42 n°24 mai 2011
42 n°24 mai 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°24 de mai 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 71

  • Taille du fichier PDF : 18,1 Mo

  • Dans ce numéro : et l'homme devint gonzesse.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
IRL ZONE PAS AUTORISÉE Violence et livres La polémique ! Depuis l’avènement d’Harry Potter et, plus récemment, de Twilight, les livres sont partout et remportent un succès grandissant chez les jeunes. Près de 80% des enfants de 13 ans avouent avoir déjà lu un livre dans lequel il n’y avait même pas d’images, soit 20% de plus qu’il y a 30 ans. Malheureusement, sous ses airs de loisir innocent, les affaires de violence liées aux livres se multiplient. Que cache réellement ce business florissant ? Les livres sontils véritablement dangereux ou s’agitil d’un énième reportage alarmiste qui adore aligner les questions rhétoriques ? Enquête sur un média de plus en plus controversé. La famille Boulignon est une famille normale. Jean-Jacques, le père, proctologue pour boa constricteurs et Simone, la mère, championne de natation synchronisée sur terre battue, vivent avec leurs deux jeunes enfants, Balthazar 12 ans et Cunégonde 10 ans dans un appartement chic parisien. Dans un grand souci d’objectivité journalistique, cette famille va être utilisée comme l’exemple qui définit la règle. En même temps, c’est une approximation valable, tout le monde sait que le pékin moyen en France est un bobo friqué qui habite un appartement cossu en plein Paris et puis c’est vachement moins loin des studios télé, au prix où est l’essence mââââârde ! ! En dépit de son apparence de famille paisible, rien ne va plus chez les Boulignons. Un ennemi insidieux et inattendu s’est invité dans leur foyer ! Pour nous le prouver, Jean-Jacques le père nous fait signe de le suivre avec notre caméra, il avance dans l’encoignure de la porte de son fils Balthazar et, d’un signe discret de la main nous invite à filmer la scène. Le jeune garçon est allongé sur son lit en train de lire un livre posé devant lui, il ne nous a pas vus. Jean-Jacques ouvre en grand la porte et pénètre en trombe dans la chambre. Le jeune garçon, surpris, relève le nez de son bouquin avant d’essayer de le cacher sous le drap, sans grand succès. Qu’est-ce que je t’avais dit ? ? hurle le père. Pas de lecture en semaine ! ! Jean-Jacques attrape le livre des mains de son fils et commence à le feuilleter rageusement. Et puis c’est quoi encore ces idioties ! Il n’y a pas une seule image, c’est des lettres et encore des lettres, c’est n’importe quoi on n’y comprend rien ! ! Ça s’appelle Guerre et Paix en plus, ça doit être plein de violence malsaine ! Moi de - 38 (42lemag.fr) -
IRL mon temps je ne restais pas enfermé toutes la journée à lire des niaiseries ! Je faisais du sport, j’allais voir mes amis ! ! Je ne m’isolais pas avec des histoires glauques imaginaires ! Lire c’est une perte de temps ! Alertée par les cris de son mari, Simone se précipite dans la chambre de Balthazar. Le jeune garçon est en pleurs. Il tourne la tête vers sa mère et tente de lui faire son plus magnifique regard de Bambi pour l’apitoyer. Hélas pour lui, sa mère ajoute à la suite de son mari : On ne t’a pas élevé comme ça ! ! Mais quelle idée j’ai eu d’accepter de t’acheter des livres ! Si j’aurais su j’aurais refusé ! ! Euh, on dit "si j’avais su" et pas "si j’aurais su" maman ! dit le garçon entre deux sanglots. Sa mère lui lance un regard terrifié comme si elle venait de le surprendre en train de tuer un chiot en le frappant avec un bébé phoque qu’il aurait préalablement étranglé avec un arc en ciel, puis elle éclate en sanglots. Tu me réponds maintenant ? ? Je ne le reconnais plus, s’écrie-t-elle avant de se précipiter hors de la pièce. Nous nous éloignons de la chambre de Balthazar et laissons la mère se remettre de ses émotions. Une fois calmée, elle nous confie : C’est à chaque fois pareil, ces livres sont une telle drogue qu’il est incapable de respecter nos quotas. On fait ça pour son bien. Je ne comprend pas ce qui peut l’intéresser là-dedans, ce n’est pas réel, ça n’apporte rien de constructif et en plus ça l’isole. Dès qu’il est le nez dedans il n’y a rien à faire, on est face à un mur. Ça me fait peur. Mais qu’est-ce qui vous fait peur exactement ? Que les livres l’influencent négativement ? Oui, voilà ! Vous savez, avec tout ce qu’on voit à la télé il y a de quoi être inquiet ! Les craintes de madame Boulignon sontelles justifiées ? De quoi sont accusés les livres ? Lire est-il aussi néfaste que cette famille semble le croire ? Depuis plusieurs années, de nombreuses études scientifiques ont prouvé que lire était mauvais pour la santé et facteur d’obésité car la lecture nécessite peu d’activité physique et endommage les yeux à la longue. Il suffit d’ailleurs de noter la proportion de personnes à lunettes dans les bibliothèques pour comprendre qu’il ne s’agit pas d’une vue de l’esprit [Insérer des stocks shot de bibliothèques superposés à des images d’opérations de l’œil, celles du genre glauque avec de grosses aiguilles, osef si cela n’a aucune cohérence ou même crédibilité médicale, tu crois vraiment que les débiles qui nous regardent ont bac+trouzmille en problèmes oculaires ? C’est choc coco, ça illustrera parfaitement les propos du narrateur]. Mais les dégâts ne sont pas que physiques, ils sont aussi d’ordre psychologique. Les exemples de dérives causées par la littérature ne manquent pas, à commencer par le plus fameux d’entre eux : la Bible, qui a poussé de nombreuses personnes à l’intolérance et aux croisades [Stock shot extrait de films, de simples gravures d’époques ne sont pas assez gores, c’est mauvais pour l’audimat]. Le livre Mein Kampf, sans qui le 3ème Reich n’aurait sûrement jamais existé [Hop, un petit coup d’un discours où Hitler a l’air plus hystérique qu’une fan de Justin Bieber qui a cru apercevoir sa mèche, ça fait toujours son petit effet et ça nous garantit un point Godwin sans effort] voire toute la bibliographie de KarlMarx à l’origine du Stalinisme, du Léninisme et du Maoisme qui comptent parmi les gouvernements les plus oppressifs à avoir jamais existé [Stock shot de la place Tien An Men, et tu me fais plaisir de ne pas choper ceux de Google Images Chine ! ! 1] ! Face à tant de preuves, Simone Boulignon a raison de s’interroger sur les dangers de ce média. Est-il sain de le laisser en libre accès ? Les enfants sont-ils suffisamment matures pour pouvoir lire sans surveillance ? Quels effets ont les livres sur ZONE PAS AUTORISÉE - 39 (42lemag.fr) -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :