42 n°21 février 2011
42 n°21 février 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°21 de février 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 108

  • Taille du fichier PDF : 26,3 Mo

  • Dans ce numéro : gagner plus pour gagner plus.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 92 - 93  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
92 93
IRL jours à l’autre bout du pays risque d’éveiller des soupçons, à moins que vous n’aillez choisi un modèle à capillarité jaune claire. GUIDE DE SURVIE Si au cours de votre relation vous avez pris ce soin de vous absenter régulièrement, vous pourrez mettre en place teh machiavélik plan. Un soir la semaine précédente, revenez la mine déconfite du boulot. Fatalement, votre conjointe vous demandera ce qui ne va pas. Ne jouez pas le mystère trop longtemps, annoncez-lui des sanglots dans la voix que lundi matin vous devez partir en stage de formation pour 3 jours. Si elle ne sourcille pas, précisez que c’est pour un truc bien chiant, genre « la psychologie de l’agrafeuse en milieu carcéral péri-urbain ». Si elle ne montre toujours pas de signe de compassion, essayez de placer Charleville Mézières ou un truc du genre, ça devrait la faire réagir. Une fois les bouillettes en place, dites que vous avez quelques coups de fil à passer et faites donc semblant d’appeler un resto chic du coin pour décommander le soir du 14. Objectif atteint, vous êtes passé de la case « oh chié il va encore en formation » à « oh le pauvre choupinou, il avait préparé un truc pour la Saint Valentin… ». Ne relâchez pas vos efforts, vous êtes toujours en mode Caliméro, mais n’en faites pas trop, pas la peine de faire semblant d’annuler le safari de 15 jours au Kenya ou le voyage dans l’espace avec Branson. Normalement elle saura vous réconforter puisqu’après tout c’est l’intention qui compte etc blabla… Bonus : Sauvé pour cette année, et si vous l’avez bien joué, elle préparera ellemême une surprise pour votre retour de formation imaginaire. (p’tet même qu’elle sera à poil la surprise (non, pas un labrador)). Malus : Va falloir payer les nuits d’hôtel en liquide pour pas vous faire gauler. Idéalement éloignez-vous d’une bonne centaine de bornes de la maison, histoire de pas la croiser bêtement quand vous sortez du PMU en bas de la rue. Conclusion Voilà, il existe des tas de variantes de ces cas d’école, beaucoup plus hardcore, donc plus risquées, mais plus le jeu est risqué, plus belle est la récompense. Enfin normalement. Des fois c’est comme au poker, on perd tout d’un coup… Plus d’excuses cependant pour ne pas essayer de passer une Saint Valentin hors norme et qui à coup sûr restera dans les mémoires, surtout celle de votre copine/femme. Et n’hésitez pas à nous faire part de vos win et de vos fail, ça servira pour les années suivantes, mais n’oubliez surtout pas ces sages paroles du grand pétomane mais néanmoins Duc Gazo : « Qui sème le vent récolte la tempête. » obi - 92 (42lemag.fr) -
PORTNAWAK Back to ze Meuporg !!! Un nom barbare difficile à dire. « Keske sè k'sèt koneri ? » Oups, pardon. « Qu'est-ce que c'est que cette connerie ? ». KNOW YOUR MÊME Tout geek qui se respecte se doit de se marrer un bon coup. Et pour ceux qui sont en formation, vous avez bien fait d’acheter gratuitement en duty free 42 pour parfaire votre éducation : vous êtes au bon endroit ! Meuporg, c'est l'histoire d'un buzz français qui a beaucoup clashé sur la tête de France 2. Plus précisément sur Télématin et un journaliste (Nathanaël de Rincquesen) qui a très mal fait son boulot. France 2, chaîne de télé française publique, l’éternel second face à TF1 a toujours cherché à se démarquer de son adversaire millénaire (comment ça je m’emporte ?). Pour cela, la two mise sur l’information, la culture et autres émissions à vocation éducative sur les changements du monde (climatique, politique, mode, perchoir à perruche...). Hélas, un jour elle s'est décidée de parler de … jeux vidéo ! ! Aïe, aïe aïe ! Pour reprendre un cambion célèbre : « Ça part mal ! ». En effet, pour ceux qui ne le savent pas forcément, le jeu vidéo qui est un médium très « jeune » (une quarantaine d'années, face au cinéma qui en a plus de cent) est TOUJOURS, SYSTEMATI- QUEMENT diabolisé par la presse généraliste, par les journalistes ignares ou peu scrupuleux, ou encore TF1. « BouhouhouuuuuUUuuuu !!! Oui les jeux vidéo C'AY le maaaal ! ! Ils ont transformé mon fils de 8 ans en un petit garçon psychopathe assoiffé de sang ! ! » S’écrient très souvent les parents « victimes » (haha !). N'oublions pas que ces personnes qui se plaignent ne se sont JAMAIS intéressées ou penchées sur le monde des jeux vidéo. Ils n'ont jamais cherché à comprendre ce qui attire. S'ils se donnaient un peu la peine de décortiquer et de saisir, ils sauraient alors mieux comment gérer et éduquer leurs enfants. Diaboliser ne sert à rien d'autre qu'à mettre de l'huile sur le feu. Chercher à comprendre pour ensuite aider son enfant et mieux l'éduquer, LA c'est une très bonne idée. Loin d'être simple, bien entendu, mais une bonne idée. Il y a encore beaucoup de détracteurs qui parlent des jeux vidéo, sans connais- - 93 (42lemag.fr) -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


42 numéro 21 février 2011 Page 142 numéro 21 février 2011 Page 2-342 numéro 21 février 2011 Page 4-542 numéro 21 février 2011 Page 6-742 numéro 21 février 2011 Page 8-942 numéro 21 février 2011 Page 10-1142 numéro 21 février 2011 Page 12-1342 numéro 21 février 2011 Page 14-1542 numéro 21 février 2011 Page 16-1742 numéro 21 février 2011 Page 18-1942 numéro 21 février 2011 Page 20-2142 numéro 21 février 2011 Page 22-2342 numéro 21 février 2011 Page 24-2542 numéro 21 février 2011 Page 26-2742 numéro 21 février 2011 Page 28-2942 numéro 21 février 2011 Page 30-3142 numéro 21 février 2011 Page 32-3342 numéro 21 février 2011 Page 34-3542 numéro 21 février 2011 Page 36-3742 numéro 21 février 2011 Page 38-3942 numéro 21 février 2011 Page 40-4142 numéro 21 février 2011 Page 42-4342 numéro 21 février 2011 Page 44-4542 numéro 21 février 2011 Page 46-4742 numéro 21 février 2011 Page 48-4942 numéro 21 février 2011 Page 50-5142 numéro 21 février 2011 Page 52-5342 numéro 21 février 2011 Page 54-5542 numéro 21 février 2011 Page 56-5742 numéro 21 février 2011 Page 58-5942 numéro 21 février 2011 Page 60-6142 numéro 21 février 2011 Page 62-6342 numéro 21 février 2011 Page 64-6542 numéro 21 février 2011 Page 66-6742 numéro 21 février 2011 Page 68-6942 numéro 21 février 2011 Page 70-7142 numéro 21 février 2011 Page 72-7342 numéro 21 février 2011 Page 74-7542 numéro 21 février 2011 Page 76-7742 numéro 21 février 2011 Page 78-7942 numéro 21 février 2011 Page 80-8142 numéro 21 février 2011 Page 82-8342 numéro 21 février 2011 Page 84-8542 numéro 21 février 2011 Page 86-8742 numéro 21 février 2011 Page 88-8942 numéro 21 février 2011 Page 90-9142 numéro 21 février 2011 Page 92-9342 numéro 21 février 2011 Page 94-9542 numéro 21 février 2011 Page 96-9742 numéro 21 février 2011 Page 98-9942 numéro 21 février 2011 Page 100-10142 numéro 21 février 2011 Page 102-10342 numéro 21 février 2011 Page 104-10542 numéro 21 février 2011 Page 106-10742 numéro 21 février 2011 Page 108