42 n°25 jui/aoû 2011
42 n°25 jui/aoû 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°25 de jui/aoû 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 78

  • Taille du fichier PDF : 20,5 Mo

  • Dans ce numéro : atomiquement votre !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
JEUX VIDEO TESTAGE Brink Va te faire foutre jeuxvideo.com Après le lobbying intensif d'un pote gay (ouais ça a rien à foutre là, mais je reçois plus trop de mails me traitant de raciste/homophobe/Eric Zemmour and co, alors j'en remets une petite couche, histoire de...) j'ai fini par acheter Brink, en étant franchement pas convaincu de mon achat et en sentant que j'avais balancé une trentaine d'euros par la fenêtre. Ayant à peine touché à Wolfenstein Enemy Territory et pas du tout à Quake Wars, c'était donc un bond dans l'inconnu que je m'apprêtais à faire, ce qui est plutôt pas trop mon truc d'ailleurs, m'enfin bon... Maintenant que j'ai quelques heures de jeu et que je maîtrise la surface du jeu (et que la surface, soyons honnêtes), je vais vous expliquer pourquoi Brink est, selon moi, un très bon jeu, mais aussi pourquoi la presse vidéoludique "généraliste" (aka les blaireaux type jeuxvideo.com) l'ont allègrement démonté. Une histoire et un background sympa, mais on s'en branle Alors l'histoire, je suis pas sûr de ce que je vais dire, mais, en gros, y a une île artificielle appelée l'Ark qui a été créée parce que un truc craignos s'est passé ailleurs. Je sais pas ce que c'est, ptête que ça chie socialement entre les gens ou un truc du genre, mais bon, pour faire style je colle à la thématique, je vais mythonner en disant que y a eu une catastrophe nucléaire. Ça a rien à voir, mais au moins je suis pas trop hors sujet putain qu'est-ce que je suis balèze. Bref, l'Ark, là où les choses se putain de passent. Bah... Euh... Y en a qui la défendent, et d'autres qui veulent la casser, voilà. Regardez bien en haut à droite, il y a un gros indice ! Donc, il y a deux camps, les rebelles, des hippies de merde, et la sécurité, une espèce de "Blackwater squad". Voilà, c'est assez funky, mais le plus important dans le scénario du jeu, c'est qu'on n'en a rien à branler, mais alors RIEN DU TOUT. Niveau style de jeu, Brink a un aspect - 14 (42lemag.fr) -
JEUX VIDEO graphique super décalé par rapport aux FPS récents. On est dans un univers très très coloré où les graphismes ne sont pas du tout photo-réalistes comme un Battlefield, un Crysis ou un Call of Nooby mais plutôt un rendu fantasque rappelant parfois le cell-shading. Les maps sont d'ailleurs au diapason, comme la décharge, ou le réacteur où tout semble extrapolé, à la limite du "super-deformed". Alors, on aime ou on n'aime pas, mais, au moins, ça a le mérite d'être différent, perso j'aime bien, ça change, mais c'est un détail, parce que fondamentalement, Brink, c'est d'abord un gameplay, et surtout... Euh... Bah un gameplay quoi ! TESTAGE RAMIREZ, DO EVERYTHING Le style graphique est très particulier Brink, c'est pas un jeu avec une "vraie histoire" et une "campagne solo" comme 3/4 des wanabee-testeurs (kikoo miniblob, bien ou bien ?) qui se joue avec un pad, c'est un PUTAIN DE MULTIJOUEUR qui se joue UNIQUEMENT AU CLAVIER ET A LA SOURIS. Je répète, histoire d'être sûr à 100% que ce soit clair : MULTIJOUEUR, CLAVIER, SOURIS. Voilà, ça c'est fait. Tiens, pour assurer le coup, je vais même mettre une image : ¿ COMPRENDE CABRON ? Brink propose aux deux équipes (Rasta- Rebels et Nazi-Sécurité et ça se joue à 8v8) d'accomplir une série d'objectifs pour gagner la partie. Vite fait, il y a plusieurs types d'objectifs : poser une bombe (et la défendre) escorter un gugusse ou un véhicule hacker un système voler des docs et les ramener réparer un bidule Et, dans chaque mission, il y a plusieurs objectifs qui s'enchaînent (péter un truc, hacker un ordi, violer une femme de ménage puis voler des docs, par exemple), ce qui permet donc une certaine variété et des phases de gameplay différentes. Pour mener à bien vos missions, il faudra donc permettre à votre équipe de remplir les objectifs, via les différentes classes du jeu, qui sont au nombre de 4 : Soldier : Classe "de base", il permet de filer des ammos à vos équipiers, de poser des bombes et de balancer des molotovs bien relous Medic : Permet de booster la vie de vos potes et de les "rez" Engineer : Il booste les armes, pose mines et tourelles et répare Operative : Sorte de spy de TF2, il peut se déguiser en ennemi, hacker les ordinateurs et faire plein de trucs bien chiants pour l'équipe d'en face Chaque classe peut avoir 3 morphologies : light (plus rapide, meilleur pour les tricks, moins de PV), normal (de base) et heavy (lent, plus de PV, trololol les tricks) mais, malheureusement, on ne peut pas changer de morphologie L'Ark de Brink, le truc à casser ou protéger, enfin, c'est pas comme ci on en avait quelque chose à foutre ceci dit... - 15 (42lemag.fr) -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


42 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 142 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 2-342 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 4-542 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 6-742 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 8-942 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 10-1142 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 12-1342 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 14-1542 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 16-1742 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 18-1942 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 20-2142 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 22-2342 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 24-2542 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 26-2742 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 28-2942 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 30-3142 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 32-3342 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 34-3542 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 36-3742 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 38-3942 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 40-4142 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 42-4342 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 44-4542 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 46-4742 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 48-4942 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 50-5142 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 52-5342 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 54-5542 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 56-5742 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 58-5942 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 60-6142 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 62-6342 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 64-6542 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 66-6742 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 68-6942 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 70-7142 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 72-7342 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 74-7542 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 76-7742 numéro 25 jui/aoû 2011 Page 78