42 n°21 février 2011
42 n°21 février 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°21 de février 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 108

  • Taille du fichier PDF : 26,3 Mo

  • Dans ce numéro : gagner plus pour gagner plus.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 56 - 57  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
56 57
CINEMA est possible que des lecteurs ne veuillent pas être trop spoilé, je ne vais aborder que de manière succincte et globale les faits. DOSSIER DÉCOUVERTE Betrayal : Comme nous le savons à la fin de Tron premier du nom, Flynndevient le PDG d’Encom (CEO en anglais). Il déménage la techno numérisation des labos dans une salle secrète de son vidéo palace (ah non salle d’arcade ! pardon). Il travaille seul sur ce monde virtuel pour en créer un jeu nouveau. Pour cela il a créé un nouveau Clu, soit Clu 2, sorte de copie de lui pour l’aider dans sa tâche. Il entre fréquemment dans le monde numérique pour aider son pote Tron et Clu à construire et diriger Tron City (n’oublions pas que Tron est le héros qui a détruit le MCP). À force de toucher aux codes de ce monde, une situation bizarre se déclenche : la grille des jeux génère elle-même des programmes. Elle encode de nouveaux personnages si vous préférez. Flynnest émerveillé et pense que c’est une nouvelle évolution du système. Il appelle ces programmes des ISO (algorithmes isomorphiques). Clu en revanche se méfie et les voit comme un danger potentiel, vu qu’ils ne sont pas programmés par des utilisateurs. Mais ce qui n’arrange rien ce sont les retours de Flynndans le monde réel, ce qui équivaut à des mois ou des années dans le monde numérique (1 an réel vaut 50 ans cyberespace). Cela énerve beaucoup Clu. Mais Flynndoit diriger Encom, s’appuyant sur son grand ami Alan. Et puis il a son épouse Jordan Canas (une des architectes du bâtiment Encom) qui est enceinte du futur Sam (il naitra en 83). La vie s’écoule comme elle peut, Flynnbossant comme un fou pour Encom, pour ses livres, pour Tron City. Hélas Jordan meurt d’un accident en septembre 85, le laissant seul avec son fils. Durant ce temps, la situation va de mal en pis dans le monde numérique, où des attaques terroristes d’iso seraient menées contre des basics. Flynnet Tron mènent l’enquête et découvrent que Clu attise le feu par ses positions racistes (allégorie évidente de notre monde). Tron Evolution : Flynn, pour protéger le système, a créé un anti virus spécial du nom de Anon (anonyme, pour facilité l’immersion du joueur). Il sera amené à lutter contre un virus nommé Abraxas. Par ses yeux donc vous verrez les tensions politiques et les attentats qui mèneront au film Legacy. Tout commence lors de l’assassinat de l’ambassadrice des ISO à Tron city durant une cérémonie. Ces deux supports permettent d’étoffer drastiquement l’univers de Legacy. Hélas un nouveau souci s’ajoute à ces bonnes idées : le temps. Pour programmer un jeu, il en faut beaucoup ! Autant qu’un film. Et même si un comics se dessine un peu plus vite, il faut également du temps pour les coloristes, l’édition en masse et la diffusion. Dans ce cas là il n’y a qu’une chose à faire : sortir le comics bien avant pour faire patienter les fans… puis quelques jours avant le film, on sort le jeu vidéo pour laisser saliver les moutons ! (bèèèè). Mais entretemps ? Comment faire pour maintenir la fanatisa… euuuh... la passion des fans ? L’ARG. Tout commence vers le 21 juillet 2009 aux Etats-Unis. Plusieurs webmasters de site sur le cinéma reçurent une étrange lettre. Elle contenait juste deux jetons de la salle d’arcade de Flynnet une clef USB avec un gif animé représentant des codes CSS. En cherchant un peu, nos joueurs cassent le code en assemblant 4 animations et découvrent une drôle d’URL : Flynnlives.com. C’est le site d’une organisation (fictive) qui croit que Kevin Flynnest toujours vivant, et qu’il se trouve quelque part avec hélas aucun moyen de communiquer directement. En le fouillant un peu on découvre beaucoup de détails sur eux tels qu’un historique de l’organisation. À l’origine, ceux-là sont les membres d’un groupe usernet qui se sont rencontrés en 1992 à Dayton dans l’Ohio. Leur but : trouver Flynn(disparu depuis 89), donc trouver des informa- - 56 (42lemag.fr) -
CINEMA tions susceptibles de les aider. Sam le fiston est un ami du groupe. Ce qui est étrange est qu’une petite araignée sur le site donne un countdown qui s’arrête le 23 juillet à 21h30. En fouillant dans les termes d’utilisation, le surfeur découvre une vraie adresse à San Diego (Californie). C’est en réalité une des salles de la Comic-con 2009, décorée comme la salle d’arcade de Flynn. On y trouve plusieurs jeux comme le classique pac man, joust, after burner ou encore de nouvelles bornes « néo rétro » de Space Paranoïd en 3D … tout comme dans le film en fait ! Dans le fond de la salle on découvre surtout une borne toute seule du premier jeu Tron, avec au dessus de lui un néon éclairant « Home of Tron ». Et un moment durant la soirée (à 9h30) la borne de Tron pivote et révèle aux visiteurs un passage secret vers un couloir, décoré de plein de croquis d’un nouveau lightcycle … et surtout d’une maquette grandeur nature de celle-ci ! ! http://www.youtube.com/watch ? v=4rrpx7-OYD0 Paris). Par le biais d’une chasse au trésor, les joueurs découvraient un portefeuille contenant des papiers, des flyers et des jetons de la salle d’arcade de Flynn. Un numéro de téléphone permettait de poursuivre l’aventure afin d’obtenir un code à entrer sur un site précis. Dès que les 27 villes eurent leurs codes, une nouvelle section était diffusé sur le net avec des info et des screenshots exclusifs. Plus tard également les participants recevaient un t-shirt Flynnlives.com. http://www.flynnlives.com/event.htm http://www.program-glitch-esc.net/Le second mouvement consiste à pirater le serveur d’Encom afin de trouver d’autres informations. L’entreprise est vue par les activistes comme méchante car elle garde secrètes des infos vitales. Cette entreprise tentaculaire peut être considérée comme Microsoft car touche à beaucoup de domaines et s’est répandue dans le monde. Alan Bradley qui était le PDG après la disparition de son ami en prend plein la poire par les activistes qui ne comprennent pas comment son « ami » a pu lui chourer sa place après sa disparition. Mais pour que les vrais joueurs de l’ARG puissent poursuivre l’aventure, il leur faut un badge officiel Encom. Celui-ci ne peut être obtenu que si le joueur gagne le jeu vidéo http://www.arcadeaid.com sur le net. Ce jeu (qui d’ailleurs à été pas mal confondu avec d’autres origines) consistait à trouver dans une carte en sprite 3D isométrique d’antan, 167 noms de jeux vidéos qui existent réellement. Les vainqueur ont reçus par la poste leur badge qui leur permettait de se logger sur l’intranet d’Encom et de découvrir de nouvelles informations, surtout issues des mails entre employés. Bien entendu plus tard le site flynnlives par le biais de son faux site diffusera ces bonus-info pour que tout le monde en profite. A noter que sur cette map, se trouvait de futurs évènemens comme la conférence Encom et les activistes… mais ceci arrive bientôt. Pendant ce temps le 24 mars, le très célèbre et vrai site américain d’information sur le jeu vidéo IGN diffuse une vidéo interview d’Alan Bradley. Celui-ci vient faire la promotion du nouveau jeu d’Encom « Space Paranoïd online » et annonce une conférence pour bientôt. Cependant on voit Bradley passablement énervé du DOSSIER DÉCOUVERTE Ça y est c’est lancé ! Vous avez donc compris, par le biais de ce faux site, Disney va donner petit à petit des informations entre le premier et le nouveau film. On y trouve de tout : des articles sur la disparition mystérieuse de Flynn, des notes et des couvertures de ses livres. Des enregistrements audio de Flynnsur sa vision du jeu vidéo et du numérique… Il y a aussi un faux forum où les activistes parlent entre eux. Vous ne pouvez que lire leurs commentaires, mais grâce à cela vous apprenez plus de choses petit à petit. Puis en février 2010, un premier jeu est lancé à travers 27 villes (dont - 57 (42lemag.fr) -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


42 numéro 21 février 2011 Page 142 numéro 21 février 2011 Page 2-342 numéro 21 février 2011 Page 4-542 numéro 21 février 2011 Page 6-742 numéro 21 février 2011 Page 8-942 numéro 21 février 2011 Page 10-1142 numéro 21 février 2011 Page 12-1342 numéro 21 février 2011 Page 14-1542 numéro 21 février 2011 Page 16-1742 numéro 21 février 2011 Page 18-1942 numéro 21 février 2011 Page 20-2142 numéro 21 février 2011 Page 22-2342 numéro 21 février 2011 Page 24-2542 numéro 21 février 2011 Page 26-2742 numéro 21 février 2011 Page 28-2942 numéro 21 février 2011 Page 30-3142 numéro 21 février 2011 Page 32-3342 numéro 21 février 2011 Page 34-3542 numéro 21 février 2011 Page 36-3742 numéro 21 février 2011 Page 38-3942 numéro 21 février 2011 Page 40-4142 numéro 21 février 2011 Page 42-4342 numéro 21 février 2011 Page 44-4542 numéro 21 février 2011 Page 46-4742 numéro 21 février 2011 Page 48-4942 numéro 21 février 2011 Page 50-5142 numéro 21 février 2011 Page 52-5342 numéro 21 février 2011 Page 54-5542 numéro 21 février 2011 Page 56-5742 numéro 21 février 2011 Page 58-5942 numéro 21 février 2011 Page 60-6142 numéro 21 février 2011 Page 62-6342 numéro 21 février 2011 Page 64-6542 numéro 21 février 2011 Page 66-6742 numéro 21 février 2011 Page 68-6942 numéro 21 février 2011 Page 70-7142 numéro 21 février 2011 Page 72-7342 numéro 21 février 2011 Page 74-7542 numéro 21 février 2011 Page 76-7742 numéro 21 février 2011 Page 78-7942 numéro 21 février 2011 Page 80-8142 numéro 21 février 2011 Page 82-8342 numéro 21 février 2011 Page 84-8542 numéro 21 février 2011 Page 86-8742 numéro 21 février 2011 Page 88-8942 numéro 21 février 2011 Page 90-9142 numéro 21 février 2011 Page 92-9342 numéro 21 février 2011 Page 94-9542 numéro 21 février 2011 Page 96-9742 numéro 21 février 2011 Page 98-9942 numéro 21 février 2011 Page 100-10142 numéro 21 février 2011 Page 102-10342 numéro 21 février 2011 Page 104-10542 numéro 21 février 2011 Page 106-10742 numéro 21 février 2011 Page 108