42 n°20 déc 10/jan 2011
42 n°20 déc 10/jan 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°20 de déc 10/jan 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 77

  • Taille du fichier PDF : 18,3 Mo

  • Dans ce numéro : alors comme ça tu veux faire ta teuf ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
CINEMA DOSSIER DÉCOUVERTE font des angles bien à 90°. Ce détail frappant permet une nouvelle fois de faire comprendre que l’espace numérique est régie par des lois différentes. Vu que ce n’est pas réel, la physique n’est pas la même (bien que pour le film, beaucoup de choses se ressemblent). Ces angles droits sont d’autant plus important que cela immerge plus dans le monde des jeux vidéo et permet visuellement au film de faire une scène de course poursuite vertigineuse de vitesse et de dangerosité ! Les plans « vue cockpit » du film sont suffisamment explicites pour donner une idée au spectateur. En quelques minutes et grâce à la 3D révolutionnaire, on en sait beaucoup et en plus on a la machine emblème du film. Ouiiiii je saiiiiiiiis … le prochain film « Tron legacy » saborde carrément la fonction « angle droit » de ces motos … J’en reparlerai quand j’aborderai ce film, mais je suis d’accord avec vous : c’est un sacrilège ! Une autre scène incroyable est l’entrée de Flynndans le monde virtuel, sa transition entre son état physique et sa transformation numérique. La scène commence quand Flynnse fait toucher par le laser dématérialiseur (ou numériseur) contrôlé par le MCP. Plan assez technique avec beaucoup de post production, le laser quadrille Flynnet le décompose petits bouts par petits bouts commençant par les doigts et mains. Puis c’est l’autre membre et ainsi de suite. A noter qu’il n’y a qu’un faisceau, sauf à la fin où deux rayons convergent au centre de l’écran où se trouve également la lentille pour foncer vers elle. Plan servant à faire comprendre qu’on entre dans le monde virtuel. De là toute une vision vectorisée se forme à travers un tube/couloir et où des formes géométriques passent sur les cotés… s’en suit une vision de centaines de circuits imprimés colorés… avant de foncer à travers eux et avoir des plans du monde numérique. Cette scène est totalement visuelle. Aucun dialogue, uniquement une musique électronique qui colle au voyage de Flynn. La commenter est difficile pour ceux qui ne la connaissent pas. Je n’ai qu’une chose à dire : regardez là ! Il est indéniable que Steven Lisberger, notre réalisateur, a été fortement impressionné par « 2001 l’odyssée de l’espace » avec la scène incroyable où Dave traverse un espace de lumière. Bon ok, y a pas les clignements d’œil, mais là je crois que cela aurait été trop pompé sur Maître Kubrick. Ce que je veux dire est que cette scène de Tron est magique et incroyablement mystérieuse. Sans aucune parole, on peut comprendre quelque chose … mais on ne parvient pas à mettre clairement le doigt dessus tellement cette vision est nouvelle et décalée. On n’arrive pas à saisir tout ce qu’on y voit tellement cela fourmille de détails ! Cette scène très technique est clairement un joli moment de cinéma. Limite psychédélique sur certains aspects (où son coté magique) cette vision marque d’autant plus que cela semble couler de source. Elle se termine sur un plan où un rayon bleu rematerialise Flynn(en tant que programme cette fois-ci)… dans un espace noir qui s’illumine comme des néons. Monde numérique nous voici ! Bien que j’ai abordé le sujet de temps en temps, il est très intéressant de parler de la musique. Wendy Carlos notre spécialiste du synthé a fait des merveilles ! Le thème général n’est peut être pas une musique dont vous vous souviendrez - 32 (42lemag.fr) -
CINEMA revanche, sa forme et le fait qu’il pivote sur lui en permanence si vite amène le spectateur à penser à son omniprésence dans le monde numérique, scrutant toute donnée à une vitesse folle. N’oublions pas qu’à la base il était un simple logiciel de jeu d’échec, donc doué d’une forme de réflexion (je schématise) dont sa grande capacité est d’apprendre de ses erreurs, d’où sa possibilité de se reprogrammer (se transcende-t-il ? C’est une autre question). De là, il a piraté tout les réseaux importants de la planète, KGB, Pentagone… il a pu devenir de plus en plus fort et rapide au point que son créateur, Dillinger, n’a plus de prise sur lui. Le pauvre homme devient carrément son pantin car le MCP le fait chanter à propos du vol de « space paranoïd ». Bref, notre dictateur numérique a la folie des grandeurs mais il est normal qu’il ne se prive pas au vue de ses capacités : il a la possibilité de « ressusciter » des programmes effacés. D’ailleurs, il le fait lors de la défaite de son lieutenant en lui attribuant de nouvelles fonctions… et Tron se voit affronter Sark-zilla ! DOSSIER DÉCOUVERTE toute votre vie, mais dès que vous l’entendez vous imaginez tout de suite l’informatique, le cyberespace (merci à William Gibson pour l’invention du mot). Il y a aussi un côté rétro quelque part dans les sonorités. On prétend qu’elles étaient déjà « vintage » à la sorti de Tron, l’époque d’or du synthé étant les années 70. C’est sûr qu’utiliser des outils qui ont 10 ans démontre une forme de nostalgie. Mais bon je n’étais pas né à cette époque donc je ne peux que croire les générations précédentes. Toujours est-il que Wendy était la pro des synthé au point qu’elle a beaucoup aidé au développement de la célèbre firme Moog (je vous laisse deviner ce qu’ils construisaient). Il y aurait bien d’autres scènes très intéressantes à détailler mais il serait plus judicieux que vous regardiez le film. La scène de l’affrontement final où Tron combat Sark est dantesque. Ne me parlez pas de la forme du MCP qui rappellerait le noyau de la seconde étoile noire dans le retour du Jedi, ce film là date de 1983, soit un tout petit peu plus tard. En Un petit mystère que je n’ai pas réussi à élucider, d’où vient Sark ? Création pure du MCP à la base ? Si on suit la logique que j’ai décrite au dessus, ce serait plutôt un logiciel que Dillinger a écrit pour aider le MCP à assoir sa tyrannie sur le monde numérique (avec un parallèle sur la religion en parlant des concepteurs comme de faux dieux). Evidement la couleur rouge et le costume permettent une identification rapide : méchant pas Les bruitages électroniques, eux aussi, sont évidement très réussis, notamment les bruits de pas ou de suppression d’un programme ! - 33 (42lemag.fr) -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


42 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 142 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 2-342 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 4-542 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 6-742 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 8-942 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 10-1142 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 12-1342 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 14-1542 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 16-1742 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 18-1942 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 20-2142 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 22-2342 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 24-2542 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 26-2742 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 28-2942 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 30-3142 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 32-3342 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 34-3542 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 36-3742 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 38-3942 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 40-4142 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 42-4342 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 44-4542 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 46-4742 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 48-4942 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 50-5142 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 52-5342 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 54-5542 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 56-5742 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 58-5942 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 60-6142 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 62-6342 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 64-6542 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 66-6742 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 68-6942 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 70-7142 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 72-7342 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 74-7542 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 76-7742 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 77