42 n°24 mai 2011
42 n°24 mai 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°24 de mai 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 71

  • Taille du fichier PDF : 18,1 Mo

  • Dans ce numéro : et l'homme devint gonzesse.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
BD/COMICS DOSSIER DÉCOUVERTE carte au trésor du Turc. Se rendant compte plus tard de leur erreur, ils vont tenter de la réparer en s’alliant avec Kader afin de retrouver la carte… et le trésor. Le Raïs Kader, ancien janissaire devenu corsaire est donc la première personne à rechercher le trésor. Et pourtant ce n’est pas par cupidité, mais pour se préparer à une mission bien plus noble. Il se bagarre souvent avec Don Lope à propos de religion, chacun ayant sa foi. Cela ne les empêchera pas de nouer une amitié incroyable qui touche le lecteur tellement elle est belle et sincère. La scène où Lope hurle à la mer la mort (supposée) du Raïs me fait TOU- JOURS pleurer ! Toujours… D’ailleurs certaines mises en scène parlent d’elles-mêmes ! La disposition des personnages, leurs mimiques. On sent l’atavique cupidité de Spilorcio ou la haine du méchant Mendoza (qui est inspiré de l’acteur Guy Delorme qui a très souvent joué les méchants dans les films de cape et d’épée dans les années 60), ou encore la joie, la tendresse et le bonheur de nos héros. Celle qui me vient à l’esprit est dans l’acte 9 lorsque les pirates sortent de l’eau sur la plage, réprouvés et fatigués, et Monsieur de Cigognac drapé du pavillon noir… il faut la voir pour sentir. Je veux pas spoiler, mais rien que par cette case on pourrait faire une analyse des sentiments de ces personnages… mais j’ai pas la L'arrivée sur l'île étrange plaaaAAAAaacceeuuheuheuheuh … snif … Cerb’m’a déjà donné 5 coups de martifouette depuis le début du mois ! (et je soupçonne les grammars nazi de s’équiper pour le mois prochain). Ludo-éducatif ! Je conseille à tout le monde de lire cette série, car non seulement elle est profonde et d’une grande richesse, mais cela fourmille de détails ! Dans les dessins il peut y avoir des itérations de gags, ou alors des petits éléments comiques. Vous apprenez bien plus sur le théâtre et la littérature qu’en cours de français, moi j’vous l’dis ! Y a même des clins d’œil à des tableaux ! C’est bien simple, il y a des sites web qui regroupent ces clins d’œil, et c’est incroyable de voir la quantité qu’il peut y avoir sur une seule planche ! Des subtilités de langage, de vocabulaire, de rimes, mais aussi de dessins et d’architecture ! On sent la recherche et le travail. Nos auteurs s’amusent tout le temps, cassant même souvent certains clichés que l’on peut avoir. Par exemple, les marins sont vus en règle générale comme des gens rustres, costauds et pas très malins. Pourtant les gardes turcs se piquent de philosophie durant leurs rondes, et les pirates de Boone se montrent d’une dialectique incroyable quand la terreur et la métaphysique s’emparent d’eux. C’est d’ailleurs un des « running gag » que j’adore ! Dès qu’ils ont peur, ils se mettent à déclamer de funestes superstitions ! Hélas, une BD reste une BD, on ne peut se dégager de certaines contraintes, telles que le nombre de pages ou le temps d’attente. Chaque album fait environ 50 pages. Cependant nos auteurs ont su utiliser astucieusement certains éléments pour ajouter encore plus de choses. De petits détails qui viennent enrichir l’univers qu’ils ont créé, mais pas forcément primordiaux tels que les cartes de l’Europe ou de la Lune sur les faces intérieures de la couverture cartonnée. Ces utilisations sont tout aussi cocasses car dans l’acte 4, ces « pages » - 26 (42lemag.fr) -
BD/COMICS ont été utilisées pour exposer un dialogue entre Don Lope et Armand dans le noir. Cette idée sera reprise plusieurs fois d’ailleurs ! Mais ce qui peut sembler le plus rébarbatif, c’est le temps d’attente entre les parutions. En général il faut attendre un an et demi ou deux ans pour voir la suite quand il s’agit de BD européenne. Certains d’entre vous diront que c’est trop long. Moi je pense que cela les mérite largement au vu de la qualité du travail graphique, de la colorisation, de la recherche, de la finesse des dialogues et de la narration. Il en faut du temps pour produire une chose d’une telle qualité ! Ce n’est pas comme le manguasse japonais ! Mais de toute façon c’est une approche commerciale totalement différente. Les japonais diffusent leurs mangas dans des magazines spécialisés ^ Clin d'oeil des auteurs au tableau "les naufragé de la Méduse" avec les pirates. < Clin d'oeil des auteurs au tableau de Munch "le cri" durant un effroi métaphysique des pirates et se font une concurrence féroce (ce n’est que plus tard que sort la version reliée de poche pour les séries qui marchent le mieux). Donc pour empapaouter l’adversaire, il faut produire plus de séries et plus de pages. En résumé : plus et plus vite, mais pas forcément mieux graphiquement, ou la mise en scène et j’en passe… j’ai eue il y a des années et demandez à votre prof de français un jour de faire l’analyse (complète) de cette série ! Cela se transformera assurément en conférence ludique et bien plus pédagogique ! Bobcat Hélas ! Trois fois hélas ! Les meilleures choses ont une fin. Cette série se clôturera lors de la parution du 10ème album. Il faut dire que l’aventure a commencé en 1995. Ne pleurez pas cependant ! Les auteurs ont prévu un spin-off sur Eusèbe le lapin blanc sur deux albums d’après les rumeurs du net. Je n’ai qu’un conseil à vous donner : lisez-les ! Et si les plus jeunes d’entre vous le peuvent : achevez l'idée folle que DOSSIER DÉCOUVERTE Tome 9 où les philosophes poussent la méthaphysique face aux pirates. Il est intéressant de voir les visage caricaturaux de grands philosophes rien que dans cette image (les costumes également renseignent) - 27 (42lemag.fr) -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :