42 n°20 déc 10/jan 2011
42 n°20 déc 10/jan 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°20 de déc 10/jan 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 77

  • Taille du fichier PDF : 18,3 Mo

  • Dans ce numéro : alors comme ça tu veux faire ta teuf ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
CINEMA DOSSIER DÉCOUVERTE De plus, bien que Disney a surement changé certains aspects du scénario, l’histoire est tellement poussée, qu’il est évident que Steven Lisberger a eu les mains libres pour faire ce qu’il veut. En tout cas, le concept original n’a pas été envenimé par des décisions mièvres. Steven est un grand fan d’informatique et de jeux vidéo, sinon il n’aurait jamais pu faire ce film avec autant de détails, mais comme je l’ai dit plus haut, son film avant-gardiste n’a pas été compris par le public qui n’avait pas la connaissance suffisante pour l’apprécier… ou du moins l’estimer. Un exemple est plus probant : les rôles de programmeur de logiciel endossés par les acteurs. En effet dans le film, un programme écrit par un concepteur prend dans le monde numérique le visage de son créateur. Voila pourquoi en début de film Flynnsemble parler à son double. En fait, il s’adresse à son logiciel Clu dans son tank et comme il en est son créateur, Clu a le visage de Flynn. Mais attention, ce n’est pas exactement un avatar. En effet Clu, bien qu’ayant un script, une mission définie, agit de luimême. D’un point de vue réalisateur, c’est un avantage énorme car cela lui permet de ne pas avoir une foule d’acteurs à gérer et surtout de réutiliser ses héros bien plus souvent. Hélas, pour le public la subtilité n’a pas été repérée, ce qui généra une incompréhension de l’histoire. Pour vous dire, MÊME les acteurs durant le tournage n’avaient pas saisi le concept. C’est dire si l’idée semblait compliquée à cette époque. Bien que « 2001 l’odyssée de l’espace » était déjà sorti depuis longtemps, la notion d’IA et de logiciel était encore très floue pour les spectateurs lambda. Il faudra attendre Matrix pour que le public soit capable de comprendre l’abstraction, la différence entre monde réel et virtuel. On peut ainsi dire que Tron était un précurseur qui a ouvert la voie … et qui vieillit très bien pour un film de SF, un autre bon exploit car ce n’est pas les titres en décrépitudes qui manquent. Mais l’injustice la plus ignoble faite à ce film est le refus du jury des oscars de lui attribuer le titre des meilleurs effets spéciaux ALORS QU’IL EN EST BOURRÉ ! ! C’est d’autant plus vexant que le film est génial. Attendez : je ne dis pas que c’est le film du siècle, quand même pas. Il n’est pas parfait mais il a un côté rétro old school qui peut plaire à n’importe quel geek. A son époque, Tron avait très peu de défenseurs car peu de personnes comprenaient la logique et le fonctionnement de l’informatique, mais avec l’avènement d’internet et le fait que les quidams peuvent maintenant s’appro- - 30 (42lemag.fr) -
CINEMA AVATAR La notion vous parle de nos jours, mais à ce moment là ce n’était pas exactement le cas. Petit rappel, le mot avatar vient de la religion hindoue. Ce sont les réincarnations des dieux dans notre monde, sous des formes différentes (humaine ou animale). Les plus connues sont les dix incarnations de Vishnou (le protecteur de l’univers), où sont compris Krichna (considéré comme complet) et Bouddha. Mais Vivi n’est pas le seul dieu a pouvoir se réincarner dans des avatars. Brahma (le créateur de l’univers) et Shiva (le destructeur) le peuvent aussi. On a ensuite utilisé ce mot au XIXème siècle pour désigner des transformations ou des changements. On l’utilise aussi à tort comme synonyme de « malheur » alors que c’est un abus de langage. De nos jours, ce mot est particulièrement utilisé en informatique, sur le web et les jeux vidéo car il désigne la représentation virtuelle et numérique d’une personne réelle (dans les tchats 2D ou 3D, les jeux vidéo à personnage modifiable, etc.) prier la technologie… toute une communauté de personnes l’a (re)découvert et l’encense. Bon, je ne vais pas parler du tron-guy de youtube, mais, par la force des choses, le temps et la découverte de la technologie, les idées ont fait leur bonhomme de chemin et le thème de pouvoir rentrer dans les jeux vidéo plait de plus en plus. C’est d’ailleurs pour cela que dans pas très longtemps va sortir au cinéma « Tron Legacy », sa suite, vingt ans plus tard. Cela sera détaillé dans une autre partie de ce dossier. a été traduit par « le cycle lumineux ». Un peu bancal à mon goût, mais ils auraient pu faire bien pire. Un joueur anonyme prend le joystick et la partie commence… et la caméra se déplace vers l’écran pour nous faire entrer dans « la grille des jeux » (mot récurrent dans cet univers), où les personnages dans leur moto semblent humains. En à peine quelques instants le réalisateur fait comprendre qu’il nous faudra composer avec ce monde. Nous autres geeks de l’ère informatique et internet avons la pratique et nous sauterions à cœur joie, mais cette scène à cette époque était extrêmement utile pour faire comprendre aux néophytes qu’il y a deux mondes qui se superposent … le réel et le virtuel, l’un interagissant sur l’autre. D’ailleurs la mort de l’un de ces programmes est tout de même brutale, seulement le joueur lui ne peste que sur sa défaite, ignorant ce qui s’est vraiment passé (l’effacement pur et simple de son personnage/avatar qui a perdue la « vie » … terme très courant des jeux vidéo). La scène du jeu/course poursuite était incroyable à cette époque car à l’instar du jeu « snake », les motos laissent derrière elles une trainée de lumière (de leur couleur) totalement infranchissable. Le but est donc de piéger l’adversaire avec ce « mur » sans se faire avoir (par celle de l’adversaire ou carrément la sienne). Vient surtout la chose qui surprend tout les spectateurs : les motos tournent sur l’aire quadrillée en angle droit ! La plus élémentaire logique physique veut qu’un véhicule qui tourne fasse une courbe, plus où moins grande selon sa vitesse (le premier qui me dit « vélocité » je l’entarte ! Car vélocité est un abus de langage qui vient de l’anglais « vélocity » c'est-à-dire vecteur-vitesse). Ben là, dans l’espace virtuel, non ! Elles DOSSIER DÉCOUVERTE Le film en lui-même Abordons le contenu du film. Il serait tentant de le refaire et de le commenter mais quel serait l’intérêt ? L’édition DVD a quand même de sacrés bonus. Centrons le débat sur les choses les plus incroyables et brillantes du film. Cela commence avec la scène qui servira de figure emblématique : les lightcycles. Nous arrivons dans le vidéo palace (oups ! Salle d’arcade, pardon) de Flynnoù des joueurs se mettent sur la dernière borne à la mode : les motos lumières. A cette époque d’ailleurs le jeu - 31 (42lemag.fr) -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


42 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 142 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 2-342 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 4-542 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 6-742 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 8-942 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 10-1142 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 12-1342 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 14-1542 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 16-1742 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 18-1942 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 20-2142 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 22-2342 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 24-2542 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 26-2742 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 28-2942 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 30-3142 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 32-3342 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 34-3542 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 36-3742 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 38-3942 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 40-4142 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 42-4342 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 44-4542 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 46-4742 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 48-4942 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 50-5142 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 52-5342 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 54-5542 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 56-5742 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 58-5942 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 60-6142 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 62-6342 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 64-6542 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 66-6742 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 68-6942 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 70-7142 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 72-7342 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 74-7542 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 76-7742 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 77