42 n°23 avril 2011
42 n°23 avril 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°23 de avril 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 81

  • Taille du fichier PDF : 19,9 Mo

  • Dans ce numéro : world invasion, battle Los Angeles.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 50 - 51  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
50 51
BD/COMICS payer un pauvre week end à Venise, j'me rend compte que je suis quand même vachement loin du compte... THANOS, CE PERSONNAGE SI SPÉCIAL DOSSIER DÉCOUVERTE Bref, l'amour de Thanos pour La Mort sera le point de départ d'une trilogie cosmique de très très haute facture, et ça commence tout de suite avec Infinity Gauntlet. Infinity Gauntlet (Le Défi de Thanos en VF) : oh oui youpi, dansons la Carioca... Tuer la moitié de l'Univers, pfiou, pas un truc de lopette ça hein... Quand je pense aux 12 travaux daouf de Hercule, j'me dis que c'est quand même un truc de baltringue comparé au taf que notre pépère va entreprendre. Ceci dit, pour tuer ("je veux tuer tuer tuer tuer)" la moitié de l'Univers, il faut 2 choses VRAIMENT essentielles : Le pouvoir de le faire (bah ouais, y a quand même un paquet de mecs qui vont pas se laisser faire, genre, au pif, Galactus) Du temps, BEAUCOUP de temps, vu que la population se compte en milliards de milliards, soit, en gros, "vachement beaucoup putain de merde". L'ami Thanos étant rationaliste et pas trop con, il se dit "il me faut trouver le bon outil" et, ce bon outil en question s'appelle "Le Gant d'Éternité" (ou Gant de l'Infini, voir encadré) qu'il ira chercher (j'ai envie de dire "construire", vous comprendrez en lisant l'encadré) en fumant un à un les gardiens des gemmes nécessaires pour le construire (c'est d'ailleurs un récit prélude à Infinity Gauntlet qui se nomme sobrement "Thanos", il surroxe, au passage). Une fois en possession du fameux Gant, Thanos exauce sa promesse : la mort instantanée de la moitié de l'univers. Pouf pouf paf pastèque, une personne sur 2 disparait, partout dans l'univers, et donc, 1 superhéros sur 2, ce qui, comme vous vous en doutez, met la puce à l'oreille des héros restants. Réunion de crise entre Cap', Warlock (voir encadré) sa moitié de copains restant (à la louche comme ça, les 4 Fanstastiques, la moitié des X-Men, et pas mal de héros solo comme DareDevil) et donc, l'horrible constat : Thanos a acquis le pouvoir suprême, "We're in deep shit". Deppshit, au bas mot, parce que quand Thanos, le méchant (quoi que c'est plus complexe que ça) le plus awesome de l'univers Marvel Thanos de Titan. Rien que le nom transpire l'awesome. Il est un de mes personnages préféré de l'univers Marvel, voir peut-être même mon préféré. Ce qui est génial avec lui, outre son extrême intelligence, c'est que Thanos n'est pas fait du même bois que les autres personnages de chez Marvel. Là où Magneto veut tuer les humains, Apocalypse régner sur Terre, Osborn faire nawak et Sinistre parfaire la génétique, Thanos, lui, veut détruire ou contrôler l'Univers (et casser le boule de La Mort), ouais, rien que ça. C'est un mec qui a une vision toujours très "globale". Une seule planète ? Pffff, ranabat', Thanos, c'est La Création ou rien. Mais, SA grande force, c'est qu'il a su évoluer. Après avoir voulu contrôler l'univers maintes fois, à l'aide des artéfacts les plus puissants (Cube Cosmique, Gant d'Éternité...) Thanos comprit qu'on ne peut contrôler l'univers, qu'il est trop fragile, instable. Il entreprit donc un voyage pour réparer les torts qu'il a causé au cours de son existence tout en s'efforçant de garantir la sécurité de l'univers en le défendant contre ceux qui menacerait son équilibre. Thanos est un personnage complexe, réfléchit, sensé mais aussi diabolique, calculateur, et extrêmement puissant. Preuve suprême du côté intéressant et néanmoins bipolaire de ce personnage ? Après la trilogie de Jim Starlin, les Gemmes de l'Infini (voir encadré dédié) furent séparées et confiées à un gardien qui les protégera au péril de sa vie. La Gemme de la Réalité (la plus puissante avec celle de l'Âme), fut confiée à Thanos, risqué vous vous dites (à juste titre) ? Pas tant que ça avec un peu de recul... on a le Gant d'Éternité on EST l'univers, littéralement. Les héros décident donc de se lancer à l'assaut de Thanos pour le déloger de son bien. Les héros, accompagnés des Dieux de l'Univers, déboulent devant Thanos, qui, en bon sportif, décide de n'utiliser "que" la gemme du Pouvoir (ce qui est déjà lar- - 50 (42lemag.fr) -
BD/COMICS gement suffisant pour raser l'univers, mais bon, avec la totalité des gemmes, il claque des doigts et plus personne, donc pas funky comme truc, et vachement moins de pages à lire surtout...). Arrive donc ce qui est à mon sens le plus grande baston de l'histoire des comics (de la bande dessinée ?). Les héros de l'Univers, accompagnés de tous les Dieux, se jettent sur Thanos à la chaîne, et chaque page nous offre des images plus insoutenables les unes que les autres. Iron Man se fait décapiter, Spidey se fait enfoncer le crâne à coups de caillasse, Hulk se fait écraser, Vision est transpercé, Thor transformé en verre (puis explosé), Wolverine se retrouve liquéfié (beurk), Cyclope étouffé, bref, pas besoin de continuer la liste, vous avez compris l'idée : Thanos prend un malin plaisir à tuer toutes les grandes figures de l'Univers, non sans un certains panache. Le fameux Gant d'Eternité, source suprême de pouvoir. DOSSIER DÉCOUVERTE Mais, une fois que Thanos a fumé tout le monde, plus personne ne peut lui résister c'est fini ? Oupa si vous voulez vraiment connaître la fin, il va falloir allez lire, hinhinhin je suis diabolique. Je précise au passage que cette histoire est D'AUTRES GRANDES SAGAS Marvel ne s'est malheureusement pas énormément concentré sur ces grandes sagas avec pleins de perso en dans dedans, dommage. Outre Jim Starlin, les quelques sagas "cosmiques" furent souvent plus que moyennes, voir, disons le clairement : carrément à chier. Dans ces sagas, une tire bien (très bien même) son épingle du jeu : Secret Wars. Secret Wars met en scène une entité super puissante nommée le Beyonder. Il va "enlever" un grand nombre de personnage de l'univers Marvel (héros et vilains) et les forcer à se battre pour survivre. Cette saga fut très marquante car c'est le premier crossover créé (1984) et qu'il contient une dose d'action non négligeable et qu'il réunit Secret Wars, l'autre grande saga de chez Marvel TOUTES les grandes figures avec, en guest, la "création" de Vénom ! de chez Marvel : X-Men, Vengeurs, Fantastic Four, Spidey and co., tout le monde est de la petite sauterie organisée par le Beyonder. Le cadeau bonus, c'est que cette saga laissera à jamais des traces dans l'univers Marvel. Rééditée depuis peu (2009 je crois), Secret Wars est un must absolu de la littérature comics, au même titre qu'Inifinity Gauntlet. probablement celle qui m'a le plus marqué chez Marvel, des héros partout, des rebondissements, une ambiance apocalyptique, LE méchant, bref, tout est parfait, de A à Z, ne pas l'avoir lu est un crime ! ! § Infinity Wars (La Guerre du Pouvoir en VF) : l'attaque des doubles tout moches A la fin d'Infinity Gauntlet, Adam Warlock récupère le Gant d'Eternité, mais, pour en faire bon usage, il doit devenir "complètement logique" et donc expulser de son corps "le bien et le mal" qui lui font prendre des décisions émotionnelles (et donc irrationnelles). L'expulsion en question va creér deux entités distinctes : Magus et La Déesse. C'est Magus qui va d'ailleurs se manifester en premier. Ce dernier va parvenir à dérober le Gant d'Éternité (auquel Adam Warlock a renoncé car c'est trop de pouvoir pour un seul homme et donc il était devenu une menace pour l'Univers). Magus se crée même une armée sur mesure : l'armée des "dopplegangers" : des doubles maléfiques des héros de l'Univers (un Spidey à 6 bras, beurk). Les doubles en questions commencent à tuer tout le monde (et surtout leurs "originaux") et Magus fout un gros bordel un peu partout dans l'Univers. Ce qui est intolérable pour Adam Warlock et... Thanos. Oui oui, Thanos, le mec qui a faillit tout péter y a pas longtemps se mue en gardien de l'univers, tu parles d'un bordel Marcel. - 51 (42lemag.fr) -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :