42 n°25 jui/aoû 2011
42 n°25 jui/aoû 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°25 de jui/aoû 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 78

  • Taille du fichier PDF : 20,5 Mo

  • Dans ce numéro : atomiquement votre !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
JEUX VIDEO ZI DOSSIER L'Empire des Lolis 42 writers do their best now and are preparing. Please watch warmly until it is ready. Pfff, encore une journée à glander sur Internet, qu'est-ce que je me fais chier... Tiens, encore une référence à ce machin appelé Touhou, c'est la dixième aujourd'hui... Boarf, au point où j'en suis, je pourrais tout aussi bien aller jeter un œil sur ce qu'est ce truc, qu'est-ce que j'ai à perdre, avec un peu de chance ça réussira à m'occuper pour la prochaine demi-heure. Ça a l'air bien débile en tout cas... [Une durée indéterminée plus tard].. doit rester concentré... bientôt arrivé au bout d'Icicle Fall... plus droit à l'erreur... Hé mais qu'est-ce que tu fabriques Mppprrrrfffffchier ? Berthier vient juste de terminer son rapport d'activités pour l'année fiscale, et tout le monde t'attend en salle 7 pour ta présentation prévisionnelle du... TA GUEULE JE JOUE A TOUHOU LA Heu oui d'accord, mais la présentation là, on attend le... PUTAIN MAIS T'ES AVEUGLE OU QUOI ? JE. JOUE. A. TOUHOU. Tou... hou ? Mais qu'est-ce que c'est que ce truc au fait ? Bon ok, rassemble tout le monde en salle 7, je vais vous expliquer, peutêtre que vous me foutrez la paix après ça. Vous allez voir, j'ai justement préparé un petit powerpoint de derrière les fagots, vous m'en direz des nouvelles... Slide 1 Très bien, alors bonjour à tous, on va pouvoir démarrer... Heu attendez, est-ce que quelqu'un peut m'aider à démarrer le projecteur, j'arrive jamais à savoir où brancher le machin là... Heu mais pourquoi ça marche pas ? Ah, il faut d'abord couper l'écran du pc ? Mhhh ok, merci... Heu bon alors... Ok on va commencer. Alors, Touhou, problématiques et perspectives. Touhou est donc une série de shoot'emup appartenant au sous-genre du danmaku et... Oui ? Désolé Mppprrrrfffffchier, je me permets de t'interrompre, mais tout le monde n'était pas présent lors de la dernière assemblée, donc est-ce que tu peux, heu, nous rappeler ce qu'est le danmaku ? Ah oui, excellente remarque, Meinard. Signifiant littéralement "rideau de feu" en japonais, le danmaku est aussi connu sous de nombreux noms tels que manic shooter, bullet hell ou shmup, et les puristes insisteront d'ailleurs sur le fait que chacun de ces termes désigne une classe - 28 (42lemag.fr) -
JEUX VIDEO de jeux bien distincte, mais on ne va pas rentrer dans ce genre de détails, donc j'emploierai ces termes de manière générique, pas la peine de venir me dire "ah mais non, là tu parles de manic shooter alors que c'est clairement un shmup, ça n'a rien à voir, espèce de gros noob ! ". Par rapport à un shooter classique où les ennemis tirent relativement peu de projectiles, souvent dirigés directement vers le joueur, et où tout l'enjeu des niveaux consiste à éliminer rapidement les vagues d'ennemis avant qu'il n'y en ait trop à l'écran, les ennemis de danmaku eux vont littéralement spammer l'écran de projectiles (en général, ils ne s'emmerdent même pas à viser spécifiquement le joueur) et la simple survie devient la principale difficulté. ZI DOSSIER En contrepartie, le joueur dispose d'une hitbox considérablement plus petite que le sprite, ce qui lui permet donc de naviguer à l'intérieur des clusterfucks de balles qui seraient impossibles à éviter autrement. De plus, pour compenser leur extrême densité, les projectiles sont souvent relativement lents, et il est donc plus important d'être précis et de savoir "lire" les patterns des balles afin d'anticiper leur trajectoire et de se placer au bon endroit au bon moment plutôt que d'avoir des réflexes de mutant (ce qui ne veut pas dire que de temps en temps, un passage ne va pas demander d'avoir des réflexes débiles, simplement ça reste en général assez minoritaire). Le danmaku est un genre typiquement LA citation qui résume Touhou. japonais, qui reste peu exporté en Occident, principalement en raison de sa difficulté qui peut s'avérer rebutante (particulièrement pour le Jean-Kévin qui a besoin d'un guide stratégique pour arriver au bout de Halo). Les développeurs de bullet hell les plus connus sont les compagnies Cave et Treasure, responsables à eux deux d'à peu près tous les shmups un minimum connus comme Ikaruga, Radiant Silvergun, DoDonPachi ou DeathSmiles, mais en dehors de ces deux-là, Touhou est l'un des représentants les plus célèbres du danmaku. Slide 2 : Touhou L'un des points les plus remarquables de Touhou est qu'il s'agit en fait d'un doujin, c'est-à-dire d'un produit développé plus ou moins en amateur et qui est donc auto-publié. De plus, la Team Shanghai Alice qui est derrière l'empire Touhou n'est composée en fait que d'un seul individu : Zun (Jun'ya Ota de son vrai nom), un Japonais (donc pédophile) alcoolique notoire. Et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il est prolifique, puisque la série Touhou compte à ce jour pas moins de 12 épisodes principaux (la sortie du treizième étant prévue pour très bientôt) sans compter les nombreux spin-offs. Le premier épisode est sorti en 1996 et il ne s'agissait d'ailleurs pas d'un shmup pur, mais plutôt d'une espèce de crossover wtf entre le shooter et Arkanoid. Les premiers épisodes sont sortis sur PC- 98, un type d'ordinateur qui n'était vendu qu'au Japon, et il fallut attendre le sixième épisode en 2002 pour que Touhou atteigne Windows avec une amélioration significative en termes de graphismes, son et gameplay, permettant à sa popularité de décoller vraiment et de dépasser les frontières nippones. C'est d'ailleurs aux épisodes sur Windows que je vais m'attacher durant cet exposé, parce que si on part sur les machins préhistoriques sur PC-98, on n'est pas sorti de l'auberge. - 29 (42lemag.fr) -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


42 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 142 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 2-342 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 4-542 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 6-742 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 8-942 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 10-1142 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 12-1342 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 14-1542 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 16-1742 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 18-1942 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 20-2142 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 22-2342 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 24-2542 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 26-2742 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 28-2942 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 30-3142 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 32-3342 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 34-3542 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 36-3742 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 38-3942 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 40-4142 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 42-4342 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 44-4542 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 46-4742 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 48-4942 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 50-5142 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 52-5342 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 54-5542 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 56-5742 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 58-5942 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 60-6142 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 62-6342 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 64-6542 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 66-6742 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 68-6942 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 70-7142 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 72-7342 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 74-7542 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 76-7742 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 78