42 n°25 jui/aoû 2011
42 n°25 jui/aoû 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°25 de jui/aoû 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 78

  • Taille du fichier PDF : 20,5 Mo

  • Dans ce numéro : atomiquement votre !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 54 - 55  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
54 55
IRL de ce fait un courant électrique. C’est génial, une dynamo de 8m de long !!! cmb !!! ÉCOLOLOLOLOLOLOLOLOGIE La vapeur d’eau, en refroidissant, redevient liquide (Obvious 2 le retour), et repart dans la cuve initiale, celle qui est chatouillée par les tuyaux pleins d’eau radioactive. La grosse fumée blanche qui sort des cheminées, ce n’est que de la vapeur d’eau, pas un nuage mangeur d’avions et créateur d’oiseaux transgéniques. Elle provient du circuit de refroidissement de la vapeur d’eau qui vient d’actionner la turbine. (Protip : Si vous arrivez à monter discrètement vos tuyaux de chauffage jusqu’au bord de la cheminée, vous avez le chauffage gratos à vie. (Mais il fera constamment 142° chez vous.)) Pis d’abord t’as qu’à regarder le dessin en haut à droite. Une centrale, en termes d’utilisation directe de matières consommables, c’est quand même le truc le moins polluant. Et en plus une barre de radioactivium (et mon transit se porte mieux) est suffisamment gavée d’énergie pour alimenter tout le bouzin pendant environ plein plein d’années. Mais vu que c’est quand même basé sur une énergie un peu dangereuse, il faut tout contrôler en continu, du personnel qualifié et une maintenance à toute épreuve. Et ça coûte des ronds, et du coup la plupart des exploitants pingres délaissent certains aspects de cette sécurité, genre « oui mais non, ça gère Albert ». Meilleur exemple, Tchernobyl : les techniciens ont effectué un test en oubliant de fermer une vanne sur laquelle il y avait un panneau « ne surtout jamais oublier de fermer en cas de test sinon on est tous morts ». Du coup PAF !!! La centrale avait beau être fabriquée à la mode russe de l’époque, ce n’est pas le matos qui a eu une défaillance, mais bien le personnel. Pour Fukushima, on a beau taper sur l’exploitant pour des négligences, y a quand même eu un séisme monstrueux et un tsunami quoi, faut relativiser, tout a été balayé autour. Les dégâts auraient pu être bien pires surtout vu la concentration de centrales dans le coin. Mention spéciale : Quand il faut se débarrasser des déchets radioactifs, on les expédie à droite à gauche, pour les enfouir vu qu’on sait pas quoi en faire et qu’on se dit qu’on saura p’tet les traiter dans 20 ou 50 ans. (Faudrait les expédier dans le Soleil, mais ça coûte trop cher dans l’immédiat.) Et là spéciale dédicace aux extrémistes écolos qui s’enchaînent aux rails des voies de chemin de fer. Ils ont qu’à carrément faire dérailler le train, là pour le coup il y aura vraiment une catastrophe. Mais bon, connaissant les bozos, ils seront foutus de dire qu’ils avaient prévenu que le nucléaire c’est caca. (Tout ça en roulant dans des combis VW à fleurs de 1965 consommant 54l/100 et autant d’huile.) Reste que ces fameux déchets, si jamais ils doivent être stockés pour un ou 2 millénaires, ça va faire un paquet de gens payés à rien foutre d’autre que de surveiller les fûts alors qu’ils auraient pu tous pédaler en chœur et fournir de l’énergie propre. (Exception faite de la sueur ruisselante qui s’accumulerait sous les vélos.) L’énergie éolienne Encore une fois, c’est une dynamo géante, dont la mise en rotation dépend - 54 (42lemag.fr) -
IRL de la vitesse du vent. La plupart sont capables de fournir du courant dès 11km/h de vent mais doivent être stoppées à partir de 90km/h sous peine de se transformer en hélicoptère qui vole pas loin. C’est une énergie propre puisque basée sur une force de la nature qui est en augmentation depuis quelques années. Reste que la mise en œuvre est coûteuse et impose une maintenance poussée pour maintenir un rendement optimal (les joints, les roulements, le traitement anti-corrosion etc…). Là où le bât blesse, c’est qu’un réacteur nucléaire moyen français ça envoie 900 MW. Une éolienne offshore standard, ça fait un truc comme 5 MW en espérant un vent assez fort (40 à 60km/h), une éolienne terrestre, ça tartine 2 MW à tout péter. Donc en gros, pour sortir autant de puissance qu’une centrale nucléaire, il faut 180 éoliennes offshore, ou 450 éoliennes terrestres. Sachant que la France compte 58 réacteurs en activité, il faudrait donc 10440 éoliennes offshore, ou 26100 éoliennes terrestres, juste pour LES BAGNOLES A l’heure actuelle, la mode écolo est bien en vue chez les constructeurs automobiles. Et vas-y que je te vends le machin qui fait pas de CO², le truc qui coupe le moteur au feu, le truc qui roule à l’électrique etc… Alors sûr, à un instant T, à côté du combi VW de tout à l’heure, c’est juste un miracle de non pollution. Sauf que dans la douce réalité… La bagnole à moteur à explosions, elle est bardée de filtres à particules, à pollen, à crotte de nez, sauf que ces filtres, bah ils sont pas recyclables facilement, voire pas du tout. Tout comme la batterie de la voiture électrique d’ailleurs. Sans parler des usines qui fabriquent ces appareils, c’est bien connu, elles tournent à l’eau recyclée et tout est fait en plastique de récupération… Pis l’électricité pour recharger la voiture, c’est pas un chinois qui pédale dans la cave qui la produit non plus. Bref, l’argument écolo de la vente de ces équipements est la 2ème plus grosse fumisterie écologique de ces dernières années tant les dommages collatéraux sont importants. En gros l’écologie, c’est un slogan de campagne. Mais bon, il y a quand même des gens qui se battent vraiment pour améliorer les choses, sauf qu’on ne leur laisse pas la parole, on préfère écouter Nicolas H ou YannArthus B qui font voler 15 hélicos dans des zones protégées pour montrer que c’est beau et qu’il faudrait pas trop les polluer… Connards.compenser le nucléaire, ça ne couvre même pas la totalité de la production électrique nationale. Hors Corse et Outre Mer, le littoral (a priori zone la plus venteuse exception faite des plateaux du Centre qui sont juste super pas accessibles aux camions transportant les éoliennes) fait en gros 5700 km. Donc il faudrait une éolienne terrestre (bah oui les offshore c’est vachement loin des côtes et ça pose des problèmes de perte sur la distance à parcourir, et c’est hors de prix, tant niveau conception que mise en œuvre et exploitation) tous les 200m. Lulz, les stations balnéaires vont devoir revoir sérieusement les plaquettes de pub. Je ne parle pas des lieux classés, des zones impraticables type marais, falaises, et les contrées d’alcooliques royalistes comme la Vendée etc… ÉCOLOLOLOLOLOLOLOLOGIE Après faudra expliquer ça aux pays bien peuplés et qui n’ont pas trop de place en plaine… Ajoutez à cela que si le vent est trop faible, ça marche pas et que si le vent est trop fort il faut les arrêter pour pas tout péter… Ecologist use Windmill. It’s pas du tout effective… Le photovoltaïque Super à la mode avec l’histoire du rachat d’excédent de production par EDF, le panneau photovoltaïque fleurit sur les toits des maisons comme les spots sur la tronche d’un ado en pleine crise d’hormones. Le Soleil, ce gros déconneur, bombarde la Terre de photons, qui en percutant le panneau photovoltaïque dégomme des électrons sur une des couches de silicium dudit panneau. - 55 (42lemag.fr) -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


42 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 142 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 2-342 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 4-542 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 6-742 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 8-942 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 10-1142 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 12-1342 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 14-1542 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 16-1742 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 18-1942 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 20-2142 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 22-2342 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 24-2542 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 26-2742 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 28-2942 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 30-3142 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 32-3342 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 34-3542 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 36-3742 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 38-3942 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 40-4142 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 42-4342 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 44-4542 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 46-4742 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 48-4942 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 50-5142 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 52-5342 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 54-5542 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 56-5742 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 58-5942 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 60-6142 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 62-6342 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 64-6542 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 66-6742 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 68-6942 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 70-7142 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 72-7342 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 74-7542 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 76-7742 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 78