42 n°2 mars 2009
42 n°2 mars 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2 de mars 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 73

  • Taille du fichier PDF : 15,6 Mo

  • Dans ce numéro : spécial Japon.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
CINEMA La série semble avoir pris fin récemment, avec Godzilla Final Wars, mettant en scène notre bébête préférée poutrant de nouveau plein de ses anciens ennemis, appuyé par l’E.D.F. (Earth Defense Force). Et franchement, un lézard géant en latex aidé par des mecs qui ont dû mal à gérer l’électricité pour les bretons dès qu’il y a trois centimètres de neige, c’est pas du concept ça ? Depuis, malheureusement, le personnage semble avoir été mis de côté. Mais pourquoi est-il si méchant MOTHRA EST VRAIMENT UNE GROSSE MITE a été réalisé. Qui en effet n’a jamais rêvé d’avoir une grosse mite, d’écraser des villes avec ou de pouvoir terroriser une population entière avec ? Une grosse mite, c’est la certitude d’un film de pr0n réussi ! Euh, on me signale qu’il s’agit d’une mite, l’animal. Ah euh bon pardon. Oubliez ce que j’ai dit. Mothra est d’ailleurs un des rares personnages de la série à toujours faire partie des gentils monstres. Il est une sorte de représentation hippie/passe-passepasse le oinj de la nature et de son cycle. Il combattra selon les époques avec ou contre Godzilla, suivant que ce dernier soit gentil ou méchant. Bien que personnage créé pour la série, il reçut un accueil tellement favorable que quelques spin off dédiés furent tournés autour. préféré. Tous se firent pwner la tronche à coups d’uppercut en latex et autres techniques de lézard ninja de la mort… mais aucun ne connut autant de succès que Mothra. La fin ? Le succès de la franchise fut tel que de nombreux ersatz apparurent, tentant de recopier avec plus ou moins de bonheur la recette du monstre géant. La copie la plus connue est sûrement Gamera, produit par la Daiei, sorte de tortue géante, en réalité monstre préhistorique lui aussi réveillé par les essais nucléaires ou bien création des Atlantes selon l’époque. La série perdura quelque peu, avec son propre bestiaire, mais était plutôt destinée aux enfants. Mais si Mothra est le plus connu de ces adversaires, Godzilla en combattit bien d’autres. On peut citer Rodan, un ptérodactyle géant, King Kong, Ghidora qui vient de l’espace, ou encore Mechagodzilla, version robotisée et particulièrement nanarde de notre lézard géant Les années 70/80 furent un peu plus creuses, le filon semblant être exploité jusqu’à la moelle. Quelques films sortirent, mais sans rencontrer de grand succès. Et c’est paradoxalement le remake américain, pourtant peu fidèle à l’original et franchement raté, mais avec Jean Reno, qui relancera la machine. En effet, les fans criant au scandale, la Toho saute sur le créneau (ça doit faire mal) et relance la machine pour quelques films dont un très chouette Godzilla, Mothra and King Ghidorah : giant monsters all out. C'est vrai, après vous avoir fait une biographie de monsieur Godzilla, de sa vie et de ses œuvres, une question reste en suspens. Qu'est ce qui peut bien pousser un crétin en latex à piétiner des maquettes en mousse pendant des heures ? Comment un adulte sensé peut avoir envie de se travestir à ce point ? Et tant qu'on y est, pourquoi pas en même temps se rajouter des plumes, se mettre torse poil, mettre de la techno et appeler ça la gay pride ? J'ai longuement réfléchi à la question, en brainstormant avec moi même lorsque mon esprit peut vagabonder, libéré de ce pesant carcan qu'est la vie quotidienne où la pression et le stress déshumanisent l'individu au profit du collectif, le poussant à la performance et à ne penser égoïstement qu’à dégager une synergie nécessaire pour revoir ses objectifs de manière à les prioriser et de pouvoir maximiser la gouvernance de son système interne... Bref j'y ai réfléchi en faisant caca, et voici mes différentes hypothèses. Nem Beurre Oie Noeud : La revanche des Legos - Si vous lisez 42 vous êtes a priori cataloguable comme geek. Oui, moi non plus je n'aime pas les étiquettes, c'est super réducteur et ça oblige ensuite à répondre oui aux spams de EnLarGE yOUr eTiquet. Mais on va faire comme si pour simplifier l'hypothèse. En tant que geek, vous avez donc dû avoir une enfance ou selon que vous soyez classe ou pas, vous avez joué aux Legos ou aux Playmobils. Si vous êtes classe, vous avez forcément eu un petit frère/petite sœur/petit hermaphrodite qui est venu vous embêter dès que vous jouiez, afin de venir méticuleusement LE FILM MOISI A (RE)DECOUVRIR - King Kong, m’accordes-tu cette danse ? - Oh oui grand fou ! - 24 -
CINEMA LE FILM MOISI A (RE)DECOUVRIR démonter votre super vaisseau spatial de la mort que vous aviez mis trois mois à fabriquer, afin de récupérer une pièce en plein milieu. Bref, cette raclure, ce traître, ce judas, ce jenrathy de petit(e/ ?) frère (soeur/hermaphrodite/ornithorynque) vous a bousillé vos Legos. Imaginez cette rage contenue à l'époque. Imaginez maintenant que vingt ans plus tard, on vous propose à votre tour de piétiner, d'écraser, que dis-je, de disloquer sauvagement en poussant des grognements sauvages de pauvres maquettes. Ne vous laisseriez vous pas déborder par un sentiment de berserkitude absolue ? Peut-être que Godzilla s'est fait piquer lui aussi ses Legos... Nem Beurre Tout : Le poil à gratter - On connaît tous le poil à gratter, cette substance qui, introduite n'importe où, vous fait vous démanger en faisant de grands mouvements. Une hypothèse récente présume même que la Tecktonik serait en fait dansée par des mecs à qui on en a mis dans le falzar. Enfin bref. Imaginez qu'au lieu de votre jean slim habituel, vous ayez enfilé une combinaison intégrale en latex. En plus de faire super hype et de pouvoir rentrer aux soirées orgies et animaux de Cerberus et Lyrya (avec deux "Y" connard !), vous avez trop la classe. Maintenant imaginez qu'un malotru ait eu l'outrecuidance d'introduire subrepticement la dite substance dans votre costume au moment où le réalisateur crie "Action". Je pense que vous seriez pris d’une furieuse bougeotte qui vous ferait écraser tout sur votre passage… Nem Beurre Syrie : L’hypothèse Nikos Aliagas ou Zorba le grec - Et si en fait, on nous mentait et que tout ça n’était qu’un complot uniquement destiné à nous faire croire que Godzilla est japonais alors qu’en fait il est un immigré ? Et si le Brice Hortefeux local avait oublié de le reconduire à la frontière ? Et si Godzilla était grec ? Car oui, réfléchissons-y deux secondes. On ne voit jamais Godzilla manger, donc on ne peut déduire son régime alimentaire. Et si c’était de la moussaka ? Ça expliquerait au moins l’existence d’un film nommé L’Attaque de la Moussaka Géante (véridique), Moussaka destinée à l’origine à Godzilla. Et comme chacun sait, tous les grecs dansent le sirtaki. Ce qui voudrait dire que les japonais se sont fourvoyés. Godzilla n’est pas un gros méchant qui les piétine, mais un joyeux drille qui leur témoigne sa sympathie en dansant le sirtaki au milieu de leurs maisons. Et eux tentent de le tuer pour tout remerciement de cette chaleureuse attention. Ahlala, qu’ils sont fourbes et traîtres ces japonais ! Nem Beurre Four : C’est pas moi c’est Murphy - On accuse tout le temps Godzilla d’être un méchant lézard géant. Mais si c’était tout l’inverse ? Et si Godzilla était un lézard pas géant du tout, passant une retraite pénarde dans son HLM jusqu’à ce qu’une bande de lilliputiens aux yeux bridés vienne lui chercher des noises ? Et si c’était Godzilla le gentil et qu’il avait bien raison de leur mettre leur race ? Ça fait voir les choses sous un tout autre angle. Ça expliquerait aussi le remake américain. De rage de voir Jean Reno jouer aussi mal, Godzilla serait venu jusqu’aux Zétazunis afin de lui casser la figure… En fait on devrait dire merci à Godzilla. Nem Beurre Faille Vœux : Faut partir maintenant, monsieur - Vous le voyez, tant d’hypothèses donnent le tournis. J’aimerais bien continuer pendant des heures à vous narrer les résultats de mes élucubrations cabinestesques (oui ça se dit !) mais y’a les gens en blouses blanches qui viennent me chercher. Mais non monsieur, lâchez moi ! Le monde a le droit de savoir ! Vous aussi vous êtes à la solde des japonais ! Godzilla est notre ami ! Lâchez moi ! Alors avant je veux révéler au monde entier que l’assassin de JFK est mearoù yiùay) » t eguim : rip ! ù ! ape ep NDLR : Le petit bebealien est attendue par sa maman à l’accueil. Il est prié d’arrêter de consommer des substances illicites et de se calmer. Voilà. Gentil. Bebealien - 25 -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :