42 n°20 déc 10/jan 2011
42 n°20 déc 10/jan 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°20 de déc 10/jan 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 77

  • Taille du fichier PDF : 18,3 Mo

  • Dans ce numéro : alors comme ça tu veux faire ta teuf ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 56 - 57  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
56 57
PORTNAWAK MIOUSIK Quand le metal devient une affaire de gonzesses Osef du silicone ! REMPLI DE PLOMB §§ S'il y a une chose que vous n'avez pas remarqué, mais qui est l'évidence même, c'est que le metal est un monde d'homme. Eh ouais, le Rock en général est un milieu très mâle, pour ne pas dire macho. De mémoire, je n'ai vu que peu de groupes constituées de femmes. Mais la tendance semble s'inverser, ou du moins changer, avec le metal à chanteuse qui explose depuis le tsunami Nightwish (sic). I. A-t-on vraiment une réponse ? Et bien non pas vraiment, peut-être qu'un sociologue a fait des études sur ce sujet, a passé ses week-ends à se pencher sur la question. Peut-être que des historiens cherchent encore et toujours la réponse. Le fait est là, indiscutable, et ça sert à rien de crier au sexisme de bas étage, c'est bas et mesquin : le monde du rock et du metal est masculin. Sans doute parce que traditionnellement, les femmes vaquaient à d'autres activités, comme la cuisine, au pif, et avaient donc autre chose à foutre que de torturer des cordes et autres percussions. Non pas que les femmes ne soient pas musiciennes, mais le rock les attire moins, enfin tout est relatif. Néanmoins, on peut citer Janis Joplin ou encore Marianne Faithfull parmi les célèbres chanteuses de cette première explosion du rock, dominé par les groupes masculins, comme les Rolling Stones, les Beatles, les Who, Cream etc. Ce qu'on peut dire en revanche c'est que le concept de groupie fait partie du paysage, du folklore même, du rock n roll. Le cliché du rockeur entouré de gonzesses ou le guitariste qui est acclamé par les femmes ou jeunes filles en fleur, Elle a de drôle de nichons la dame ça existe depuis la nuit des temps du rock (en gros au début quand les premières fans des Beatles criaient à gorge déployée dès que ces derniers passèrent). Jim Morrison, les Beatles, les Stones, tous ont eu des groupies et toutes les femmes à leurs pieds. Petite anecdote d'ailleurs : Lemmy de Motorhead, célèbre pour être une légende vivante, expliquait comme il pu observer ce phénomène. Etant à l'école, il vit un type amener une guitare. Aussitôt qu'il jouait, des filles se pressaient pour l'entendre jouer. A sont tour, il - 56 (42lemag.fr) -
PORTNAWAK comme Fer de Lance : le glam. Oui, le glam, avec des groupes où tous les membres ont des permanentes, des habits féminins et un comportement plus ou moins féminins. Y a quelque chose de plus féminin, en rupture complète avec le modèle purement masculin du heavy metal traditionnel. Volonté de défendre la condition de la femme ? J'en doute. Non, juste le délire de s'habiller et de paraitre plus femme. Prenez un des groupes les plus connus de la scène : Poison. Et regardez la pochette de leur premier album (voir image plus bas). MIOUSIK Girlschool, seul vrai groupe de heavy metal féminin à percer amène un ukulele (tout de suite la différence), mais le résultat est le même. Depuis, il désigne la guitare comme un "aimant à chattes" (quel raffinement). II - Et dans le metal c'est pareil ? Oui, dans le sens où des groupes comme Deep Purple et Led Zeppelin joue la même musique, en plus hard. Mais c'est réellement dans les années 80 que le phénomène explose avec des groupes comme Motley Crue qui enchainaient les groupies comme les chemises. Mais pendant ce temps là, certains se demandent toujours (du moins inconsciemment) pourquoi il n’y a pas de groupes de metal 100% féminin. A défaut d'avoir une réponse, un premier groupe jette un pavé dans la marre, il s'agit de Girlschool. sur les doigts d'une main. Parmi les mastodontes du metal, nous n'avons que des brutes épaisses. Metallica, Slayer, Iron Maiden, Judas Priest... Que des hommes, des burnes, parfois des musclors (genre Manowar). Mais à cette époque apparait un curieux paradoxe qui a accentué le phénomène groupie dans le monde du metal, avec Motley Crue Eh bien cet album et cette pochette en a perturbé plus d'un, de par la féminisation frappante des membres du groupe. Cette pochette résume à elle seule la scène glam des années 80 : permanentes, froufrous, dégaine bizarre. Et musicalement, c'est très accessible tout en restant hard. Et ça fait un carton aux USA, bien que les associations type Famille de France leur tombent sur la gueule. Avec comme exemple probant, Dee Snider, le chanteur emblématique de Twisted Sister. En passant devant le Sénat américain en 1985, il mit tout le monde K.O en référence aux accusations portées par les cathos (intégristesndlr) américains. Girlschool, c'est LE groupe féminin dont tout amateur a entendu le nom au moins une fois. Soit parce que c'est avec Lemmy qu'elles se sont fait connaitre, soit parce qu'ils sont curieux. Soit ils sont assez vieux pour avoir connu ce groupe de heavy metal à l'ancienne qui n'a rien de féminin, si ce ne sont les membres du groupe. Et ce groupe a réussi à s'imposer, alors que le punk explosait et que le genre musical se démarquait pour ne laisser aucune place à la gente féminine. Cependant, bien que le groupe soit encore en activité, le nombre de groupes féminins vraiment connus se comptent - 57 (42lemag.fr) -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


42 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 142 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 2-342 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 4-542 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 6-742 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 8-942 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 10-1142 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 12-1342 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 14-1542 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 16-1742 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 18-1942 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 20-2142 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 22-2342 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 24-2542 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 26-2742 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 28-2942 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 30-3142 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 32-3342 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 34-3542 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 36-3742 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 38-3942 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 40-4142 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 42-4342 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 44-4542 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 46-4742 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 48-4942 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 50-5142 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 52-5342 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 54-5542 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 56-5742 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 58-5942 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 60-6142 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 62-6342 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 64-6542 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 66-6742 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 68-6942 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 70-7142 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 72-7342 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 74-7542 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 76-7742 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 77