42 n°26 sep/oct 2011
42 n°26 sep/oct 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°26 de sep/oct 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 87

  • Taille du fichier PDF : 20,4 Mo

  • Dans ce numéro : les jeux de Tower Defense en flash.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
CINEMA ne sais pas trop à quoi je m’attendais de la part d’un film qui est lui-même un placement produit pour des jouets. SPOILER Une fois sa promo finie, Duckface emmène sa bouche voir ailleurs si elle y est. Le fils d’Indiana Jones peut reprendre son travail. Hélas, alors qu’il prend un ascenseur, il est agressé par un cliché raciste, Wang un informaticien chinois forcément glauque et lubrique, qui affirme l’avoir vu sur des photos avec les robots aliens. Wang l’entraîne alors dans les chiottes où il baisse son pantalon et sort de son slip un document sur lequel il a écrit toutes les infos sur le "complot autour du programme spatial" qu’il a découvert et le met sous le nez du héros ! Mouahahahahahahahaha ! De l’humour pipi sale ! ! Rien que sur ce passage j’ai tellement pleuré de rire que j’ai fini par chialer du calcaire !!! ! 1 Une fois son message transmis, Wang, son pantalon toujours baissé, et le fils d’Indi sortent des toilettes sous les yeux ébahis de John "Mais puisque je vous dis que les temps sont durs" Malkovich qui passait par là. Wang ne se démonte pas et agresse John "Qu’est-ce que t’as, t’as un problème ! " qui, heureusement pour lui, a totalement oublié sa scène d’introduction où il est présenté comme un patron ultra autoritaire et psychorigide, il accepte désormais sans broncher de se faire rouler dessus par un de ses employés (Michael Bay : Moi vivant, jamais la crédibilité scénaristique ne s’interposera devant une blague de merde !!! *EXPLOSION*). Le fils d’Indi retourne à son bureau pour lire le document qui parle de la face cachée de la Lune et du vil complot visant à cacher qu’un truc alien s’y trouve (à Humour by Mickael Bay ! noter que le vaisseau Autobot n’est absolument pas dans la partie cachée de la Lune mais bon, on n’est plus à une stupidité près). Il n’a pas le temps d’aller en parler à son nouvel ami Wang que celuici est tué par le vilain Piafor (une mort bien lamentable, c’est un Chinois dans un film de Michel Baie après tout). Piafor profite alors de la confusion pour se transformer en imprimante. Hélas pour lui, les Decepticons et les Autobots partagent les même tares congénitales graves qui les rendent incapables de rester furtifs plus de 10 secondes et il se retransforme bien vite pour balancer des EXPLOSIONS sur tout ce qui bouge dans le bureau, comme ça, parce que c’est fun. Le fils d’Indi parvient à s’en sortir on ne sait pas trop comment, sûrement parce que Piafor était incapable de viser correctement à cause de la caméra qui bougeait dans tous les sens. O secour on é ataké ! Fini de rigoler ! A partir de cet instant, le fils d’Indiana Jones passe en mode CAPSLOCK FURY de la bouche pour montrer à quel point il est colère ! ! IT’S ON BITCH ! ! Les premières victimes de sa frénésie vocale sont les soldats qui gardent la base ultra secrète des Autobots. Base ultra secrète cachée, comme il se doit, en pleine ville et avec 10 gardes lourdement armés à l’entrée pour ne pas attirer les soupçons. D’ailleurs, le fils d’Indi n’est pas dupe puisque, lorsque le garde lui dit "c’est le ministère de la santé ici", il répond : "ARRÊTE DE ME PRENDRE POUR UN JAMBON §§ VOUS GARDEZ QUOI AVEC VOS GROS FLINGUES ? DES ANUS AR- TIFICIELS LOL ! ON EST ATTAQU2 PAR LES DECEPTICON C4EST SUPER GRAVE §§" Les soldats lui demandent alors de se calmer mais, comme c’est un gros blaireau atrophié du sens commun, il préfère accélérer un grand coup avec sa bagnole pour s’emplafonner dans les barrières de sécurité. Réaction très logique, surtout dans un pays où murmurer les mots "attentat suicide" vous fait finir dans le désert mexicain avec une batterie de bagnole reliée aux testicules ! ! Heureusement pour lui, les soldats ont lu le scénario et ne tirent pas. En revanche, une alarme retentit : Humour by Mickael Bay, bis ! Soldat : "Omondieu de l’Energon, il a de l’Energon dans sa voiture". - 28 (42lemag.fr) -
CINEMA Fils d’Indi : "C4EST PAS GENTIL DE DIRE ÇA, JE SUIS PAS CON, JUSTE DIF- FÉRENT §§ » Les soldats ouvrent la voiture pour découvrir que ce qui a déclenché l’alarme est en fait le duo comique pas drôle de robots. Le héros, qui veut vraiment visiter Guantanamo, se dit que c’est le bon moment pour agresser physiquement le soldat en arme le plus proche. Il est sauvé de justesse de la prison à vie pour "haute trahison" par l’arrivée de Bumblebee (un des Autobot "ami" du héros qui squatte la base secrète) qui, à cause de sa tare congénitale, ne peut s’empêcher de se transformer en robot géant jaune fluo de 6 mètres juste devant l’entrée de la base ultra secrète ! ! 11 Foutu pour foutu, les soldats acceptent alors de laisser le fils d’Indi et Duckface rentrer dans le bâtiment. Ce brave Sentinel Prime est en "veille" mais, comme il n’a pas de souris à agiter pour le réveiller, Camionor doit utiliser la "matrice de commandement", un objet dont tout le monde se fout qui est là juste pour avoir un nom qui claque à balancer à l’écran. Une fois ceci fait, Camionor, aidé à nouveau par des violons à croire qu’il a bouffé un orchestre symphonique, explique à son chef suprême qu’il est sur Terre, que les humains, tant qu’ils ne sont pas basanés, sont trop leurs potes et qu’il a ramené 5 piliers de la Lune. Sentinel est un peu dèg "Quoi, 5, c’est trop peu, il y en avait des milliers dans le vaisseau, OMAGAD n00b ! ! ". Comme personne ne comprend rien à ce qui se passe et, il faut bien l’admettre, en a un peu rien à faire à cause d’un manque flagrant d’EXPLOSIONS, la grande calife du CIA et führer de la NRA demande "Mais c’est quoi vos piliers ? Si c’est pour construire un temple grec et faire des cochonneries dedans c’est non ! ". Sentinel explique alors que ces piliers permettent de "refaçonner l’univers en manipulant l’espace et le temps" et que lui seul peut les utiliser. Ouaip, refaçonner l’univers, rien que ça, notez-le bien parce que les scénaristes vont oublier cette info en cours de route. Bien entendu, les Decepticons ne doivent pas le savoir sinon ça serait probablement la fin du monde ou une connerie du genre. Enquête raciste Le fils d’Indiana Jones en a un peu marre de ne servir strictement à rien, il décide donc de mener son enquête dans son coin et pour cela il fait appel à son pote Joe le Parano, un personnage récurrent de la "saga". Nouveauté de ce cru "3", il est désormais accompagné d’un assistant allemand (le pilote du Firefly [/geek]) appelé Deutsch, preuve que les scénaristes ont définitivement cessé de lutter et tournent désormais à la même chose que Michael Bay : la coke ! ! Comme il se doit, Deutsch est une bonne grosse caricature raciste qui parleuh comme za, a une fiancée appelée Irma, des penchants Berserk et se fait traiter de "vrai berger allemand" par son patron qui a l’impression de lui faire un compliment. C’est tout bonnement HI-LA- RANT ! A ce stade du film on m’injectait 6L/s de sang via 3 intraveineuses pour étancher mon hémorragie de rire ! ! Bref, notre groupe de blaireaux mène son enquête. Ils découvrent que de nombreux astronautes et scientifiques liés à la conquête spatiale sont morts dans d’étranges accidents à l’exception de deux astronautes russes encore en vie et habitant aux États-Unis pour économiser le budget voyage du film. Le fils d’Indi décide d’aller les voir pour en apprendre plus et surtout pour permettre à SPOILER Sentinel Prime A l’intérieur, hasard de la chronologie complaisante des scénarios moisis oblige, Camionor vient tout juste de revenir de la face pas cachée de la Lune d’où il a ramené 5 piliers et Sentinel Prime. Comme ce dernier est très vieux et que ce film est très con il a bien entendu une barbichette en métal, ce qui ne devrait surprendre personne depuis le scientifique à tête d’Einstein et la canne métallique du 2. Sentinel Prime, le robot barbu ! - 29 (42lemag.fr) -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


42 numéro 26 sep/oct 2011 Page 142 numéro 26 sep/oct 2011 Page 2-342 numéro 26 sep/oct 2011 Page 4-542 numéro 26 sep/oct 2011 Page 6-742 numéro 26 sep/oct 2011 Page 8-942 numéro 26 sep/oct 2011 Page 10-1142 numéro 26 sep/oct 2011 Page 12-1342 numéro 26 sep/oct 2011 Page 14-1542 numéro 26 sep/oct 2011 Page 16-1742 numéro 26 sep/oct 2011 Page 18-1942 numéro 26 sep/oct 2011 Page 20-2142 numéro 26 sep/oct 2011 Page 22-2342 numéro 26 sep/oct 2011 Page 24-2542 numéro 26 sep/oct 2011 Page 26-2742 numéro 26 sep/oct 2011 Page 28-2942 numéro 26 sep/oct 2011 Page 30-3142 numéro 26 sep/oct 2011 Page 32-3342 numéro 26 sep/oct 2011 Page 34-3542 numéro 26 sep/oct 2011 Page 36-3742 numéro 26 sep/oct 2011 Page 38-3942 numéro 26 sep/oct 2011 Page 40-4142 numéro 26 sep/oct 2011 Page 42-4342 numéro 26 sep/oct 2011 Page 44-4542 numéro 26 sep/oct 2011 Page 46-4742 numéro 26 sep/oct 2011 Page 48-4942 numéro 26 sep/oct 2011 Page 50-5142 numéro 26 sep/oct 2011 Page 52-5342 numéro 26 sep/oct 2011 Page 54-5542 numéro 26 sep/oct 2011 Page 56-5742 numéro 26 sep/oct 2011 Page 58-5942 numéro 26 sep/oct 2011 Page 60-6142 numéro 26 sep/oct 2011 Page 62-6342 numéro 26 sep/oct 2011 Page 64-6542 numéro 26 sep/oct 2011 Page 66-6742 numéro 26 sep/oct 2011 Page 68-6942 numéro 26 sep/oct 2011 Page 70-7142 numéro 26 sep/oct 2011 Page 72-7342 numéro 26 sep/oct 2011 Page 74-7542 numéro 26 sep/oct 2011 Page 76-7742 numéro 26 sep/oct 2011 Page 78-7942 numéro 26 sep/oct 2011 Page 80-8142 numéro 26 sep/oct 2011 Page 82-8342 numéro 26 sep/oct 2011 Page 84-8542 numéro 26 sep/oct 2011 Page 86-8742 numéro 26 sep/oct 2011 Page 87