42 n°20 déc 10/jan 2011
42 n°20 déc 10/jan 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°20 de déc 10/jan 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 77

  • Taille du fichier PDF : 18,3 Mo

  • Dans ce numéro : alors comme ça tu veux faire ta teuf ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
JEUX VIDEO TESTAGE des chevaux. La encore ça se joue à la souris en l’agitant dans tous les sens. La subtilité est qu’il ne faut pas "déborder" sous peine de faire mal au cheval. Lorsque le cheval est piqué plusieurs fois cela rempli une jauge de douleur et c’est l’échec. J’ai bien fait attention à ne jamais jouer à cette phase avec mon frère dans les parages ! Accouplement et croissance : Pas forcément un jeu en soit mais, il est possible de croiser plusieurs chevaux pour en faire de nouveaux. Génétique oblige, le poulain porte une robe qui mélange les deux robes de ses parents. Uber génétique oblige, si cette robe ne plait pas on peut la modifier légèrement. Une fois le poulain né après les 3s de gestation de la jument, il faut l’aider à grandir en prenant soin de lui (aka : en le brossant). Apparemment, la croissance des chevaux est directement proportionnelle à la force de frottement appliqué sur leur cuir ! (Ndlr : Ne brossez pas votre cheval jusqu’au sang, il ne grandira pas plus vite et pour les poney, s’ils sont plus petit c’est normal, c’est comme Passe- Partout de Fort Boyard, même gavé de soupe il ne changera plus). A noter que, comme tous les chevaux du jeu ont les mêmes caractéristiques il n’est pas possible de créer de super cheval, c’est une façon très bien vue de dire non à l’eugénisme. Les courses : il en existe trois types, les courses d’obstacles, les courses de vitesse et les courses de cross. Elles sont très similaire à la course d’introduction, seul le décor change de l’une à l’autre, je ne reviendrais pas dessus. Si avec tout ça vous vous ennuyez, je ne sais pas ce qu’il vous faut (à part peut être un véritable poney) ! Notage Graphismes : Seul point noir du jeu, le style cartoon n’est pas assez kikoodark pour intéresser les vrais émos comme moi et ça, ça craint. 6/10 Gameplay : Des activités à la pelle, du brossage de poney en veux tu en voilà et le tout réalisé à chaque fois avec une jouabilité parfaite et une complexité passionnante, parfait ! 10/10 Durée de vie : Si je pouvais, je passerais ma vie dessus, je dirais donc une durée de vie de 100 ans (je finirais centenaire, c’est sur, c’est Mr Sarkozy qui l’a dit pour les retraites). 10/10 Note générale : Tout simplement le meilleur jeu de l’univers en attendant Twilight le jeu vidéo ! 20/20 La soeur de CerberusXt LE VÉRITABLE VERDICT Gameplay : Le feeling du contrôle des chevaux n’est pas trop naze mais c’est vraiment le minimum syndical pour un jeu d’équitation. Tout le reste fait preuve d’un manque de profondeur affligeant et le fait qu’il s’adresse aux plus jeunes n’est absolument pas une excuse. Entre les séances de brossage/lavage/grattage au gameplay indigne d’un jeu flash yougoslave (wouhou j’agite ma souris dans tous les sens comme un épileptique devant un stroboscope), le dressage des chevaux à coup de QTE moisis, les voyages farcis de chargements de zones et surtout, le fait qu’aucun objet du jeu, ni aucun cheval, ne présente de caractéristiques différentes (oui, même les chevaux soit disant "difficiles" à dresser ne donnent aucun bonus autre que cosmétique), il n’y a vraiment rien de passionnant à se mettre sous la dent, même pour les fans ultra hardcore d’équitation. 2/10 Graphismes : Le style cartoon pastel gentillet est très réussi et colle parfaitement à l’ambiance du jeu. Comme disent les niais, c’est choupimeugnon tout plein, dommage que ça rame parfois sans raison même sur une bête de course (ahah ironie) alors que le jeu date de 2009 ! 5/10 Scénario : Le scénario est trop niais pour que je puisse juger de son intérêt sur la durée, j’imagine que c’est parfait pour des gamines et que cela remplit donc parfaitement son rôle. 0/10 si vous n’êtes pas prépubaire. Durée de vie : Pour être honnête, je n’en sais rien, je n’ai pas eu le courage de finir le jeu. Après 2h j’ai craqué et je me suis roulé en boule en pleurant dans un coin de mon appartement. C’est simple, passé une heure j’avais déjà la sensation d’avoir fait plusieurs fois le tour de tout ce que le jeu a à offrir alors quand, pendant la deuxième heure, j’ai dû faire 15 brossages supplémentaires (le jeu doit contenir les chevaux les plus dégueulasses de l’univers vu la vitesse à laquelle ils se salissent), 12 aller-retour à la noix, 3 courses mollassonnes et 10 dressages de chevaux à coup de QTE anémiques, j’ai eu l’étrange impression de jouer à un simulateur d’usine chinoise. Du coup, je suis retourné sur Eve Online & Fallout New Vegas (de vrais jeux plein d’awesomeness enroulé dans des tranches de bacon/messagesubliminalsupersubtil). ? /10 Scénario : Les jeux qui dénoncent aussi ouvertement le capitalisme et les dangers de l’eugénisme sont rares et cela doit être salué. 10/10 Note générale : Que vous soyez fan de chevaux ou hippophage, jeune ou vieux, évitez ce jeu à tout prix si vous ne voulez pas mourir d’ennui. Au pire, si les tâches répétitives et chiantes vous passionnent, contactez moi paremail, j’ai un pote chinois qui a monté sa petite entreprise dans une cave, votre profil l’intéresse. 2/10 - 18 (42lemag.fr) -
JEUX VIDEO Final Fantasy Dissidia TESTAGE Sidia ! Le numéro de ce mois ci portant sur le thème des poufinettes roses à talons à paillettes, je ne pouvais pas passer à côté d’un titre qui fleure bon l’androgynie, la cucul attitude et les bons sentiments à faire vomir de l’acide sulfurique à un petit poney. (En plus ça m’a été demandé sur le forum.) Certes, le jeu de combat, ça fait pas trop girly, même pas du tout, à moins qu’on ne puisse incarner des Pet Shops qui se lattent avec des guimauves, de la barbe à papa et des coussins mous. Bein là y a pas tout ça, mais presque, parce que Square Enix, ils sont forts en développement, mais faudrait franchement qu’ils prennent pour conseiller un serial killer ou un mec de chez Mortal Kombat pour donner un peu de violence à leurs jeux...du sang, des tripes, des boyaux, autre chose que des explosions lumineuses merde quoi !!! 2009, Décembre, l’Europe accueille un jeu atypique regroupant les univers des Final Fantasy, mélangeant allègrement les personnages des différentes séries pour donner lieu à des affrontements irréels entre des protagonistes qui légitimement n’avaient aucune chance de se rencontrer autrement que dans ce cross over. Ouane, background Le cross over, c’est la méthode à la mode pour cramer des licences à peu de frais, sans se faire chier à scénariser quoi que ce soit ni à donner une profondeur au jeu. Bein Dissidia, il ne déroge pas beaucoup à la règle puisque la trame est d’un - 19 (42lemag.fr) -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


42 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 142 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 2-342 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 4-542 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 6-742 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 8-942 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 10-1142 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 12-1342 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 14-1542 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 16-1742 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 18-1942 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 20-2142 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 22-2342 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 24-2542 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 26-2742 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 28-2942 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 30-3142 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 32-3342 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 34-3542 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 36-3742 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 38-3942 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 40-4142 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 42-4342 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 44-4542 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 46-4742 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 48-4942 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 50-5142 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 52-5342 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 54-5542 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 56-5742 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 58-5942 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 60-6142 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 62-6342 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 64-6542 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 66-6742 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 68-6942 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 70-7142 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 72-7342 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 74-7542 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 76-7742 numéro 20 déc 10/jan 2011 Page 77