42 n°2 mars 2009
42 n°2 mars 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2 de mars 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 73

  • Taille du fichier PDF : 15,6 Mo

  • Dans ce numéro : spécial Japon.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
NEWS ESPECE DE SALE PR0N MAIS MAMAN ! JE VEUX DES BOOBS ! Boire ou conduire, il faut bien rentrer Les arnaques sur internet sont monnaie courante, que ce soit le fishing (www.gagal.com, ah ah), le scam Nigérien pour attendre ("Mon cher Mr, que dieu vous bénisse les fesses, je suis une pauvre femme qui a 400 000 € et qui a besoin de l'aide d'un total inconnu pris au pif sur internet pour transférer son pognon") ou les mecs qui vendent des emballages en carton en lieu et place de vrais objets sur ebay, il existe de nombreuses façons de se faire dauber. Les internautes Allemands sont encore moins bien lotis que les autres question fourberie puisqu'ils ont récemment eu droit à une arnaque encore plus vilaine que d'habitude : le chantage paremail ! Cette arnaque consiste en unemail d'apparence officielle émanant d'un cabinet d'avocat qui accuse son destinataire d'avoir téléchargé illégalement des films pornos et même d'avoir pris du plaisir à les regarder, c'est honteux. Pour éviter d'être confronté à la Justice ce message propose également de payer 500 € histoire de rembourser les droits d'auteur de Lola la cochonne. Bien sûr, pour s'épargner la honte d'avoir à expliquer à un juge que "non non non, je n'ai jamais téléchargé poneyz_pr0n_hardcore_edition_vol1.avi" beaucoup ont choisi de payer les maitres chanteurs. Malheureusement, bien qu'envoyées par un organisme "officiel" censé protéger les ayant-droits en appliquant la technique du "on se fait du pognon sur le piratage", ces accusations étaient quasiment toutes infondées car issues d'un sniffage aléatoire d'adresse IP sur des réseaux P2P. Ceux qui ont payé ne risquaient en réalité aucune poursuite judiciaire Les Etats-Unis de l'Amérique sont un pays merveilleux où règnent les valeurs familiales. Un beau jour, dans la petite bourgade de Colorado Springs, non loin de la clinique où Dr Queen faisait des touchers rectaux gratuits aux indiens, Nikita Lee Weis, jeune homme de 18 ans, s'est dit qu'il aimerait vachement plus sa copine si elle avait de plus gros seins. Ce qu'il faut remarquer en premier lieu, c'est qu'une nouvelle dont le héros s'appelle Nikita ne peut pas bien se terminer. Bref, ni une ni deux, Nikita court en parler à sa petite amie, Sophia Nicole Alsept. (Super, elle, elle se traîne un prénom d'actrice porno. Et je vous jure que j'ai rien inventé !) Des implants mammaires, très bonne idée ! Sauf que ça coûte cher, et que le système de mutuelle est tellement pourri qu'il ne faut pas compter sur un remboursement. Mais alors, comment trouver l'argent nécessaire ? Nikita a la solution. C'est facile, il suffit d'engager deux tueurs à gages, Juan Antonio Velez Gonzalez et Brandon Michael Soroka (un mexicain et un ruskov, c'est pas du tout cliché, non non non), et d'assassiner la mère de notre cher Nikita, pour toucher l'assurance vie. Ahh, c'est tellement simple sur le papier. Voici donc nos gais lurons arriver au domicile de Madame Weis, et commencer à lui foutre sur la gueule à coups de batte de baseball. Sauf que, la madame en question, pas folle, arrive à s'en sortir, et fonce tout droit voir la police (après un passage à l'hôpital, quand même. Les coups de batte, ça picote.) Pauvre Nikita qui risque de passer le restant de ses jours en prison, loin des gros boobs comme des petits. Cependant, j'applaudis l'idée qui consiste à assassiner sa mère de sang froid pour pouvoir assouvir ses fantasmes. Personnellement, j'y aurais pas pensé. Aladinea En tant que gros fourbe j'admire cette technique extrêmement maligne. Franchement, accuser des internautes de télécharger du pr0n c'est comme accuser un skybloggueur de massacrer le Français : aucune chance de se planter ! CerberusXt Tout le monde s’en... Jean Reno n’a plus besoin de savoir jouer, il suffit qu’il apparaisse dans une bande annonce pour que tout le monde s’exclame « oh, regarde, Jean Reno » et aille voir le film, mais tout le monde s’en fout. - 6 -
NEWS EVIL PELUCHE OF DOOM LE MUR DES LAMENTABLES Fan de Happy Tree Friends, réjouissez vous, car depuis quelque temps une société anglaise (plus malléable que le marbre) s’est prise de passion pour les animaux morts. Ah j’en vois déjà un ou 2 qui bavent là au fond, contenez-vous s’il vous plaît. Donc cette société, répondant au doux nom de RoadKilla décidé de créer une gamme de peluches représentant des animaux après leur rencontre avec une voiture, un camion, un train, une blague de bebealien. Ça va donc du hérisson au lapin en passant par le raton laveur, tous bien sûr dans des postures rappelant quand vous avez retrouvé Puppy le bichon après sa discussion avec le camion poubelle du quartier. Et le top, c’est qu’en plus de la peluche est fourni le certificat de décès. Trop la classe. Plus d’infos sur leur site officiel : http://roadkilltoys.com/Alors tous les chtites nenfants qui vont être gâtés à Noël prochain, on dit merci qui ? Merci obi. obi LE VOLEUR KRÉ-KRÉDULE "GTA c moin drol en vré, lol ! " aurait déclaré M. Alan Heuss juste après s'être fait carjacker sa BMW par un apprenti Niko Bellic. Malheureusement pour ce dernier, un petit jeune qui démarre dans le milieu très concurrentiel du vol de voitures, Heuss n'est pas le genre de victime a rester les bras croisés en pleurant, lui son truc c'est plutôt d'échafauder des plans machiavéliques pour récupérer son dû. Ainsi, constatant que son téléphone portable était resté malencontreusement sur le siège arrière de sa bagnole, Alan demanda à un de ses potes de lui envoyer un faux SMS disant en substance "Vien à [adresse] g ramené dé bonnass et de la drogue ! ! 1". Le voleur intercepta comme prévu le message et, en grand champion de la crédulité (il bat même mon neveu qui répond pourtant "Ah, désolé, j'ai du me tromper de personne" quand on lui dit "Non ! Je suis la reine d'Angleterre banane ! ! "), il se pointa au lieu de rendezvous au volant de la voiture chourée quelques heures auparavant. En lieu et place de la "pompél'up party" promise, plusieurs policiers accueillirent notre Bozo de la cambriole qui se retrouva gros jean comme devant (oui, ce proverbe existe, le Français est une langue pleine de surprises). Le mécréant en tôle et sa BMW retrouvée, Alan Heuss put bien vite retourner frimer et dealer du shit dans son quartier comme le veut le cliché des possesseurs de Berlines Allemandes. CerberusXt Tout le monde s’en... Le film LOL est pas LOL mais tout le monde s'en fout. Une fois j’ai réussi à mettre à terre un enfant de 8 ans. Il m’avait chouré mes legos, mais tout le monde s’en fout SNAKES (NOT) ON A PLANE Bon en fait non, y a pas d’avion, mais y a un snake quand même. En Colombie, des mineurs (et sans doute mineurs aussi) ont trouvé dans une mine de charbon un fossile d’un serpent qui vivait y a environ 60 millions d’années. Je vous vois déjà ronchonner : « Ouah trop la classe, un fossile de couleuvre, ça c’est de la niouze » Et bien figurez vous que les ossements analysés par les paléontologues révèlent que le bestiau en question aurait pu mesurer de 10 à 15m pour un poids compris entre 800 et 2000kg. (oui Kevin, comme tu dis « OMGWTFBBQ ! ! 1 ! 11 ») Du coup, y a bien des réalisateurs tordus qui vont nous sortir un Snake on a plane 2, sauf qu’ils l’appelleront Plane on a snake. Bon reste à savoir si les paléontologues ont travaillé après avoir mangé du sucre en poudre local ou pas, parce que ça ferait toute la différence. Le bonus, c’est que s’ils pouvaient retrouver la peau du bestiau, ça ferait un chouette manteau en serpent à Maïté. Alors Maïté, on dit merci qui ? Merci obi. obi Le con ne perd jamais son temps, il perd celui des autres - 7 -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :