42 n°21 février 2011
42 n°21 février 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°21 de février 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 108

  • Taille du fichier PDF : 26,3 Mo

  • Dans ce numéro : gagner plus pour gagner plus.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
JEUX VIDEO une 3D de clochard difficilement capable de faire ressortir des ambiances. Fort bien. Et on fait comment un univers original, avec ça ? TESTAGE Ça tient à pas grand chose. En fait tout est dans les dialogues. Turner discute avec ses ennemis, chacun présentant son point de vue. Souvent, les arguments se valent de chaque côté. Mais ils finissent quand même par se battre. On est habitué à voir des gens qui se battent parce qu'ils ne se comprennent pas, ou qu'ils sont trop différents. Ici, on a des créatures différentes, qui se comprennent, mais qui restent opposées. Ça donne l'impression bizarre et un peu inquiétante qu'ils sont tous dans la merde, quelles que soient leur race et leur faction. Le problème, ce n'est pas eux, c'est le monde qui les entoure, qui est peutêtre trop petit, ou pas adapté, et dans lequel la violence est omniprésente et inendiguable. Je vous mets en exemple un dialogue entre Turner et un soldat du roi des lapins. Ils se sont déjà vus auparavant, mais ne se sont pas battus. Bien évidemment, la tête de Turner est mise à prix, mais bien évidemment bis, tout le monde sait qu'il est super fort. C'est Turner qui commence à causer. Hello again I don't care if my friend thinks you're a hero. I need the cash to feed my family Please don't do this. You won't be able to feed your family if you're dead. That should'nt be a problem Et pif-paf, ils se mettent sur la gueule. (Et moi je viens de valider le thème du magazine grâce au lapin qui parle d'argent). Le dialogue entre Turner et l'Alpha Wolf est également perturbant. Chacun justifie ses actes de tueries, de manière assez pertinente. On a le sentiment que toutes ces espèces sont éphémères, constamment dans la logique de survie, et qu'il suffit de pas grand chose pour qu'elles crèvent toutes très rapidement. Pour aller plus loin dans l'exploration de cet univers, je vous conseille le blog des créateurs du jeu : http://www.wolfire.com/de code, création de jolis paysages, jeux vidéo indépendants,... Ils sont en train de préparer une suite appelée Overgrowth, avec une 3D un peu plus contemporaine, et, en plus des lapins et des loups, des chats, des chiens, et des rats. Il est possible qu'on y rencontre également le terrifiant homme-baleine. C'est parti d'une grosse farce, mais les gens ont tellement insisté qu'il y a de grandes chances que cette créature mythique y soit présente. Par ailleurs, ils continuent d'étoffer cet univers qu'ils ont commencé à créer. Si vous voulez une epic novel de guerre de clans, je vous conseille ceci : http://blog.wolfire.com/2010/03/Dropthe-hammer Ainsi qu'une petite bande dessinée en cours de création, tout aussi epic, ici : http://www.wolfire.com/comic Ça fait plaisir de voir le petit monde des jeux vidéos indépendants se développer ainsi, et créer de vraies œuvres originales. Pendant que j'y suis, il semblerait qu'ils aient un autre titre à venir pour on ne sait pas quand : AWOL. Ce sera un shoot avec 12 kilotonnes d'awesomeness et de badassitude : le héros soigne ses blessures par balle avec du sparadrap, il a un éclat d'obus dans la tête qui l'immunise contre les ondes radio psychiques, il est suivi par une journaliste en armure furtive avec des caméras volantes, il a des patouzes au visage,... Mais c'est totalement assumé, donc j'aime. Conclusion Lugaru, c'est du bon. Et même si vous n'aimez pas les jeux de baston, le studio Wolfire reste à surveiller, car ils ont déjà sorti 2 Humble Indie Bundle, et il semble que ce ne soit pas fini. C'est une manière de vendre les jeux qui pète le feu. (Tiens, j'ai pas dit "poil"). Réchèr Ils y parlent d'un peu tout : Optimisation - 18 (42lemag.fr) -
JEUX VIDEO Super Meat Boy TESTAGE Un jeu qui envoie du steak. 2010 est passé et une flopée de jeux a déchaîné les passions, fait l'unanimité, ou alors a déclenché une vague de facepalm à la chaîne. On retiendra surtout deux trois jeux : Minecraft, jeu indépendant codé par un grand malade qui connaît un engouement de dingue, et Black Ops. Ouais, c'est de la merde ce jeu, sauf qu'il marche très bien, qu'il se vend par palettes de millions, que les gens en redemandent, surtout sur consoles. J'ai retenu ce jeu, car il est le symbole du désastre que connaît le jeu vidéo. C'est là qu'arrive Super Meat Boy dans la foulée, et nous sommes sauvés. I. SUUUUUUUUUUUUUPER MEAT BOOOOOOOOOOOOOOOOOOOY Que d'emphase et beaucoup d'attente pour le premier jeu de la Team Meat. A l'origine un jeu de plateforme 2D jouable en flash sur le net, il devient un jeu à part entière avec Super Meat Boy. "Woa l'autre, un jeu flash payant, et puis quoi encore". Non, non et encore non. Ce n'est pas la simple transposition d'un jeu flash sur un format plus grand. Le jeu ne pèse pas bien lourd, et pour cause, il s'agit du jeu le plus basique qui soit. Avec ce jeu, nous faisons un bond d'au moins 2 décennies en arrière, du temps où Super Mario était la méga superstar des jeux vidéo. Super Meat Boy, c'est un jeu de plateforme 2D, et c'est tout. Pas de multi, pas de mode survie, pas de fioritures. Le plus simple appareil. Pour les commandes, c'est pareil : une touche pour courir, une touche pour sauter. Basta. N'en jetez plus, même avec une mémoire de poisson rouge, c'est mémorisable. En plus, l'histoire en elle-même est un odieux plagiat : Bandage Girl, la copine choupinette de Meat Boy se fait enlever par Dr Foetus (ouais je sais), un méchant petit bonhomme qui n'aime pas Meat Boy. Du coup vous devez vous démerder pour la libérer à travers tout plein de niveaux répartis sur 6 chapitres. Scénario tenant sur un bout de papier cul, même MW2 a plus d'épaisseur. Donc pourquoi ce jeu est si génial ? Parce qu'il est orienté hardcore. Mais pas Hardcore dans le style "je-passe-des-nuits-blanches-pourpasser-un-tiers-du-niveau". Non, c'est plus vicieux que ça. SMB est dur (sans être supra hardcore), certains niveaux relèvent du sadisme. Mais ce n'est en rien frustrant. - 19 (42lemag.fr) -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


42 numéro 21 février 2011 Page 142 numéro 21 février 2011 Page 2-342 numéro 21 février 2011 Page 4-542 numéro 21 février 2011 Page 6-742 numéro 21 février 2011 Page 8-942 numéro 21 février 2011 Page 10-1142 numéro 21 février 2011 Page 12-1342 numéro 21 février 2011 Page 14-1542 numéro 21 février 2011 Page 16-1742 numéro 21 février 2011 Page 18-1942 numéro 21 février 2011 Page 20-2142 numéro 21 février 2011 Page 22-2342 numéro 21 février 2011 Page 24-2542 numéro 21 février 2011 Page 26-2742 numéro 21 février 2011 Page 28-2942 numéro 21 février 2011 Page 30-3142 numéro 21 février 2011 Page 32-3342 numéro 21 février 2011 Page 34-3542 numéro 21 février 2011 Page 36-3742 numéro 21 février 2011 Page 38-3942 numéro 21 février 2011 Page 40-4142 numéro 21 février 2011 Page 42-4342 numéro 21 février 2011 Page 44-4542 numéro 21 février 2011 Page 46-4742 numéro 21 février 2011 Page 48-4942 numéro 21 février 2011 Page 50-5142 numéro 21 février 2011 Page 52-5342 numéro 21 février 2011 Page 54-5542 numéro 21 février 2011 Page 56-5742 numéro 21 février 2011 Page 58-5942 numéro 21 février 2011 Page 60-6142 numéro 21 février 2011 Page 62-6342 numéro 21 février 2011 Page 64-6542 numéro 21 février 2011 Page 66-6742 numéro 21 février 2011 Page 68-6942 numéro 21 février 2011 Page 70-7142 numéro 21 février 2011 Page 72-7342 numéro 21 février 2011 Page 74-7542 numéro 21 février 2011 Page 76-7742 numéro 21 février 2011 Page 78-7942 numéro 21 février 2011 Page 80-8142 numéro 21 février 2011 Page 82-8342 numéro 21 février 2011 Page 84-8542 numéro 21 février 2011 Page 86-8742 numéro 21 février 2011 Page 88-8942 numéro 21 février 2011 Page 90-9142 numéro 21 février 2011 Page 92-9342 numéro 21 février 2011 Page 94-9542 numéro 21 février 2011 Page 96-9742 numéro 21 février 2011 Page 98-9942 numéro 21 février 2011 Page 100-10142 numéro 21 février 2011 Page 102-10342 numéro 21 février 2011 Page 104-10542 numéro 21 février 2011 Page 106-10742 numéro 21 février 2011 Page 108