42 n°21 février 2011
42 n°21 février 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°21 de février 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 108

  • Taille du fichier PDF : 26,3 Mo

  • Dans ce numéro : gagner plus pour gagner plus.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 42 - 43  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
42 43
JEUX VIDEO "spatiaux" se comptent sur les doigts de la main d’un lépreux, alors, quand on en tient un, c’est important d’insister dessus ! GRAPHISMES "Mais au fait, avec un jeu vieux de 5 ans ça doit être aussi moche qu’un Pokémon qui a joué à la marelle sur une mine dans un champ de gravier ? " 10 BONNES RAISONS DE... Bref, si vous aussi, mioche, l’espace vous faisait rêver et vous passiez votre temps à organiser des batailles inter-galactiques avec des cochonneries trouvées par terre "Ici Amiral Branche pourrie, j’ai Cailloux sales et Pigeon mort en visuel, demande autorisation d’ouvrir le tir ! ! Roger Amiral Branche pourrie, feu à volonté ! ! Omondieu, Crotte séchée sur notre flanc ! Nous sommes perdus", EVE Online est comme un fantasme humide devenu réalité ! Etonnamment, pas du tout. Les développeurs améliorent le moteur du jeu au fil des patchs. La dernière version est farcie ras la truffe de pixel shading, d’ombres projetées et de brouillards volumétriques qui flattent la rétine. C’est beau, très beau même pour peu que vous soyez sensible à l’esthétique de la grosse mécanique. Pour ne rien gâcher, le tout nouveau patch a ravalé la façade du dernier vestige de l’ancien moteur graphique : l’éditeur de personnages. Après les visages polygonés aux mimiques ridicules, place au grain de peau photo-réaliste et à la gestion fluide des cheveux. Le résultat est tellement bluffant que j’ai envie de faire tendrement l’amour à mon avatar à chaque fois que je le vois ! Et attention, il n’y a pas que le choix énorme de vaisseaux qui ravira les fans de SF mais aussi tous les petits détails qui tuent comme le "warp", sorte de vitesse lumière qui fait trembler l’écran et vous propulse avec une telle puissance que vous voyez défiler les planètes à côté de vous, ou les batailles spatiales entre flottes de plusieurs dizaines de joueurs. Pour peu que votre Fleet commander (oui, comme le jeu est en anglais c’est anglicismes à gogo pour se la péter) fasse son boulot sérieusement, vous aurez vraiment l’impression d’y être, entre les termes techniques qui claquent "Align 1-NK, warp now, Jump contact and stick to the gate. Scout, report in QWF" (moins compliqué qu’il n’y paraît), les tirs de lasers/roquettes/torpilles qui fusent de partout (le nombre de types d’armes dispo est impressionnant) ou l’impression de puissance donnée par un "warp" synchronisé sur une pauvre cible qui ne se doute de rien, prévoyez plusieurs slips de rechange ! 2- Un jeu complexe mais pas incompréhensible Quand on entend parler de EVE Online, il y a un truc qui revient souvent : "Arg, tu veux jouer à EVE Online ? ! Mais tu es complètement malade ! Ce jeu est atrocement compliqué, rien que de bouger son vaisseau c’est comme faire deux thèses sur la mécanique quantique et la théorie des cordes en même temps, en russe avec 2g d’alcool dans le sang et le CD de Justin Bieber qui tourne en boucle dans tes oreilles ! ! On pige rien ! ! ". Alors oui, c’est vrai, EVE Online n’est pas un jeu facile d’accès mais les premiers pas sont très loin d’être insurmontables pour peu que vous ayez un QI à deux/trois chiffres et que vous sachiez lire l’anglais. Pour tout vous dire, j’ai limite été déçu, moi qui m’attendais à devoir me farcir trois annuaires d’explications pour commencer à jouer, les tutoriaux intégrés, simples, clairs et efficaces, m’ont permis de réaliser et comprendre les 3/4 des actions de base du jeu. JUMP CONTACT LES TROUFIONS §§§1 Bien sûr, malgré ce premier contact "simple", EVE Online reste un jeu complexe, très, on y utilise des termes techniques comme coefficient inertiel et vélocité transversale, l’univers est gigantesque et présenté sans filtre, la plupart des menus ressemblent à des tableurs Excel sortis du cerveau malade d’experts comptables, mais j’ai envie de dire "et alors ? ". Au même titre qu’un pilote de F1 n’a pas besoin de piger le fonctionnement de l’arbre à came de son moteur pour éviter de se viander dans - 42 (42lemag.fr) -
JEUX VIDEO une chicane, dans EVE vous n’avez pas besoin de TOUT comprendre, de TOUT mémoriser pour parvenir à jouer et à vous amuser. Quelque part, c’est aussi cette complexité qui donne du charme au jeu. Même après beaucoup de temps passé sur EVE, il y a toujours de nouvelles choses à découvrir, à apprendre et des pans entiers du jeu se révèlent en même temps que l’on acquière de nouvelles connaissances, il faut juste savoir être patient et LIRE ! Et puis bon, pour une fois que l’on peut jouer sans avoir l’impression d’être pris pour un neuneu manchot par les développeurs, on ne va pas cracher dans la soupe. 3 – Un monde sans Xp EVE Online ne fonctionne pas par niveaux d’expérience mais par "skills" et mine de rien, ça change pas mal de choses. J’entends déjà deux trois petits malins dire "Eh oh, ça va, on est pas des pinpins, c’est pas parce qu’on remplace "cancer" par "bonheur" que c’est la fête dans les hôpitaux alors renommer "Xp" en "Skill" ça ne risque pas de changer le fond des choses". Faux ! Ces skills ne fonctionnent absolument pas comme de l’Xp puisqu’elles s’apprennent "en continu", même quand vous êtes déconnecté du jeu. Vous choisissez les skills que vous voulez apprendre, vous les mettez dans votre planificateur dans l’ordre de votre choix et en avant. Grâce à ce système plus besoin de "grinding" relou pour avancer, et ça tombe bien puisque c’est très souvent une des plaies des MMORPG. Avec cet apprentissage "automatique au fil du temps", tout le monde avance au même rythme, que ce soit le hardcore gamer qui passe 23h/24 à jouer, le casu qui n’a que quelques heures de temps en temps, voire simplement les personnes qui bossent et ne peuvent jouer que les week-ends. Oui, vous avez bien lu, EVE Online a trouvé une solution simple et efficace pour concilier les deux mondes ! Bon, en vrai ce n’est pas tout à fait le cas, le grinding existe bel et bien dans EVE mais il se situe au niveau du pognon. Plus vous avez de brouzoufs et plus vous pouvez acheter d’équipement donc, malgré tout, à un moment ou un autre, il faut investir du temps pour évoluer, mais chut. EVE PÔLE EMPLOI (1/3) Cover ops : Les grosse planquouzes bien pour ça que j’ai choisi cette voie : p ! Bien à l’abri derrière leur champ d’invisibilité, ils servent généralement de scouts pour les flottes. Ils ont également un rôle d’explorateurs et de "traqueurs". A l’aide de leurs sondes de combat, ils peuvent localiser n’importe quelle cible ennemie dans un système et la dénoncer à leurs petits camarades qui viendront lui faire les fesses. Quand ils ne font pas de la délation, ils peuvent localiser des complexes (vaguement équivalents à un donjon/raid dans d’autres jeux), des trous noirs voire, forcer des blocus pour faire passer discrétos du matériel. Interdictors : Ces petits chacaux sont les rois du blocus grâce à leurs "warp disruption bubbles", ou "bulles" en français qui sent bon le roquefort dedans la bouche. Ces cochonneries empêchent tous les vaisseaux se trouvant à l’intérieur de "warper" et donc de s’échapper, ce qui permet au reste de la flotte de les atomiser. Généralement, ces bulles sont placées autour des stargates ou en sortie de station histoire de décupler leur potentiel relou. Logistique : En gros, l’équivalent du heal dans les autres jeux. Les vaisseaux logistiques peuvent réparer à distance leurs petits camarades voire transférer une partie de l’énergie de leurs capacitors (Le mana ! Oui je blasphème mais c’est histoire d’être clair) à ceux qui ont leurs batteries à plat. Mineurs : Vaisseaux de moins de 18 ans qui, comme leur nom l’indique, minent des champs d’astéroïdes, des blocs de glace voire des nuages de gaz. Dit comme ça, ça a l’air chiant, mais tout dépend de ce que vous récoltez. Par exemple, pour miner dans les zones les plus dangereuses, là où le minerai est le plus précieux (comme par hasard) mais où les pirates sévissent, il faut organiser des opérations d’envergure incluant mineurs, orca (sorte de vaisseau chef de chantier qui booste l’efficacité de chaque barge de minage sous son commandement), vaisseaux de transport pour transférer le minerai en station et vaisseaux d’escorte. D’un autre côté, vous pouvez aussi miner de la glace en mode semi-AFK dans les zones haute sécurité mais, étrangement, c’est nettement plus chiant. 10 BONNES RAISONS DE... - 43 (42lemag.fr) -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


42 numéro 21 février 2011 Page 142 numéro 21 février 2011 Page 2-342 numéro 21 février 2011 Page 4-542 numéro 21 février 2011 Page 6-742 numéro 21 février 2011 Page 8-942 numéro 21 février 2011 Page 10-1142 numéro 21 février 2011 Page 12-1342 numéro 21 février 2011 Page 14-1542 numéro 21 février 2011 Page 16-1742 numéro 21 février 2011 Page 18-1942 numéro 21 février 2011 Page 20-2142 numéro 21 février 2011 Page 22-2342 numéro 21 février 2011 Page 24-2542 numéro 21 février 2011 Page 26-2742 numéro 21 février 2011 Page 28-2942 numéro 21 février 2011 Page 30-3142 numéro 21 février 2011 Page 32-3342 numéro 21 février 2011 Page 34-3542 numéro 21 février 2011 Page 36-3742 numéro 21 février 2011 Page 38-3942 numéro 21 février 2011 Page 40-4142 numéro 21 février 2011 Page 42-4342 numéro 21 février 2011 Page 44-4542 numéro 21 février 2011 Page 46-4742 numéro 21 février 2011 Page 48-4942 numéro 21 février 2011 Page 50-5142 numéro 21 février 2011 Page 52-5342 numéro 21 février 2011 Page 54-5542 numéro 21 février 2011 Page 56-5742 numéro 21 février 2011 Page 58-5942 numéro 21 février 2011 Page 60-6142 numéro 21 février 2011 Page 62-6342 numéro 21 février 2011 Page 64-6542 numéro 21 février 2011 Page 66-6742 numéro 21 février 2011 Page 68-6942 numéro 21 février 2011 Page 70-7142 numéro 21 février 2011 Page 72-7342 numéro 21 février 2011 Page 74-7542 numéro 21 février 2011 Page 76-7742 numéro 21 février 2011 Page 78-7942 numéro 21 février 2011 Page 80-8142 numéro 21 février 2011 Page 82-8342 numéro 21 février 2011 Page 84-8542 numéro 21 février 2011 Page 86-8742 numéro 21 février 2011 Page 88-8942 numéro 21 février 2011 Page 90-9142 numéro 21 février 2011 Page 92-9342 numéro 21 février 2011 Page 94-9542 numéro 21 février 2011 Page 96-9742 numéro 21 février 2011 Page 98-9942 numéro 21 février 2011 Page 100-10142 numéro 21 février 2011 Page 102-10342 numéro 21 février 2011 Page 104-10542 numéro 21 février 2011 Page 106-10742 numéro 21 février 2011 Page 108