42 n°2 mars 2009
42 n°2 mars 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2 de mars 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 73

  • Taille du fichier PDF : 15,6 Mo

  • Dans ce numéro : spécial Japon.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
INFOS PUB POGNON POGNON PUB POGNON POGNON PUB POGNON POGNON - 12 -
JEUX VIDEO Front Mission 4 Ainsi front front front la petite mission quatre ! RETOUR VERS LE FUTUR DU PASSE Il paraît que ce mois ci, y a une thématique à respecter pour le webzine, et qu’il faut parler vaguement du Japon et des trucs liés. Super, donc aujourd’hui je vais vous parler d’un jeu bien typique de loin à l’Est d’ici, le Majhong. (ouais c’est Chinois, mais bon, vu d’ici c’est kif kif hein). Fort de ses nombreux succès à base de jeux super chiants sur la Dual Screen, Nintendo a eu la bonne idée de sortir le Majhong Deluxe Collector Zelda Edition. Pssst Cerb…. C’est bon ? Les lecteurs ont scrollé sur la page suivante ? Non ? Flutiau, j’étais sûr que ça les aurait fait fuir. Tant pis, je vais devoir faire un vrai article… Bon, normalement depuis le 1er numéro de 42, vous avez dû passer entre 2 et 1428h sur ThunderForce 4 et vous n’avez pas de rendez vous chez l’ophtalmo avant fin Octobre 2014. Comme vous êtes des furieux et que vous voulez à tout prix jouer malgré les mises en garde de perdage de la vue sous peu, je vais vous aider en vous parlant aujourd’hui d’un jeu beaucoup moins nerveux, moins criard, et qui au moins fera travailler le(s) dernier(s) neurone(s) en fonction après ces années de pratique intensive de CS. Alors maintenant Kevin Tchong, tu lâches cette souris, (ainsi que le scotch et le beurre) et tu t’instruis. En Avant combbbbattants deuh la lumièreuh !!! Robotech Là avec une accroche pareille, les plus futés devineront que ça va parler Méchas, et pas n’importe lesquels, puisque le jeu du jour, c’est Front Mission 4 sur Pléstécheune 2 (en 2004 si ma mémoire est bonne). Une fois la galette dans la console (ouais galette ça fait presque pro des magazines de jeux vidéo), paf ça démarre très fort avec une scène d’ouverture tout en cinématique mettant en scène des méchas lors dans une confrontation urbaine. Des explosions, du mouvement, des gros robots, une vrai claque qui dure jusqu’à l’inévitable écran d’interface avec son new game, load game etc… d’une laideur hors du commun. Donc 1er réflexe, vite, il faut lancer la partie pour quitter cet écran hideux (ni une n’hideux d’ailleurs). Et là, repaf, une cinématique d’intro du jeu : il est 2:47 am (c’est important, vous comprendrez plus tard pourquoi) sur une base militaire allemande, et c’est le moment que choisissent une chiée +10 de robots pour attaquer la base dans un magnifique ballet pyrotechnique (personne, bande d’obsédés) assez feu d’artificiesque, à en faire pâlir de jalousie les les artificiers d’EuroDisney. (Oui les pauvres, ils n’ont pas le droit de tirer dans la foule eux.) 3 minutes 50 plus tard, la cinématique est finie, un coup de loading et on va s’attaquer au vif du sujet. C’est parti mon kiki ! Motivé comme un pitbullaffamé devant une garderie, on attend fébrilement le début de la phase de jeu, et là, c’est le drame. Finis les jolis robots cinématiqués, finis les décors qui poutrent, finis les explosions, on se retrouve dans un - 13 -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :