42 n°23 avril 2011
42 n°23 avril 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°23 de avril 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 81

  • Taille du fichier PDF : 19,9 Mo

  • Dans ce numéro : world invasion, battle Los Angeles.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 52 - 53  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
52 53
BD/COMICS DOSSIER DÉCOUVERTE Warlock, Thanos ainsi qu'une coalition des plus grands héros de l'univers se lancent donc à la poursuite de Magus pour restaurer l'équilibre cosmique. Le but est simple : utiliser l'annihilateur Ultime (un truc créé pour tuer Galactus, donc, plutôt costaud le bouzin) de Red Richards pour fumer Magus, ce qui est franchement pas gagné, mais bon, c'était ça ou lui lancer le bouclier de Cap'sur un coin de la gueule, donc va pour l'Annihilateur. Évidemment, l'epic failure s'ensuit, tout le monde y passe, enfin, tout le monde, presque puis qu'arrive Thanos, qui a toujours un as dans sa manche et là hahah, je le dirais pas non plus, ouais, je suis un connard, je sais. Sachez juste que vers la fin, apparait l'antithèse du Mage, La Déesse et que, elle aussi, elle va faire chier tout le monde. Infinity Crusade (La Croisade Cosmique en VF) : la religion ça craint Comme son double maléfique, la Déesse, va se retrouver en possession du Gant d'Éternité (ouais, c'est une manie, plutôt bizarre que le Pouvoir Suprême passe de main en main comme une vulgaire prostipute Thaï...) et va commencer son petit délire bien à elle. A ADAM WARLOCK, OUI, IL NE S'APPELLE PAS ADAM POUR RIEN Adam Warlock n'est pas humain, ce n'est pas un alien non plus, il n'est pas "naturel", c'est une création. Un conglomérat de scientifiques décida de créer un être génétiquement parfait et supérieur pour mener leur armée au combat. Manque de bol, Adam "déjoua" sa programmation et décida de devenir une sorte de protecteur de l'univers. Il sera toujours en première ligne des Adam Warlock, avec Thanos, il est un personnage conflits cosmiques, central de cette trilogie cosmique. et, sera le gardien de la Gemme de l'Âme. Il formera, avec certains de ses compagnons, "Les Gardiens de l'Infini", c'est à dire un groupe de gardiens ayant chacun pour tâche de protéger une Gemme. Il fut un des personnages fétiches de Jim Starlin (comme Thanos, le Silver Surfer ou Captain Marvel) car il possédait une "dimension cosmique" que des personnages comme Cap', Wolvie ou Spidey n'avaient pas. la différence de ses prédécesseurs, la Déesse aime l'Ordre et le Bien, elle veut donc recréer un monde parfait, sans guerre, sans famine, sans maladie, où tous seraient guidés par une parole divine et infaillible (celle de la Déesse, bien entendu). Le problème dans l'équation, c'est que pour faire ça, il faut faire tabula rasa du passé et donc "tout effacer", un peu comme les ricains ont "effacé" Saddam de la surface du globe. Pour faire cela, la Déesse a besoin de temps, et de protection, parce qu'il reste quand même un certain contingent de héros qui a moyennement envie de mourir cette semaine (y a finale de Ligue des Champions le semaine prochaine, merde à la fin !). Le petit problème c'est que grâce à la puissance de la Déesse, elle arrive à "convertir" des héros (la moitié, à la louche) à sa "religion", et ces derniers vont donc se battre pour elle et la défendre... jusqu'à la mort. Le camps des héros se retrouve scindé en 2 (comme dans Civil War, mais 20 ans avant), entre les adorateurs de la Déesse et ceux qui veulent lui broyer la gueule dans de la boue avec des rangers à pics en alu sous la semelle tout en lui crachant dessus et prêt à dézipper leur pantalon pour euh ouais, ceux qui sont contre quoi. Infinity Gauntlet : LA saga de Marvel S'ensuit donc des "petites bastons" (3v3 généralement) localisées un peu partout sur la planète créée par la Déesse (Paradis Omega) où des groupes de héros - 52 (42lemag.fr) -
BD/COMICS ÉTERNITÉ, INFINITÉ ET LE GANT L'Univers Marvel est régit par quelques règles qu'il faut connaître pour bien comprendre les histoires dont nous parlons aujourd'hui. Éternité et Infinité SONT l'Univers, ils le contiennent, (regardez bien Éternité, on voit des planètes et des galaxies "en lui") et leur pouvoir est dispersé au sein de leur corps via 6 gemmes : Les Gemmes de l'Infini. Chaque gemme contrôle un aspect de l'Univers : l'Âme, l'Esprit, le Temps, le Pouvoir, la Réalité, l'Espace. Si ces Gemmes parviennent à être réunies (ce qui doit être absolument empêché !), son détenteur possède le Gant de l'Infini ou le Gant d'Éternité, il "devient Éternité", il est La Création et peut donc remodeler l'Univers comme bon lui semble. Dans les mains d'un mec cinglé, ça peut donc faire énoooooooooooooooooooooormément de casse. Bah ce Gant en question, il a pas mal tourné au cours de la trilogie en question... et personne n'a pensé à foutre Psylocke à poil avec... quelle bande de nazes j'te jure... convertis vont défendre divers points stratégiques qui seront attaqués par les héros "libres". Parallèlement à ces multiples batailles, se joue une autre bataille, plutôt une guerre même, que mènent Warlock et Thanos contre notre biÔtch de service. Encore une fois, pour la fin il faudra lire. Sachez juste que Thanos, il est quand même super roxxatif, en dépit de son menton violet. même l'action. De la baston, de la GROSSE GROSSE baston, avec tout le monde qui se jette sur un ennemi commun (et un sacré paquet de morts...) pour sauver l'univers. Voir tous ces héros sur la même page se faire ramoner a quand même quelque chose de jouissif et le fait de voir les "gentils" s'enfoncer au fil des pages procure une sensation d'agréable malaise. Bref, ces trois sagas (mais surtout la première Infinity Gauntlet ou Le Défi de Thanos en véhaiffe) sont d'excellentes histoires. Elles sont plaisantes à lire, simple à comprendre et très bien foutues. Pour conclure, je dirais que le pari de Jim Starlin de faire de grandes histoires avec tous les acteurs majeurs du monde Marvel est une franche réussite, ces sagas (et, encore une fois, surtout la première) m'ont profondément marqué en tant que lecteur assidu de comics. Il n'y a rien à jeter, c'est vraiment du super boulot, et puis, ce genre d'histoire, on en voit que TRÈS rarement, raison de plus pour en profiter ! Sachez que le Défi de Thanos a été réédité il y a peu dans la série "Best of Marvel", voilà, c'est tout, je dis ça comme ça *sifflotte* Nan, sans déconner, c'est du tout bon, foncez ! Polo PS : Vous pouvez vous procurer les 3 sagas pour une somme relativement modeste ou les schtroumpfer easy, donc arrêtez de whine parce que j'ai pas spoil, bande de salopiauds ! DOSSIER DÉCOUVERTE Que retenir de cette folle épopée ? Ce qu'il faut retenir de cette trilogie de Jim Starlin, c'est qu'il avait envie de créer de Grandes Sagas qui mettaient en ligne de mire TOUS les héros, et ce, à une échelle cosmique, histoire de caser des Dieux et les grandes forces de l'Univers Marvel (Éternité, Infinité, Le Tribunal Vivant, Galactus...). Pour mener à bien son plan, il avait besoin d'un fil conducteur, ou deux en fait : Thanos et le Gant d'Éternité, source de pouvoir suprême chez Marvel). Au cours de ces sagas, pas mal de personnages seront en possession de cet artefact ultime, et pourtant, aucun n'a su le garder et faire ce qu'il voulait réellement avec. Le GROS point fort de ces sagas, ça reste tout de La Déesse, le côté "bon" de Warlock et grande casse burne d'Infinity Crusade - 53 (42lemag.fr) -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :