42 n°22 mars 2011
42 n°22 mars 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°22 de mars 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 19,4 Mo

  • Dans ce numéro : comment ne pas devenir riche.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
BD/COMICS DOSSIER DÉCOUVERTE plus du tout vrai et une équipe de héros est directement impactée par ce qui se passe chez une autre équipe. Pendant Dark Reign, par exemple, les X-Men ont été chiantissimes envers Norman Osborn et sa Cabale lorsqu'ils chassaient les héros pour les tuer. Il y a un certain côté jouissif à voir Cyclope, Iron Man, Thor et Wolvie sur la même image en train de tabasser du méchant, ça renvoie un peu à la grande époque de Jim Starlin (Le Défi de Thanos, un must en terme de crossover !) et ça, c'est que du bonheur. Mais bon, je vous parle du monde Marvel et des relations X Men - Le Reste mais, du côté des X-Men, quoi de neuf docteur ? L'émancipation Chez les X-Men ça a pas mal été le bordel. En fait, il y a eu une succession d'équipes d'artistes qui ont tous eu une vision différente de la chose, ce qui, franchement, n'a pas aidé. Ça a été très "un pas en avant, 2 pas en arrière", gavant à souhait. Il faut attendre 2008 pour avoir un semblant de cohérence retrouvée chez les mutants. Outre les séries débiles ressorties du placard pour notre plus grand malheur (comme The New Mutants, Academy X TUEZ MOI PITIÉ JE VEUX PLUS LIRE ÇÀ JE VEUX PLUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUS), arrive The Messiah Complex où une gamine sera le Messie de la Mutanité (une rouquine - comme d'hab - TIENS DONC MAIS QUI ÇA PEUT DONC BIEN ÊTRE LO- LOLOL). Là, les série se mettent plutôt au diapason de cette idée directrice et on retrouve une série moins bordélique. A part ça, Cyclope est devenu le grand chef, il a dégagé le Prof X (qui avait vraiment fait trop de merde), a créé une "île refuge" pour les quelques mutants qui restent sur Terre et puis... euh... bah rien, ah si, Magneto, a ressuscité, encore, a retrouvé ses pouvoirs, encore, est devenu un gentil, encore... sans déconner quoi... BAD GUYS Il paraît que, dans le monde du cinéma, comme dans le monde de la BD, on évalue la qualité d'un personnage à ses ennemis. Pour les X-Men, la galerie des méchants ressemble à la salle des trophées d'Old Trafford : awesomness sur awesomness. Magneto, Apocalypse, Sinister, Fatalis, déjà, rien que les 4 là, c'est la teuf. 4 putains de méchants, avec un charisme incroyable, des plans machiavéliques à souhait, une classe incroyable, un putain de look de tueur nan, franchement, c'est du top top niveau ! J'ai personnellement un faible pour les personnages d'Apocalypse et de Sinister. Ces mecs sont d'une rare intelligence, et, chaque fois qu'ils pointent le bout de leur nez, on sent que ça va très très salement péter et qu'il va y avoir des répercussions non négligeables... Sûr que ça change de l'Homme aux Échasses... D'une banale "École pour Surdoués" peuplée de 6 poilus, la série X-Men est vite devenue un mastodonte aux multiples franchises (plus de 10 !) qui, à l'image d'une pieuvre trisomique, est partie dans tous les sens. Si le "problème de la Mutanité" a été réglé de façon intéressante/innovante avec House of M (nan je spoile pas, z'avez qu'à lire), il reste toujours des trucs super cons et chiants comme les résurrections incessantes de Magneto, la probable future résurrection de Jean Grey ainsi que les séries dérivées débiles (New Mutants AAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHH HHHHHHHHHHHHHHHHHHHH). Toutefois, on ne peut qu'être admiratif devant le chemin parcouru et les excellentes sagas qui ont rythmé la vie des équipes X (Age of Apocalypse, X Tinction Agenda, Inferno, Dark Phoenix Saga, dans le désordre, pour changer, marre de toujours tout foutre dans le bon ordre). De plus, les récents choix artistiques (Emma Frost, Cyclope qui devient le boss, la série spinoff Cable/Bishop, The Messiah Complex) pris par cette série laisse à penser qu'elle est arrivée à un stade de maturité certain, un stade où, normalement, les idées sont claires et logiques et où donc, on ne devrait pas se diriger vers un truc trop merdique. Enfin, ça, c'est jamais trop sûr ceci dit, demandez à Spiderman... Polo Bref, les X-Men aujourd'hui sont ENFIN dotés d'une ligne directrice commune et logique, et c'est plutôt une bonne nouvelle. Conclusion L'arrivée de Morrison à la tête des X-Men. Oui, ça va chier. - 34 (42lemag.fr) -
FUUUUUU La minute FUUUUUUUUUU De Draxx J'adore bien manger. J'adore la bonne bouffe. Probablement parce que je suis français. Contrairement aux rumeurs, je n'ai ni origine belge, ni origine malgache. Et donc en tant que Français, je suis un gros buveur de vin avec de la baguette et du saucisson. Mais depuis peu, on voit fleurir un peu partout à la télé des émissions de téléréalité sur la cuisine. Genre "Top Chef", "Master Chef", "qui sera le cuisinier pour pequenaud ? " Et le pire dans tout ça, ce sont les gens qui regardent en bloc et qui se disent "mais c'est trop méga chouette ! §§ Je veux être cuistot, je vais finir avec 4 étoiles et je mangerai des trucs de dieux tout en étant pété de thunes LOLOLOLOL" Seulement voilà, ce qu'ils ne comprennent pas, mais bon c'est la télé qui veut ça, c'est que le métier de cuisinier, c'est peut-être le métier le plus dur du monde (après celui de récureur d'écurie). Ou du moins un des métiers les plus difficiles et usants. Mais, télévision oblige, il faut vendre du rêve. Et donc tout le monde pense pouvoir devenir Paul Bocuse en passant à la télé, en gagnant une émission Master Chef, composée de jurés PRESTIGIEUX, tellement durs avec eux qu'on se croirait dans un Full Metal Jacket derrière les fourneaux. "MAIS C4EST DEGUEULASSE §§ ! T4AS PAS RELEVÉ LA SAUCE SALE ROGNON DE PURÉE DE CÉLERI §" Alors évidemment, ils se disent que la cuisine, c'est faire à manger, se faire gueuler dessus parce que c'est pas bon, et une fois que le jury trouve ça bon, CAY GAGNÉ § ! Bah non, la cuisine, dans la vraie vie, c'est pas ça. C'est long, trèèèèès long de se faire une place (surtout si on veut être Paul Bocuse à 35 ans), et c'est cher. Bref, avec tout ce qu'on cache aux aspirants cuistots FFFFFFFFFFFFFFFFFFF- FUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUU UUUU- Draxx - 35 (42lemag.fr) - FUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUU



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :