42 n°25 jui/aoû 2011
42 n°25 jui/aoû 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°25 de jui/aoû 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 78

  • Taille du fichier PDF : 20,5 Mo

  • Dans ce numéro : atomiquement votre !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
JEUX VIDEO RÉVÉLATION Minecraft se passe..dans un monde post-apocalyptique ! Il va sans dire que Minecraft est un jeu que toute personne respectable a déjà fini plusieurs fois (trop facile, le boss de fin !) ; mais le monde dans lequel se déroule ce jeu ne vous étonne-t-il pas ? Vous êtes-vous déjà posé la question de son origine, de sa création, de son histoire ? Bien sûr que non, pleutres de l'interrogation que vous êtes. Bienheureusement, je suis là pour poser les questions qui dérangent et dévoiler les vérités inconvenantes ! Il est en effet grand temps de se le demander : mais comment le monde de Minecraft est-il créé ? Comment ces formations improbables deviennent-elles une réalité ? Quelle est la cause première qui régit toutes les opérations de cet univers ? Pour moi la réponse est simple : les mondes de Minecraft sont le fruit d'une apocalypse (nucléaire ou autre). Je m'efforcerai de surmonter dialectiquement l'altérité réciproque de cette thèse, Hegel-style. It's on, bitches ! Comment y a trop d'indices qui le prouvent ! ! La plus évidente preuve que Minecraft se passe dans un monde post-apocalyptique est que le personnage principal, un être déformé par les radiations, se retrouve seul être humain conscient dans un monde peuplé uniquement de bêtes et d'êtres humains aux déplacements simples, instinctifs encore plus touchés que lui. La question qui vient tout de suite à l'esprit est donc : "Mais comment qu'il a fait pour survivre, lol ? ", et c'est là que les suppositions vont bon train. Après l'explication la plus plausible du réfrigérateur, d'autres hypothèses sont vraisemblables : Le héros est en fait un surhomme, du genre Jim Carrey ou Bear Grylls, et, après avoir évité l'explosion en se cachant derrière un arbre, il a fait geler sa sueur radioactive pour en faire une glace qu'il a ensuite ingérée, se rendant ainsi insensible aux radiations. Le héros est en fait un cafard. Bon, je dois vous avouer que je préfère la première explication, et qu'on va donc la prendre comme pierre de touche pour le reste de l'article. ("Quoi ? Mais c'est nul ! Et si j'veux pas ? " vous demandezvous peut-être. Bah vous feriez mieux de consulter, parce que parler à son écran d'ordinateur...) Le héros de Minecraft est donc un surhomme. Mais cette surhommitude semble avoir aussi été renforcée par les radiations : cet homme est capable de détruire des arbres, de tuer des animaux et de réduire en miette des rochers (avec un peu de persévérance) à mains nues ! Mais ce n'est pas tout : il est capable de porter à bout de bras la moitié - 38 (42lemag.fr) -
JEUX VIDEO de sa masse en terre, en pierre... et de faire entrer dans ses poches des tonnes de briques, de verre, de pousses d'arbres. On peut aussi parler de la rapidité avec laquelle il manie des pelles de diamant qui doivent bien peser leur poids, puis de sa faculté de se tenir sans subir aucun dommage près d'une source de lave en fusion. Ce héros est vraiment plus badass que Gordon Freeman luimême. On passe de l'hiver au printemps en un pas. Mais ce changement dans le rapport sujet/objet n'a peut-être pas comme cause celle que l'on pourrait croire : cette facilité à porter les objets lourds, à les briser ne vient peut-être pas de la force soudaine du héros, elle peut être due à la résistance même de ces objets qui faiblit. Je vais tenter de vous expliquer le processus hyper-scientifiquocompliqué que sous-entend cette hypothèse, encore que vos petits cerveaux ombragés de geeks positivistes auront du mal à saisir le concept intrinsèque à la réalité extra-linguistique de mes explications. Tout il est tout cassé par l'explosion atomique. En effet cette hypothèse n'est pas dénuée de sens, la facilité soudaine du personnage à casser tout ce qui bouge viendrait donc de la faiblesse intrinsèque des objets et non d'une soudaine force intrinsèque (ouais, j'aime bien ce mot, et alors ?) de l'homme carré. Ça. Change. Tout. Ainsi toute la théorie que l'on avait ensemble façonnée depuis des lignes et des lignes tombe en miettes ! Tout est un mensonge ! Un mensonge, vous dis-je ! Ces mottes de terre qui s'effritent si facilement ne le font pas grâce à une prétendue force surhumaine, mais plutôt à cause de leur faiblesse ! Ces animaux qui agonisent en quelques coups de poing ne sont que les victimes des radiations atomiques, et le prétendu surhomme n'est qu'un homme lambda, ayant survécu uniquement parce qu'il jouait à cache-cache au moment de l'explosion, et qu'il était très bien caché... Je suis déçu. Remarquez, ça semble logique : c'est pour ça qu'il se casse un bras à chaque fois qu'il descend une marche. Allez, je suis tellement triste qu'on va passer au reste des preuves en faveur de l'apocalypse. Encore plus d’indices ! ! On peut parler des vaches qui, la peau brûlée par les radiations, droppent du cuir quand tuées, mais le plus intéressant reste quand même tous les divers monstres touchés par la radioactivité. Je veux dire, le zombie, il vient d'où ? Vous croyez que c'est un virus, la piètre excuse utilisée dans la plupart des histoires de zombie ? Non, c'est des zombies mutés par les retombées nucléaires, ici, on rigole pas ! On se trouve donc dans un jeu badass, encore une fois, un vrai jeu de hardcore avec des mutations génétiques en l'espace d'une génération et tout ! Dontefokwizeuss ! Mais ce ne sont pas les seuls à être affectés, les squelettes qui se baladent un peu partout semblent indubitablement être les résultats d'une quelconque exposition directe à l'explosion nucléaire, et leur aimbot intégré capable d'anticiper les mouvements les plus vicieux en est la preuve formelle. Ils ont été génétiquement modifiés pour atteindre l'efficacité maximale dans la compétence d'emmerdeur professionnel. Les tourments du squelette à l'arc sont réellement les plus impitoyables de toute l'histoire du jeu vidéo, et un tel niveau ne peut s'atteindre qu'avec l'aide de modifications radioactives vicieuses, c'est la seule thèse valable ! On peut tout aussi bien parler des araignées géantes et de leurs bonds abusés, mais l'animal le plus évidemment modifié est le creeper. Qu'était autrefois cet animal ? Mes pensées ont bizarrement tendance à se tourner vers le chat domestique même si ça peut sembler hors de propos, au premier abord... Pourtant tout se tient : quel est l'animal le plus vicieux et le plus discret que vous connaissiez ? Bien sûr : le chat. Aucune bête n'aime autant que lui vous prendre par surprise, vous sauter dessus au moment où vous vous y attendez le moins pour vous planter ses griffes (=EXPLOSER, si vous ne saisissez par la RÉVÉLATION - 39 (42lemag.fr) -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


42 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 142 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 2-342 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 4-542 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 6-742 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 8-942 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 10-1142 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 12-1342 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 14-1542 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 16-1742 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 18-1942 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 20-2142 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 22-2342 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 24-2542 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 26-2742 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 28-2942 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 30-3142 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 32-3342 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 34-3542 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 36-3742 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 38-3942 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 40-4142 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 42-4342 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 44-4542 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 46-4742 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 48-4942 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 50-5142 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 52-5342 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 54-5542 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 56-5742 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 58-5942 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 60-6142 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 62-6342 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 64-6542 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 66-6742 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 68-6942 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 70-7142 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 72-7342 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 74-7542 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 76-7742 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 78