42 n°21 février 2011
42 n°21 février 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°21 de février 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 108

  • Taille du fichier PDF : 26,3 Mo

  • Dans ce numéro : gagner plus pour gagner plus.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
JEUX VIDEO Josef ("Machinarium") - Peut tourner les bras pour planer ou sauter plus haut Headcrab ("Half-Life") (exclusif à la version Steam) - Peut coller aux murs TESTAGE RunMan ("RunMan : Race Around the World") - Peut courir très vite Naija ("Aquaria") - Peut chuter doucement et réaliser un dash en l'air Et là, vous allez en chier les cocos. V. Super Meat Boy, ses bugs et le Valve Time C'est bien beau tout ça, et ce jeu transpire l'awesomeness. Mais il y a eu un hic. Et un hic de taille qui a mis la patience de millions de fans à rude épreuve. En tout premier lieu, c'est que le jeu a été mis au monde dans la douleur. Je ne parle pas de la version XBox, sortie aux alentours d'octobre sur le XBLA, mais de la version Steam. Prévu pour le 30 Novembre dernier, SMB a été victime du Valve Time. Annoncé pour 19h, il a été reporté successivement une heure plus tard, puis une heure plus tard, puis deux heures... ZZzzzzZZZ. Un lancement complètement foiré donc, qui m'a limite fait ragequit. Et ce n'est pas fini, car après son lancement, le constat est amer et sans équivoque : c'est ULTRA buggé. Plantages, alt-tab foireux, jeu qui ne veut pas se lancer, impossibilité de faire pause... C'est la grosse pagaille. Au point que la Team Meat sort patch sur patch pour rectifier le tir. Néanmoins, il n'y a pas eu mort d'homme, et la plupart des gens peuvent jouer. Évidemment, beaucoup se sont plaints que le jeu était trop difficile, et que les devs les avaient entubés parce qu'il était techniquement impossible de finir tel niveau, ou que leurs doigts ne pouvaient pas suivre la cadence. Et puis il y a aussi les lags. Aaaah les lags. Comment vous dire. C'est le genre de sensation où l'on a envie de sodomiser les devs avec un cactus de Tchernobyl. Rien de moins. Sans être super récurrents, les lags arrivent à petites doses, et sont très très très mais alors très frustrants. Alors que vous êtes au 41687e essai du niveau 18 du Chapitre #, que vous vous apprêtez à réussir - car vous avez saisi toutes les subtilités du niveau, et que vous vous êtes dit avec conviction "cette fois-ci, c'est la bonne, je le torche, encore un niveau et dodo"- LE JEU LAG. Ouais, carrément comme ça. Ça rame, et 9 fois sur 10 vous allez vous louper. Avec un long cri de désespoir réveillant vos voisins, ou vos parents. - 22 (42lemag.fr) -
JEUX VIDEO VI. Du contenu en plus gratuit (ouais, vous avez bien lu) Alors que le prix fort du jeu équivaut à un map pack pour CoD, la Team Meat a le toupet de développer du contenu gratuit. Les grands malades. Un suicide commercial, que dis-je, une prise de risque incroyable. Ce que contient l'update : Un système de portail intraweb, avec mise à disposition des créations de joueurs. LES BANDAGES Hormis les niveaux à finir, il y a ce qu'on appelle les bandages, qui ne sont rien d'autre que des pansements. Il s'agit d'objets à collectionner, et qui permettront de débloquer plusieurs personnages, et un chapitre bonus (à paraître dans l'update à venir, pas encore sortie à l'heure où j'écris ces lignes). L'intérêt de ces bandages réside au défi que représente l'idée d'obtenir les 100 bandages. Oui 100, c'est énorme. Car chaque bandage est placé de façon à ce qu'il soit difficile à obtenir en fonçant dans le tas. Inaccessible, un peu trop bas, tout près d'une zone dangereuse... Les bandages ont de quoi faire recommencer quelques milliers de fois les niveaux. Et le dark world aussi a ses bandages, et là je vous conseille des anti-dépresseurs et des doigts bien préparés. TESTAGE Calcul de la difficulté du niveau Possibilité de faire des niveaux jouables exclusivement avec certains personnages spécifiques Nouveau chapitre à débloquer (une fois que l'on a collecté 20 bandages) Enter The Unknown : jouer un niveau pris au pif De quoi faire exploser la durée de vie du jeu Bilan : J'y vais sans doute fort pour certains. Beaucoup citeront Minecraft, son concept bac à sable de la mort avec des possibilités de dingue, d'autres Heroes Of Newerth pour le DotA-like, les plus conservateurs iront se ranger du côté de Starcraft II, et les autres ce sera Black Ops. Mais Super Meat Boy se place au moins parmi les jeux les plus marquants de l'année, à la fois pour son aspect old school assumé et pour le challenge qu'il représente. SMB est diaboliquement addictif de par la valeur du résultat accompli. Chaque fois qu'un niveau est passé, si dur soit-il en apparence, la satisfaction n'en est que plus grande. Il y a un réel plaisir, bien plus qu'après avoir looté une arme super rare dans un Hack N Slash permettant de dézinguer tout le monde. La rejouabilité et les nombreux challenges ont de quoi tenir en haleine, et ce sans compter la prochaineupdate qui fera littéralement exploser le compteur de durée de vie. Jeu de l'année aussi, et surtout, pour son rapport qualité/prix. Environ 15 € sur Steam au prix fort - entre 10 et 15 sur le XBLA - Pour de nombreuses heures, c'est un prix honnête. Mais passé à 3 € 50 à Noël sur Steam, c'est cadeau. L'affaire de l'année. Draxx - 23 (42lemag.fr) -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


42 numéro 21 février 2011 Page 142 numéro 21 février 2011 Page 2-342 numéro 21 février 2011 Page 4-542 numéro 21 février 2011 Page 6-742 numéro 21 février 2011 Page 8-942 numéro 21 février 2011 Page 10-1142 numéro 21 février 2011 Page 12-1342 numéro 21 février 2011 Page 14-1542 numéro 21 février 2011 Page 16-1742 numéro 21 février 2011 Page 18-1942 numéro 21 février 2011 Page 20-2142 numéro 21 février 2011 Page 22-2342 numéro 21 février 2011 Page 24-2542 numéro 21 février 2011 Page 26-2742 numéro 21 février 2011 Page 28-2942 numéro 21 février 2011 Page 30-3142 numéro 21 février 2011 Page 32-3342 numéro 21 février 2011 Page 34-3542 numéro 21 février 2011 Page 36-3742 numéro 21 février 2011 Page 38-3942 numéro 21 février 2011 Page 40-4142 numéro 21 février 2011 Page 42-4342 numéro 21 février 2011 Page 44-4542 numéro 21 février 2011 Page 46-4742 numéro 21 février 2011 Page 48-4942 numéro 21 février 2011 Page 50-5142 numéro 21 février 2011 Page 52-5342 numéro 21 février 2011 Page 54-5542 numéro 21 février 2011 Page 56-5742 numéro 21 février 2011 Page 58-5942 numéro 21 février 2011 Page 60-6142 numéro 21 février 2011 Page 62-6342 numéro 21 février 2011 Page 64-6542 numéro 21 février 2011 Page 66-6742 numéro 21 février 2011 Page 68-6942 numéro 21 février 2011 Page 70-7142 numéro 21 février 2011 Page 72-7342 numéro 21 février 2011 Page 74-7542 numéro 21 février 2011 Page 76-7742 numéro 21 février 2011 Page 78-7942 numéro 21 février 2011 Page 80-8142 numéro 21 février 2011 Page 82-8342 numéro 21 février 2011 Page 84-8542 numéro 21 février 2011 Page 86-8742 numéro 21 février 2011 Page 88-8942 numéro 21 février 2011 Page 90-9142 numéro 21 février 2011 Page 92-9342 numéro 21 février 2011 Page 94-9542 numéro 21 février 2011 Page 96-9742 numéro 21 février 2011 Page 98-9942 numéro 21 février 2011 Page 100-10142 numéro 21 février 2011 Page 102-10342 numéro 21 février 2011 Page 104-10542 numéro 21 février 2011 Page 106-10742 numéro 21 février 2011 Page 108