42 n°25 jui/aoû 2011
42 n°25 jui/aoû 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°25 de jui/aoû 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 78

  • Taille du fichier PDF : 20,5 Mo

  • Dans ce numéro : atomiquement votre !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 48 - 49  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
48 49
CINEMA CRITICAGE dans son interprétation de Shaw. Bon, lui on l'excuse parce que Sebastian Shaw dans ce film, c'est comme Goku dans Dragon Ball Evolution. Arrive ensuite le binôme de Grands Vainqueurs : Nicholas Hoult et Jennifer Lawrence aka le Fauve et Mystique. Leur idylle neuneu parce qu'ils sont tous les deux "physiquement différents" renvoie Twilight au rang de tragédie grecque ! C'est simple, à chaque fois qu'on les voyait "flirter", j'avais envie de m'arracher les yeux tellement c'était mauvais. En plus, on prend les spectateurs pour des cons parce qu'il faut 30 minutes pour faire comprendre, via 50 scènes, la "subtilité" du "pourquoi ils sont attirés l'un vers l'autre". Mais FFFFFFFFFFFFFFF- FUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUU UUUUUUUUUUU. Hey, vous avez vu, je parle JUSTE du film là hein, pas du fait que "lol Le Fauve et Mystique qui fricotent, Stan Lee doit s'arracher le cerveau avec une pince rouillée". A part ça, Emma Frost a 35 ans en 1962 et 25 en 1990, tout va bien. Revue des troupes C'est là qu'on va se marrer. Alors, le casting héroïque est composé de : Mystique le chat albanais abandonné Havok qui fait du hula hoop pour activer son pouvoir (true story bro) La bestiole bleue de Monster et Cie (mais on m'a dit que c'était le Fauve...) Emma Frost et ses 35 ans Le Hurleur (Emma Frost a bien 35 ans, alors le Hurleur peut bien en avoir STAN LEE ET LE SPOILER Kevin Bacon incarne Sebastian - The Nazi - Shaw. Le pire, c'est qu'il s'en sort presque. Presque. 15, qu'est-ce que tu veux que je te dise moi Roger...) Xavier, ses doigts sur la tempe et ses sourcils froncés Magneto le chasseur de nazis GPS avec son casque qu'il a piqué à Sebastian Shaw le nazi mais qui l'avait fait faire par des Russes (/suicide) Angel (une strip-teaseuse qui va rejoindre Magneto et qui va apprendre à piloter un sous-marin nucléaire en 10 minutes. Quoi ? Vous avez jamais vu une strip-teaseuse piloter un sous-marin nucléaire ? Bah faut sortir de chez vous hein. Tas de nazes.) Azazel qui sort de nulle part, mais bon, il servira à justifier la paternité de Diablo Riptide qui a rien à branler là, mais bon... Sebastian Shaw, qui sera le méchant du film, alors du coup, on en a fait un nazi je veux mourir. Darwin, qui peut s'adapter à tout Enfin, je cite Darwin, car, même s'il a le pouvoir de s'adapter à tout, il est noir. Et, comme il est noir, il meurt peu après être apparu à l'écran. Putains de quotas. Ce qui force vraiment le respect dans cet énième gangbang de mon enfance, c'est à quel point il y a une volonté de RIEN RESPECTER DU TOUT. Autant, les scénaristes auraient pu prendre des libertés à droite à gauche, pour proposer un film à leur sauce tout en gardant le bousin de base (comme dans V for Vendetta, The Dark Knight ou Iron Man) autant là non : 100% nawak. Du coup, pourquoi prendre le titre de "X-Men" ? J'sais pas moi, appelle ton film "Les mutants daouf", "pupute pilote un sous-marin nucléaire" ou "GPS argentin looking for Ah bah, c'est simple, Stan Lee a dû avoir écho du script et vu les premiers runs du film et a lâché un "nan, allez vous faire foutre, j'apparais pas dans cette merde". Oui, comme dans Elektra. Tristesse. Pour le spoil, c'est simple, y en a pas. Ça a au moins le mérite de raccourcir le film et de pas se taper le générique, un bon point pour le film (ouais, c'est le seul, et alors ?). Fuck this shit, l'm outta here ! Mystique est à peu près aussi foiré dans ce film que Cyclope dans la trilogie X Men. Respect. - 48 (42lemag.fr) -
CINEMA nazi". Putain de marketing sans déconner... Pas la peine de vous dire que l'histoire de paralysie de Xavier à la fin est complètement débile, vous l'aurez deviné tout seul... Verdict : Wolverine Origins est un excellent film *PAN* C'est pas que je voudrais passer pour un intégriste des X-Men et dire que "c'est la Bible, c'est infaillible, on peut rien changer" mais quand même, merde quoi, j'ai l'impression que c'est un concours de lulz avec le neuneu qui a fait le film Wolverine. TOUT est foiré dans ce film, absolument tout. Entre le scénario merdique (je répète, pourquoi appeler ce film "X Men" ? Pour faire du pognon, je sais...), les acteurs sont nases, le déroulement de l'intrigue est téléphoné, y a des incohérences partout (dans le film "pur", sans parler du (manque de) respect de l'œuvre originale et même les effets spéciaux sont tout pourris (du niveau de Wolverine...). Bref, X Men First Class est du niveau de Wolverine et de Batman et Robin, voire même en dessous (putain d'exploit !). J'aimerais bien tenter de défendre ce film, de trouver un truc pour le "remonter" mais nan, y a vraiment absolument rien de chez rien. A réserver exclusivement pour les soirées binouze pizza popcorn, entre Vercingétorix et Transformers. Polo Emma Frost en MILF et Azazel sorti de nul part s'enfuient dans le sous marin nucléaire piloté par une stripteaseuse (et je mentionne même pas qu'Azazel pourrait téléporter tout le monde loin de tout ce bordel) et merdeeeeeeeuuuh je l'ai mentionné -_-'L’AVIS DU TRAÎTRE Cerb : Autant je suis à 100% d’accord avec Polo concernant la bousasse que fut Wolverine Origins, autant sur X-Men First Class nos avis disent "verge" (humour classe, CHECK) ! Je l’avoue, j’ai vraiment aimé cet épisode ce qui, j’en suis conscient, me place automatiquement au même niveau qu’un nazi pédophile communiste fruit d’un embryon mutant composé à parts égales de l’ADN de Michael Bay et Justin Bieber qui ne mérite même pas qu’on lui crache au visage "je ne m’abaisserai pas à t’hydrater la tronche, blaireau d’hérétique ! ! 1". Mais je m’en fous, je suis un ribelzzz ! ! Mais au fait, pourquoi ai-je aimé ? Simple, parce que si on oublie les incohérences chronologiques dont tout le monde se fout à part les intégristes (ce n’est pas comme si les X-Men et cie avaient subi 25 000 reboots, ça n’en fait qu’un de plus), c’est, je trouve, le premier film X-Men à retrouver l’ambiance fun du dessin animé que je matais religieusement quand j’étais mioche. Je ne saurais même pas vous expliquer précisément pourquoi j’ai eu cette impression, peut être à cause d’une certaine naïveté qui se dégage de l’ensemble, mais voilà, je suis sorti du ciné avec la banane et un étrange sentiment de nostalgie et c’était "grave cool ouaich yo nigga". CRITICAGE Toujours pour pondérer la critique de Polo, il faut croire que tous les goûts sont dans la nature "ouais, et surtout les goûts de chiotte traître ! ! 1" parce que j’ai trouvé le casting très bon. Kevin tranche de Bacon est parfait en gros méchant nazi, Michael Fassbender nous offre un Magneto tout en classe James Bondienne et charisme chic et le professeur Xavier, malgré sa sale manie de se tripoter le front pour expliquer aux mongoliens dans le fond de la salle "put1 komen je sui tro un télépate, lol", a une très bonne présence à l’écran, largement capable de soutenir celle de son frère ennemi. Après, pour être tout à fait honnête, le film est loin d’être parfait. Les effets spéciaux sont assez inégaux et vont du classement cool (Azazel qui nous la rejoue Diablo en plus décomplexé dans la violence gratuite) au lamentablement pitoyable (trololo l’onde sonore du Hurleur, les crachats de merde de la fée clochette et les nichons diamant d’Emma Frost) et certains maquillages sont franchement ridicules (notamment ceux des deux Schtroumpfs du casting, Mystique & le Fauve) mais, à mon sens, jamais suffisamment pour gâcher l’ensemble du film. Je vous met quand même une image de Darwin, parce que vu qu'il est noir, il restera pas longtemps dans le film. Bref, si vous n’êtes pas un intégriste de la série, du genre à faire une crise d’apoplexie parce que les scénaristes ont collé "grosse bonasse lambda n°12" à la place de "grosse bonasse lambda n°5" et n’ont pas respecté au centième la chronologie de la saga, alors, ce X-Men vaut le coup d’œil. Pour les autres, Polo a bien résumé les choses ;) - 49 (42lemag.fr) -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


42 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 142 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 2-342 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 4-542 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 6-742 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 8-942 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 10-1142 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 12-1342 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 14-1542 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 16-1742 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 18-1942 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 20-2142 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 22-2342 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 24-2542 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 26-2742 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 28-2942 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 30-3142 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 32-3342 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 34-3542 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 36-3742 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 38-3942 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 40-4142 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 42-4342 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 44-4542 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 46-4742 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 48-4942 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 50-5142 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 52-5342 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 54-5542 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 56-5742 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 58-5942 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 60-6142 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 62-6342 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 64-6542 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 66-6742 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 68-6942 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 70-7142 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 72-7342 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 74-7542 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 76-7742 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 78