42 n°21 février 2011
42 n°21 février 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°21 de février 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 108

  • Taille du fichier PDF : 26,3 Mo

  • Dans ce numéro : gagner plus pour gagner plus.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 64 - 65  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
64 65
BD/COMICS DOSSIER DÉCOUVERTE Ce qui est quand même agréable, c'est qu'on arrête (enfin, on diminue disons) d'avoir des installations mongoliennes qui sortent de nulle part et qui coûtent des trillions de gillions (souvenez-vous, la base sous-marine des méchants dans le film G.I. Joe, je crois que je me suis décroché la mâchoire sur le coup :')). Il y a donc un réel effort de considérer toutes les thématiques du lecteur (après la drogue, le sexe, voici les problèmes de trésorerie) ainsi que de donner de la consistance aux récits en "justifiant" le décor et ça, yabon. Money Money Money J'suis prêt à parier qu'il y a au moins 50% de ceux qui ont lu ce titre qui l'ont fait sur l'air de la chanson d'ABBA, stop de mitonner ! Pour revenir à nos moutons, l'évolution du traitement de l'argent fut pour le moins bien pensée. Au lieu de mettre (bêtement) le paquet d'un coup, Marvel a su comprendre les demandes de ses lecteurs et proposer une évolution bien pensée, par paliers, chacun apportant son lot de complexité et de nouveaux éléments. Si aujourd'hui certains aspects financiers sont toujours à l'ouest (je pense toujours aux X-Men, bien que dans la version Ultimate, la question ait été habilement contournée en expliquant que les X-Men étaient financés par une église "Shi-ar", une race alien dans l'univers classique qui cachait sa philanthropie derrière une évidente volonté de s'accaparer le Phénix - qui commençait à se manifester à travers Jean Grey -), force est de constater qu'il y a eu une réelle évolution en la matière. Pour moi, le vrai coup de maître fut de créer des méchants sans pouvoirs (comme on en croise tous tous les jours en fait, pas vrai connard de Bobby Kotick ?) qui sont du bon côté de la loi. Cela a permis d'une part de renforcer la qualité de l'intrigue, mais aussi d'en savoir plus sur nos héros (et notamment de voir l'homme derrière le masque) et surtout sur le "jusqu'où sont-ils capables d'aller ? ". Et là, encore tout bon pour la boîte made in Stan Lee, puisque, en faisant les "bons choix", les héros se sont fourvoyés aux yeux de la loi, ce qui rend d'autant plus intéressants les évènements actuels et me font attendre avec une impatience non dissimulée la suite ! ET CHEZ LES AUTRES ? Les comics moins axés sur les slips en adamantium, comme chez Vertigo par exemple, sont souvent tournés vers le monde corporatiste. Les "grands méchants" sont souvent des entreprises ultra puissantes ou des "associations" plutôt louches. Dans The Boys, par exemple, les protagonistes se battent contre une corporation appelée Vought American (elle "installe" les présidents et fait les lois, comme avec Reagan, Nixon, Bush and co. quoi...) et dans No Hero, tout tourne autour d'une fondation/association qui "protège le monde". Dans ce genre de comics, on va plus loin que chez Marvel puisque le haut de la chaîne alimentaire est systématiquement occupé par un white collar et les super vilains sont toujours des sous-fifres accourant au moindre dollar agité devant leur nez. Le côté dérangeant dans tout ça, c'est la proximité avec des situations qu'on voit dans le monde réel au quotidien car on a souvent des allusions voire des caricatures d'actes/accords honteux faits au nom du profit ("en 4 Patrice : Karzaï, Bush, Afghanistan, Pipeline" "Je réponds : Foutage de gueule" "Bravo Jean Raymond, c'est gagné ! Pépita, apporte-lui une boîte de jeu Pyramide") Comme dirait ce bon vieux Stann : Excelsior ! Polo Lilandra, Majestrix (la chef quoi) de l'église Shi'ar qui finance les Ultimate X-Men, erm, j'vais ptêt changer d'avis sur les églises chelous moi... - 64 (42lemag.fr) -
- 65 (42lemag.fr) -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


42 numéro 21 février 2011 Page 142 numéro 21 février 2011 Page 2-342 numéro 21 février 2011 Page 4-542 numéro 21 février 2011 Page 6-742 numéro 21 février 2011 Page 8-942 numéro 21 février 2011 Page 10-1142 numéro 21 février 2011 Page 12-1342 numéro 21 février 2011 Page 14-1542 numéro 21 février 2011 Page 16-1742 numéro 21 février 2011 Page 18-1942 numéro 21 février 2011 Page 20-2142 numéro 21 février 2011 Page 22-2342 numéro 21 février 2011 Page 24-2542 numéro 21 février 2011 Page 26-2742 numéro 21 février 2011 Page 28-2942 numéro 21 février 2011 Page 30-3142 numéro 21 février 2011 Page 32-3342 numéro 21 février 2011 Page 34-3542 numéro 21 février 2011 Page 36-3742 numéro 21 février 2011 Page 38-3942 numéro 21 février 2011 Page 40-4142 numéro 21 février 2011 Page 42-4342 numéro 21 février 2011 Page 44-4542 numéro 21 février 2011 Page 46-4742 numéro 21 février 2011 Page 48-4942 numéro 21 février 2011 Page 50-5142 numéro 21 février 2011 Page 52-5342 numéro 21 février 2011 Page 54-5542 numéro 21 février 2011 Page 56-5742 numéro 21 février 2011 Page 58-5942 numéro 21 février 2011 Page 60-6142 numéro 21 février 2011 Page 62-6342 numéro 21 février 2011 Page 64-6542 numéro 21 février 2011 Page 66-6742 numéro 21 février 2011 Page 68-6942 numéro 21 février 2011 Page 70-7142 numéro 21 février 2011 Page 72-7342 numéro 21 février 2011 Page 74-7542 numéro 21 février 2011 Page 76-7742 numéro 21 février 2011 Page 78-7942 numéro 21 février 2011 Page 80-8142 numéro 21 février 2011 Page 82-8342 numéro 21 février 2011 Page 84-8542 numéro 21 février 2011 Page 86-8742 numéro 21 février 2011 Page 88-8942 numéro 21 février 2011 Page 90-9142 numéro 21 février 2011 Page 92-9342 numéro 21 février 2011 Page 94-9542 numéro 21 février 2011 Page 96-9742 numéro 21 février 2011 Page 98-9942 numéro 21 février 2011 Page 100-10142 numéro 21 février 2011 Page 102-10342 numéro 21 février 2011 Page 104-10542 numéro 21 février 2011 Page 106-10742 numéro 21 février 2011 Page 108