26 sep/oct 2011 Page 142 numéro 26 sep/oct 2011 Page 2-342 numéro 26 sep/oct 2011 Page 4-542 numéro 26 sep/oct 2011 Page 6-742 numéro 26 sep/oct 2011 Page 8-942 numéro 26 sep/oct 2011 Page 10-1142 numéro 26 sep/oct 2011 Page 12-1342 numéro 26 sep/oct 2011 Page 14-1542 numéro 26 sep/oct 2011 Page 16-1742 numéro 26 sep/oct 2011 Page 18-1942 numéro 26 sep/oct 2011 Page 20-2142 numéro 26 sep/oct 2011 Page 22-2342 numéro 26 sep/oct 2011 Page 24-2542 numéro 26 sep/oct 2011 Page 26-2742 numéro 26 sep/oct 2011 Page 28-2942 numéro 26 sep/oct 2011 Page 30-3142 numéro 26 sep/oct 2011 Page 32-3342 numéro 26 sep/oct 2011 Page 34-3542 numéro 26 sep/oct 2011 Page 36-3742 numéro 26 sep/oct 2011 Page 38-3942 numéro 26 sep/oct 2011 Page 40-4142 numéro 26 sep/oct 2011 Page 42-4342 numéro 26 sep/oct 2011 Page 44-4542 numéro 26 sep/oct 2011 Page 46-4742 numéro 26 sep/oct 2011 Page 48-4942 numéro 26 sep/oct 2011 Page 50-5142 numéro 26 sep/oct 2011 Page 52-5342 numéro 26 sep/oct 2011 Page 54-5542 numéro 26 sep/oct 2011 Page 56-5742 numéro 26 sep/oct 2011 Page 58-5942 numéro 26 sep/oct 2011 Page 60-6142 numéro 26 sep/oct 2011 Page 62-6342 numéro 26 sep/oct 2011 Page 64-6542 numéro 26 sep/oct 2011 Page 66-6742 numéro 26 sep/oct 2011 Page 68-6942 numéro 26 sep/oct 2011 Page 70-7142 numéro 26 sep/oct 2011 Page 72-7342 numéro 26 sep/oct 2011 Page 74-7542 numéro 26 sep/oct 2011 Page 76-7742 numéro 26 sep/oct 2011 Page 78-7942 numéro 26 sep/oct 2011 Page 80-8142 numéro 26 sep/oct 2011 Page 82-8342 numéro 26 sep/oct 2011 Page 84-8542 numéro 26 sep/oct 2011 Page 86-8742 numéro 26 sep/oct 2011 Page 87