42 n°21 février 2011
42 n°21 février 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°21 de février 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 108

  • Taille du fichier PDF : 26,3 Mo

  • Dans ce numéro : gagner plus pour gagner plus.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 78 - 79  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
78 79
IRL bonheur résident dans autre chose que des armes et de la drogue. Il y aura des cas isolés, (les mêmes que ceux existant déjà), mais pas suffisamment pour faire s'écrouler le système. ARGENT TROP CHER Toute contente de cette manne financière tombée du ciel, la population française décide de s'arrêter complètement de travailler, et se contente de regarder des films pornos en mangeant des chips. Le pays ne produit plus aucune richesse (y compris les biens de première nécessité). Tout le monde a de l'argent, mais il ne sert à rien. Nous sommes tous pauvres, nous devenons un pays du Tiers-monde, dirigé par des dictateurs défoncés au crack. Solution possible : lorsque survient la pénurie de chips, quelqu'un d'un peu plus malin et/ou un peu plus cupide que les autres décide d'en fabriquer, et de les vendre très cher. Comme tout le monde a de l'argent, et que ce type est le seul à en faire, ça marche à fond. Voyant comme il est devenu facile de s'enrichir, une autre personne décide de fabriquer des chips goût cacahuète. Une troisième personne tourne de nouveaux films pornos. L'économie repart. Et puis, par les temps qui courent, ne pourrait-on pas considérer que "ne rien faire", est déjà suffisamment bien en soi, et que cela mériterait d'être payé ? En effet, vous n'êtes pas en train de détourner des millions d'une banque ou d'un pays, vous n'êtes pas en train de violer ou tuer des gens, vous n'êtes pas en train de travailler dans une vilaine entreprise fabriquant des jouets en plastique qui polluent, vous n'êtes pas en train d'organiser un concours parallèle de Miss France, etc. Tout le monde ne peut pas en dire autant. Les prisons continuent d'exister comme avant. Les détenus ont peu d'occasions de dépenser leur allocation universelle, mais ils continuent de la recevoir. Ceux qui sortent après avoir purgé une longue peine sont à la tête d'une petite fortune. Ils décident de se venger de la société, s'achètent des armes et de la drogue, et mettent le pays à feu et à sang (défoncés au crack). Solution possible : Alors là, je dois avouer que je ne sais pas trop. En théorie, la prison est un endroit magique qui transforme les gens, et les fait devenir tout gentils, grâce au temps qu'ils passent à réfléchir au mal qu'ils ont fait. Bon, c'est faux. Sinon, on peut considérer que ce seront des cas isolés, comme dans le premier scénario. Et au pire, on ne verse pas l'allocation universelle durant les peines de prison. Mais c'est un peu bizarre, dans ce cas, elle perdrait son universalité. Et si c'était les entreprises qui le faisaient ? Le 14 novembre 2009, la société Mailorama décide de distribuer de l'argent dans la rue, pour se faire de la publicité. Ça ne s'est finalement pas produit, car l'organisation et les mesures de sécurité mises en place étaient complètement à l'arrache. Ce fut un épiphénomène raté et un buzz à la con de plus. Mais c'est avec ce genre de choses qu'on se rend compte qu'il y a deux sortes d'argent : l'argent dans votre porte-monnaie, pour - 78 (42lemag.fr) -
IRL ARGENT TROP CHER acheter votre pain, et l'argent des entreprises et des banques, pour les spéculations. L'allocation universelle serait un moyen de rééquilibrer ces deux ensembles d'argent. Imaginons une autre entreprise, un peu plus prévoyante, et surtout beaucoup plus riche. Au hasard : Google. Je les verrais bien acheter, non pas un pays, mais la population d'un pays (un pauvre, Tiers-monde et tout). Google leur dirait : "on vous donne régulièrement une somme d'argent à chacun, et vous en faites ce que vous voulez, on s'en cogne. Tiens au fait, vous avez vu les chouettes logiciels qu'on a mis dans votre Internet ? " Ce n'est pas la meilleure solution. et je préfèrerais que l'allocation universelle soit mise en place par des gouvernements, a priori responsables et composés de personnes élues, plutôt que par une société quelconque, fût-elle "not evil". Mais faute de mieux, pourquoi pas. Petit extrait du point de vue de Google concernant "l'open", récupéré d'un autre article de Framasoft. http://www.framablog.org/index.php/po st/2009/12/31/google-the-meaning-ofopen-traduction "Notre engagement pour les systèmes ouverts n’est pas altruiste. C’est simplement dans notre intérêt économique. Un Internet ouvert génère un flot continu d’innovations qui attirent les utilisateurs et crée de nouveaux usages, pour finalement faire croître un marché tout entier. [le marché en question incluant leurs diverses pompes-à-fric, comme Google Ads]. Nous aurons peut-être une part plus petite, mais d’un plus grand gâteau." (Google n'est peut-être pas sincère dans ce propos, mais on s'en fout. Du moins pour l'instant, tant que rien n'est encore en place.) Or, qui fabrique l'Internet, qui le rend innovant et dynamique ? Ce sont les humains. Google pourrait donc mettre en place l'allocation universelle, en tant qu'investissement dans l'humanité, qui, en retour, fabriquerait de meilleurs Internets, rapportant au final plus d'argent à Google. Google pourrait dire : "Notre investissement dans les êtres humains n'est pas altruiste. C’est simplement dans notre intérêt économique. Des humains plus dynamiques génèrent un Internet plus dynamique, avec un flot d'innovations... [blabla pompe-à-fric]. Nous aurons peutêtre une part d'humain plus petite, mais d'un plus grand gâteau humain." Philosophiquement Avant de mettre cette idée en place, je propose de commencer par "faire évoluer les esprits" (c'est une race spéciale de Pokémon). Un truc qui serait fun et cool, ce serait d'essayer de se définir autrement que par son travail (ou son absence de travail). La prochaine fois que quelqu'un vous demande : "tu fais quoi dans la vie ? ", ne commencez pas par donner votre métier, mais vos passions. Dites que vous faites du vélo le weekend, que vous êtes un expert en jeux vidéo, que vous prenez des cours de contrebasse, que vous jouez avec vos enfants... Vous passerez pour un type bizarre, mais qui a de la classe. Et la classe, ça n'a pas de prix. Et si votre passion c'est votre boulot, alors c'est encore mieux. Vous n'avez besoin de rien, et vous pourrez être fier de faire partie des personnes qui maintiennent l'économie de la France le jour où l'allocation universelle sera en place. Et pour finir, un dernier site, qui tente de centraliser toutes les infos à ce sujet : http://appelpourlerevenudevie.org Réchèr - 79 (42lemag.fr) -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


42 numéro 21 février 2011 Page 142 numéro 21 février 2011 Page 2-342 numéro 21 février 2011 Page 4-542 numéro 21 février 2011 Page 6-742 numéro 21 février 2011 Page 8-942 numéro 21 février 2011 Page 10-1142 numéro 21 février 2011 Page 12-1342 numéro 21 février 2011 Page 14-1542 numéro 21 février 2011 Page 16-1742 numéro 21 février 2011 Page 18-1942 numéro 21 février 2011 Page 20-2142 numéro 21 février 2011 Page 22-2342 numéro 21 février 2011 Page 24-2542 numéro 21 février 2011 Page 26-2742 numéro 21 février 2011 Page 28-2942 numéro 21 février 2011 Page 30-3142 numéro 21 février 2011 Page 32-3342 numéro 21 février 2011 Page 34-3542 numéro 21 février 2011 Page 36-3742 numéro 21 février 2011 Page 38-3942 numéro 21 février 2011 Page 40-4142 numéro 21 février 2011 Page 42-4342 numéro 21 février 2011 Page 44-4542 numéro 21 février 2011 Page 46-4742 numéro 21 février 2011 Page 48-4942 numéro 21 février 2011 Page 50-5142 numéro 21 février 2011 Page 52-5342 numéro 21 février 2011 Page 54-5542 numéro 21 février 2011 Page 56-5742 numéro 21 février 2011 Page 58-5942 numéro 21 février 2011 Page 60-6142 numéro 21 février 2011 Page 62-6342 numéro 21 février 2011 Page 64-6542 numéro 21 février 2011 Page 66-6742 numéro 21 février 2011 Page 68-6942 numéro 21 février 2011 Page 70-7142 numéro 21 février 2011 Page 72-7342 numéro 21 février 2011 Page 74-7542 numéro 21 février 2011 Page 76-7742 numéro 21 février 2011 Page 78-7942 numéro 21 février 2011 Page 80-8142 numéro 21 février 2011 Page 82-8342 numéro 21 février 2011 Page 84-8542 numéro 21 février 2011 Page 86-8742 numéro 21 février 2011 Page 88-8942 numéro 21 février 2011 Page 90-9142 numéro 21 février 2011 Page 92-9342 numéro 21 février 2011 Page 94-9542 numéro 21 février 2011 Page 96-9742 numéro 21 février 2011 Page 98-9942 numéro 21 février 2011 Page 100-10142 numéro 21 février 2011 Page 102-10342 numéro 21 février 2011 Page 104-10542 numéro 21 février 2011 Page 106-10742 numéro 21 février 2011 Page 108