42 n°25 jui/aoû 2011
42 n°25 jui/aoû 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°25 de jui/aoû 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 78

  • Taille du fichier PDF : 20,5 Mo

  • Dans ce numéro : atomiquement votre !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 70 - 71  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
70 71
PORTNAWAK TUTORIEL PAR UN NUL POUR LES NULS terrain lorsqu’il s’agit de brasser du vent, les gentils rédacteurs en chef restés en France et les danseurs de tektonik font également cela très bien grâce à une autre batterie de techniques de pointe. Le faux débat L’idée est d’inviter deux groupes de chroniqueurs/hommes politiques autour d’un sujet ayant un vague rapport avec l’affaire DSK. Toutes les variantes sont imaginables pourvu que ça soit bien racoleur. Par exemple, pourquoi pas "Le parti socialiste est-il plein de violeurs sociopathes multi récidivistes ? ", "Le personnel de maison a-t-il une âme ? " et autres "Le harcèlement sexuel, bien ou bien ? ". En bonux n’oublie pas d’inviter une térachiée de stars qui se feront une joie d’élever le débat à coup de "le viol saypabô m’voyez" avant de promouvoir leur disque/livre/film en n’oubliant pas au passage de jouer les lèche-culs ("Mon spectacle a été mis en scène par Vincent Mohammedqui est vraiment un artiste foooooooooormidable"). Le reportage récapitulatif complet Parce que les gens sont facilement perdus dans les deux seules informations importantes de l’affaire DSK (pour ceux qui n’auraient pas encore retenu depuis le début de cet article : DSK aurait mis son zizi dans une employée du Sofitel ce qui à la surprise générale est interdit par la loi mais je ne comprends pas, elle était pauvre pourtant et qu’il va donc se manger un procès dans le postérieur) il est très important de faire un reportage "faites entrer l’accusé"-esque en ré-expliquant la chaîne d’évènement complète : "A 8h57, DSK ouvre la porte de l’hôtel. A 8h58 le battant de la porte se referme. A 12h50 il allume la télé pour regarder le dernier épisode de Derrick, à 12h50mn02s il s’endort devant la télé". Le copycat Là ça demande quand même un peu plus de boulot, il s’agit de trouver toutes les affaires qui se rapprochent, de près, mais surtout de loin, à l’affaire DSK et d’en faire un reportage complet. Le maire de Trifouilli-Les-Oies a un jour dit à une de ses collègues "Ouaich mademoizelle ! Franchement, t’es trop charmante" ? Purée mais quel scoop, ça mérite 20mn d’antenne ! ! Une sénatrice aurait déclaré "Un jour on m’a fait une blague de cul et même que c’était vulgaire le monsieur il a dit pénis" ! Omagad, le Pulitzer te tend les bras, je veux une rétrospective complète de la vie de cette femme, un livre et un scénario de long métrage pour le cinoche !!! ! 1 Le Yorkshire d’un député s’est frotté sur la jambe de sa voisine ? Mais c’est sublime, on va rafler les parts d’audience de 30 millions d’amis, purée à ce rythme-là tu seras rédac chef un jour petit, quel génie ! ! La mise en abîme Quand toutes les autres techniques ont été épuisées, il suffit juste d’ajouter une couche supplémentaire à cette diarrhée médiatique. Cela se présente comme suit : "Mais au fait, que pensent les Américains de ce que pensent les Français sur l’affaire DSK ? ", voire "Mais que pensent les journalistes américains de la façon dont les journalistes français font leur boulot" si tu veux passer en mode total masturbation inter-journalistes ! ! On appelle cela "l’inception de l’information" et le concept peut se décupler à l’infini avec, pourquoi pas, "Mais au fait, que pensent les Français de ce que pensent les Américains de ce que pensent les Français sur l’affaire DSK ? ". Ça se couple très efficacement avec le débat car rien ne vaut un bon affrontement "enfoirés d’Américains capitalistes qui font caca sur la présomption d’innocence" vs "vieille France nous on a du respect de la personne humaine dedans nos corps, surtout quand cette personne humaine a du brouzouf et/ou du pouvoir" pour faire de l’audimat. Conclusion Grâce à toutes ces astuces, aucun sujet, même le plus anodin n’est à l’abri d’une couverture médiatique H24 alors vas-y, fais-nous rêver champion ! ! CerberusXt - 70 (42lemag.fr) -
MN FUUU La minute FUUUUUUUU De Draxx Sponsorisé par [INSEREZ ICI UNE MARQUE] Les pubs me gavent. D'autant plus qu'on nous matraque avec des pubs pas intelligentes, qui nous prennent pour des golios. La même pub 15 fois par jour, et encore je suis gentil. Jusqu'à ce qu'on soit lobotomisé. Putain depuis que je me suis remis à re-regarder la télé, ça me fait grave chier. Mais ce n'est rien à côté du nouveau champ de bataille des pubs : internet. Youtube, sites de vidéos autres, tout plein de sites sont envahis par les pubs. Alors évidemment y a AdBlock pour défoncer tout ça, et masquer les pubs. Mais quand on arrive sur un site et qu'une nouvelle pub, qu'il faut à nouveau bloquer, apparaît, ça fait chier. Les vidéos, c'est gratiné. Sur certains sites, on peut zapper la page de pub. OK nice. Mais sur Youtube, et les canaux "officiels", type VEVO et autres, IMPOSSIBLE. Tu dois subir 30 à 60 sec de pub, sans pouvoir fermer la page de pub. Plus moyen de mater une vidéo tranquille. Pareil sur les sites d'infos. Avant la page d'accueil, une pub. Et les pubs qui te bouffent l'écran sans rien te demander ? Et les pubs qui te font bouger la page sur le côté (véridique sur Rue89). "Non mais c'est révolutionnaire comme pub et tout, c'est arty" MAIS TA GUEULE PUBLICITAIRE. F F F F F F F F F F F F F F F F F F F F F F F F F F - FUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUU UUUUU Draxx - 71 (42lemag.fr) - FUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUU



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


42 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 142 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 2-342 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 4-542 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 6-742 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 8-942 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 10-1142 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 12-1342 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 14-1542 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 16-1742 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 18-1942 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 20-2142 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 22-2342 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 24-2542 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 26-2742 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 28-2942 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 30-3142 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 32-3342 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 34-3542 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 36-3742 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 38-3942 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 40-4142 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 42-4342 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 44-4542 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 46-4742 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 48-4942 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 50-5142 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 52-5342 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 54-5542 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 56-5742 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 58-5942 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 60-6142 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 62-6342 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 64-6542 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 66-6742 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 68-6942 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 70-7142 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 72-7342 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 74-7542 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 76-7742 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 78