42 n°2 mars 2009
42 n°2 mars 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2 de mars 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 73

  • Taille du fichier PDF : 15,6 Mo

  • Dans ce numéro : spécial Japon.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 42 - 43  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
42 43
TELE elle enlève les taches carrément ! " en passant par les "Nouveau, un fromage avec du lait dedans ! " jusqu'aux "Mangez ce yaourt ! Ça rend belle et ça aide à faire caca ! " Pour exemple flagrant, je prendrai une marque alimentaire qui faisait jadis de la publicité pour ses chips à l'ancienne... mais nouvelle recette ! (Véridique) Au moins, comme ça, tout le monde est content (Qu'est ce qu'ils sont forts). Ces publicités nous agressent pour nous expliquer gentiment à nous, braves et obéissants consommateurs, comment : être heureux/en bonne santé/avoir l'air presque intelligent. (Rayez la/les mention(s) inutile(s) selon la pub.) Elles me procurent, en général, des envies soudaines et incontrôlables de casser violemment des objets fragiles. (Comme une télévision par exemple.) Cet automatisme devenu, par la force des choses, habituel dans les réclames, mérite haut la main, un bon gros 47% sur l'échelle de l'exaspération stressante. Quatrième place, Les fausses interviews : Entre les interrogations de personnes spécialisées dans des domaines toujours improbables, (Bonjour je suis un spécialiste du fromage de chèvre et celui-là il est trop awesome, achetez le !) et le témoignage de madame Bidochon en train d'éponger autour d'une machine à laver qui nous explique que le calcaire "ahlala c'est pénible, mais comment faire alors ? " généralement accompagnée d'un doublage des voix catastrophique, cette habitude ne serait pas si désappointante si ils essayaient de faire des choses un minimum réalistes, qu'on puisse au moins y croire. (Enfin toujours est-il que croire à de la pub reste impossible pour moi, question d'éducation.) Mais non au lieu de ça, ils s'enfoncent le plus profondément possible dans le cliché. A croire que plus c'est mal réalisé, plus ça fait crier le dernier des ahuris "AU FAKE ! " dès les premières secondes et plus c'est fait avec des comédiens pitoyables qui sourient comme si ils se retenaient de faire caca, plus c'est vendeur... C'est donc une bien méritée quatrième place avec un 54% sur l'échelle de l'exaspération stressante. Troisième place, L'originalité, une qualité interdite chez les publicitaires : Depuis le temps... les publicités n'ont jamais évolué depuis qu'elles existent, pas profondément en tout cas. J'ai toujours vu les mêmes pub, certaines, pour des produits de marques différentes, se ressemblent comme deux gouttes d'eau. A croire que l'originalité fait peur aux clients, prenons par exemple les voix : dites moi pourquoi il n'y a toujours eu que deux types de voix dans les pubs ? La première, criarde limite hystérique, qui déborde de bonheur qui sent le plastique et le faux. La deuxième, la cool-peace-ganja, la voix de celui (ou celle) qui vient de trouver la zenitude parfaite orgasmique et a même ouvert tous ses chacras tellement c'est jouissif, on dirait même parfois que ce sont des tentatives d'hypnotisme. (Aaaaachetez, aaaachetez...) Et nous pourrions prendre plein d'autres exemples, les apparences des comédiens, toujours les mêmes arguments qui ne tiennent pas la route, même scénarios, etc... Bref nous pourrions en parler toute la nuit si nous avions le temps (Mais là je peux pas, j'ai rendez-vous chez le dentiste.) Vous l'aurez remarqué, les publicités ont toujours un arrière-goût récurrent (et dégueulasse qui plus est) de déjà-vu réchauffé. Pour cette habitude dont ils ne peuvent se défaire, j'opte pour un 78% sur l'échelle de l'exaspération stressante. LES TOPS C’EST TOP ! Deuxième place, le mensonge (ou la dissimulation de la vérité pour les timides) : Après la troisième place, si vous êtes observateur, vous avez deviné maintenant que je vais parler du détenteur de la deuxième place, en concurrence très serrée serrée avec le premier, j'ai nommé "le mensonge ! " Les publicités usent et abusent de ce procédé pour faire miroiter aux clients téléspectateurs, un monde magnifique, auquel n'importe qui - 42 -
TELE LES TOPS C’EST TOP ! peut accéder. (En achetant leurs produits ?) Ils nous décrivent un monde rempli d'ouvertures faciles, de shampoings aphrodisiaques, d'aspirateurs silencieux, de banquiers sympa, de filles qui veulent vous violer, d'enfants sages, de satisfait ou remboursé, de voitures non-polluantes, d'amour utopique, et plein d'autres produits miracles révolutionnaires... J'ai vérifié, je suis sorti de chez moi une fois (je suis un ouf), à mes risques et périls. Eh bien je peux vous dire que j'étais déçu de me rendre amèrement compte que tous ces racontars de publicitaires sont faux ! Pour cette technique érodée, refaite à toutes les sauces et présente dans toutes les pub, je note 92% sur l'échelle de l'exaspération stressante. Première place, La répétition de slogan musical à outrance : Cette technique de vicelard, petite sœur du dénommé "pilonnage massif de l'inconscient", consiste a chantonner systématiquement un slogan dans toutes les pub d'un produit. En plus d'être hautement désagréable sur le coup, c'est également très pénible sur le long terme. Quand on les a dans la tête et qu'on ne peut s'en débarrasser. (Chantez "c'est la maaf" une journée entière et vous verrez bien si vous n'avez pas des envie de lacérations.) Je pourrais en citer des dizaines mais la palme de la stupidité basique et bornée revient à "mercurochrome, le pansement des héros" qui ne se cachait même pas de vouloir infiltrer de force le cerveau de celui qui la regarde, en faisant défiler vingt fois de suite le slogan, histoire de bien l'avoir dans la tête. Magnifique, c'est que du bonheur. On ne peut que maudire et souhaiter d'horribles souffrances à base de clous rouillés pour le premier publicitaire à avoir imaginé cette méthode inhumaine. C'est donc au coude à coude avec le deuxième qu'elle remporte une belle première place, avec 96% sur l'échelle de l'exaspération stressante.. Ceci était une liste non-exhaustive. Je tiens à vous signaler que la plupart du temps les publicitaires réalisent des combo avec les sept horreurs télévisuelles que je vient de citer, très facile ainsi d'atteindre les 100%. Stade qui signe l'arrêt de mort de la télévision diffusant la propagande. Par ailleurs j'ai, aussi, bien failli vous parler de la technique bien connue et très utilisée : "Montrer un bout de nichon, ça attire l'attention". Mais tout bien réfléchi, c'est pas vraiment énervant, plutôt très fourbe. De toute façon moi je n'ai plus de problèmes, grâce a une solution très simple : j'ai éteint définitivement ma télé. (Et allumé définitivement l'ordinateur aussi.) Je vous conseille de faire de même. Tonton Crap - 43 -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :