42 n°22 mars 2011
42 n°22 mars 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°22 de mars 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 19,4 Mo

  • Dans ce numéro : comment ne pas devenir riche.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
BD/COMICS DOSSIER DÉCOUVERTE "tuer Magnéto avant qu'il devienne Magnéto", et OH SNAP, Legion tue son père sans faire exprès [Bigard] OH QUEL DOMMAGE §§§§§[/Bigard]. Du coup, pouf pouf paf pastèque : pas de Xavier, personne pour défendre le monde des gros méchants, et taktakbientavu, Apocalypse prend le pouvoir et là, c'est moche, presque autant qu'une chiasse post kebab ou que les ventes des DLC de CoD (quota CoD : check). Concrètement, on atterrit dans un monde Darwinien dirigé par Apocalypse, où les mutants sont devenus l'espèce dominante et où les humains sont traqués et abattus. Dans cet univers postapocalypse-tique, pas mal de choses sont différentes : Magneto "est" Xavier (il protège les mutants, crée les X-Men et lutte pour la liberté contre Apocalypse), Cyclope est un méchant aux ordres d'Apocalypse, Wolvie est marié à Jean Grey etc etc... J'ai particulièrement aimé cette saga (qui dure presque 3 ans) parce qu'elle m'a permis de voir des trucs impossibles (Cyclope en méchant, Dent de sabre en gentil) et que les dessinateurs se sont bien lâchés sur les looks des persos (Holocauste, Magneto et Sinister, c'te roxxage !) et de l'univers en général (les villes sont de gigantesques charniers). Après cette saga (nan je vous raconterai pas comment on est revenu dans "le monde normal", Marvel a réédité la saga complète en 3 bouquins, ça vaut plus que le coup), Marvel va créer un nouveau méchant qui embarque tout : Onslaught, une fusion entre Xavier et VIS MA VIE À L'ÉCOLE X Il ne faut pas oublier que "L'École pour Jeunes Surdoués" du Professeur Charles Xavier est en fait bien plus qu'une simple école. Au fil de ses destructions et reconstructions (4 535 416 354 135 à peu près, avec quelques morts à chaque fois), la démesure a toujours progressé. Avant, la salle d'entraînement était un bête "évitement d'obstacles" pour devenir ensuite une espèce de réalité virtuelle simulée du nom de "Salle des Dangers". A part ça, labo de recherche, aires de décollage qui feraient rougir de jalousie Goldarak et tout le toutim, on déconne pas chez les Mutants. Ceci dit, au fil des années le mot "école" a également revêtu son sens premier puisque les jeunes mutants suivaient aussi des cours normaux de maths, philo etc, dispensés par certains X-Men (sans dec', Wolvie pour le sport, epic :')) afin de coupler éducation "classique" et "j'apprends à marave des gueules avec mon pouvoir". Magneto, et, franchement, il est costaud le con. Ce qu'on retiendra de cette saga, c'est qu'elle découlera vers Heroes Reborn, une espèce de Age of Apocalypse (en moins trash) pour les Non-Mutants (Iron Man, Vengeurs ; Fantastic Four) et que c'était quand même de la merde. Mais bon, après l'orage, l'éclaircie. Un cinglé dans l'école Chez les X-Men, des fois, y'a des questions qui fâchent, et du coup, la réponse... bah... L'éclaircie en question, c'est une dose de finesse livrée avec des Antonov 225. Avec l'arrivée sur le titre d'un poète comme Grant Morrison, aka "putain sans dec', le gars qui fait Authority quoi ". En gros, Morrison fait partie de la bande de givrés (avec Warren Ellis et Garth Ennis) qui créent tous les comics "oulala oh mon Dieu" comme Authority, Preacher, Transmetropolitan, The Boys and co. Imaginez un mec comme ça, qui se retrouve avec LA série numéro un chez Marvel. Pour faire une analogie, c'est comme si on foutait Mike Tyson sous crack qui a Gilles de la Tourette avec Wii Sport dans un magasin de porcelaine, ça vous parle ? Si ça vous parle pas, c'est que vous êtes Christine Albanel ou Nadine Morano et dans ce cas, j'ai une - 32 (42lemag.fr) -
BD/COMICS ET LES FILMS ALORS ? Voir le film X-Men au cinéma a été comme une énorme milestone dans ma vie. Depuis tout petit, j'attendais de voir ce genre de moment se réaliser. Globalement, le taff est plutôt bien foutu, l'esprit est grosso merdo là, les costumes passent pas trop mal (Cyclope se permet même une vanne à base de "t'aurais préféré un collant jaune et bleu ? " à Wolvie, du plus bel effet), le scénario tient la route, ouais X-Men 1 et 2, ça va. Arrive X-Men 3 aka "j'aieu3réalisateursçasesenthein ? " qui fait bien bien "Police secours comment puis-je vous aider ? " "Bonjour, c'est pour signaler un viol atroce..." n'importe quoi, et, bon, vu que je suis limité en terme de gros mots, je vais pas m'étaler sur le film Wolverine... Non, le GROS raté des films X-Men est le personnage de Cyclope. En vrai (en comics donc), Cyclope est une brutasse d'awesomness, un mec au charisme de ouf, d'une intelligence stratégique rare et qui est fichtrement balèze. Du coup, je vois vraiment pas ce qui a guidé la production à le transformer en mangeur de couilles aussi utile qu'un Mister Egg chauve, pourtant j'ai longtemps réfléchi à la question et vous savez que ça fait mal quand je réfléchis... mauvaise nouvelle à vous annoncer... Mais bon, je m'écarte, revenons à notre "Comics Superhero" : Grant Morrison. Lors du run de Morrison, la série sera rebaptisée - à juste titre - New X-Men. New X-Men, c'est trois ans de putain de bonheur et plein de trucs "made in Morrison" : la sœur jumelle maléfique du prof Xavier, appelée Cassandra, une sacré crevure celle-là, et puis coriace en plus ! Le tout avec une narration (et un modus operandi) très proche d'Authority ou des titres du genre pour ceux qui connaissent. En gros, finito le flanflan et les ronds de cuir, time for serious business : on dégomme, on broie, ensuite on pose les questions. Malheureusement, toutes les bonnes choses ont une fin, et le run de Morrison s'arrête, pour laisser place au grand retour de la bullshit et des grands crossovers. Les grandes sagas de l'Univers Marvel Je vais volontairement zapper l'année qui a suivi le départ de Morrison, car, à part avoir fait nawak (résurrections magiques de Colossus et de Psylocke) avec le retour de Chris Claremont (qui a été un grand auteur dans les années 80-90 mais qui, là, est TOTALEMENT PÉRIMÉ ALORS ON ARRÊTE LES CONNERIES, TU PRENDS TA RETRAITE MAINTENANT, TU DÉGAGES OK ? ? ? ? ?) qui fut un des pires trucs que j'aie jamais lu (avec Spiderman post Civil War, j'en ai des terreurs nocturnes), y a franchement rien à dire. Nan, je vais plutôt vous parler du "Plan Quesada" et de son impact sur le monde X petit(e) pervers(e), je sais que t'y a pensé. L'idée de Joe Quesada, c'est d'avoir un univers "plus global" où une grande histoire, chaque année, soit capable de réunir tous les héros et d'influencer leur évolution. C'est ainsi qu'on aura droit à des sagas où tout le monde sera concerné comme House ofM, World War Hulk, Civil War, Secret Invasion, Dark Reign, Siege et à présent Heroic Ages. Avant l'ami Joe, les X-Men avaient leurs histoires, les Vengeurs aussi, Spidey était dans son coin etc... A présent c'est DOSSIER DÉCOUVERTE mutation du fauve qui devient "vraiment" un fauve et pas une peluche bleue, et qui serait gay aussi introduction d'Emma Frost chez les X- Men, sapée comme une pure by-iatch de la muerte Cyclope qui trompe Jean avec Emma Frost Jean Grey qui meurt POUR DE BON (jamais elle était restée morte plus de 6 mois, là, ça fait quasi 10 ans, [Chirac]putain 10 ans...[/Chirac]) des costumes "bon, on arrête le carnaval" qui serviront de base à ceux du film X-Men un génocide de mutants (-16 Millions, en 10 minutes, tu peux remballer Adolf) Age of Apocalypse, une des meilleures saga de l'histoire des X-Men - 33 (42lemag.fr) -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :