42 n°2 mars 2009
42 n°2 mars 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2 de mars 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 73

  • Taille du fichier PDF : 15,6 Mo

  • Dans ce numéro : spécial Japon.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
EDITO C’est la consécration, le numéro 1 de 42 a été téléchargé pas loin de 32 000 fois ! Si on décompte les personnes qui l’ont récupéré uniquement pour se faire plaisir en le mettant dès réception à la corbeille et ceux qui l’ont imprimé pour le brûler dans leur cheminée ça doit correspondre à au moins 12 vrais lecteurs : les mamans de chaque membre de la rédaction et mon chat (et encore, mon chat je suis sûr qu’il dit qu’il lit le magazine uniquement pour me faire plaisir) ! Pour faire perdurer ce succès, et peut-être avoir enfin un vrai lecteur en dehors des proches, on a décidé de frapper un grand coup en lançant, dès le numéro 2, un spécial Japon ! Sachant que notre plus grand spécialiste en la matière est Crap parce qu’il va manger deux fois par semaine chez « Tchang, spécialités chinoises et vietnamiennes » et même qu’il a adressé la parole une fois au serveur Coréen, j’aime autant vous dire qu’on ne va pas taper du tout dans le cliché et la confusion interasiatiques d’ignares. Pour que les intégristes de la thématique s’y retrouvent, tous les articles de ce numéro spécial ne portant pas sur le Japon (quotas Français obligent), on a prévu un « Japan is superior seal of approval » apposé sur tous les textes « nippons ». Dernière chose, la maquette a été légèrement modifiée pour être plus aérée tout en conservant son rôle fondamental : brûler les yeux ! C’est ça d’être une équipe de radasses adeptes du consensus mou ! CerberusXt SOMMAIRE FORTUNE COOKIE Une nouvelle est toujours plus neuve qu'une ancienne (News page 3) Un comics, c'est bien, Un comic sans MS, c'est moche (BD/Comics page 44) Astuce politesse : On ne dit pas Jeux-Vidéo mais Nous-Vidéo ! (Jeux-Vidéo page 13) L'ORL soigne le nez, l'IRL l'associabilité (IRL page 47) EH, DITES ! OH ! - S’HOMER, OH PINAISE ! ! Le météorologiste dit "Il fait un froid de cinq ou six béries", l'idiot répond "Non, il fait un froid de six némas" (Cinéma page 23) Astuce politesse : On ne demande pas "que porte la personne de petite taille ? " mais "N'importe quoi ! " (Portnawak page 55) Mon dieu, télé, s'exclame l'imbécile à la vision d'un thon (Télévision page 36) Jeu pense donc jeu suis ! (Jeux page 69)
NEWS LE MUR DES LAMENTABLES Lé Niouzes Le mur des lamentables, 50% véridique, 50% stupide LA LEGENDAIRE BONTE AUSTRALIENNE PLUS DE PHOTO DE BÉBÉS SUR VOS PC ! UNE BASSINE BLEU CLAIR Il va falloir que je mette à jour mes clichés sur l’Australie. Moi qui jusque là croyais que ce pays se résumait à « kangourous qu’on pilote depuis la poche » ou « lieu de nichage de Paul Hogan et des koalas tellement mignons qu’ils font exploser le cerveau », je dois maintenant ajouter « peuplé de gens super généreux ». Si j’affirme cela ce n’est pas uniquement parce que l’office du tourisme de Sydney a grassement payé la rédaction (ils nous ont envoyé deux hamburgers, c’est gras) mais surtout parce que faire des cadeaux somptueux semble être une de leur traditions. Tenez, rien que l’autre jour Quentin Bryce, la gouverneuse générale (oui, Quentin en Australie c'est féminin, et toc), en visite dans une base militaire en Afghanistan installée là pour faire rentrer à coups de roquettes un peu de démocratie et de Mcdo dans la caboche des autochtones, a offert à ses soldats un cadeau somptueux : une Wii. Wah ! Une seule Wii pour un régiment complet, si ça ce n’est pas de la générosité je ne m’y connais pas. Bien sûr, une telle largesse ne peut pas être dénuée d’arrière-pensées et le gouvernement australien a sans doute jugé qu’obliger 500 hommes à se battre pour définir qui joue/qui joue pas était un bon moyen ludique de s’entraîner au combat, mais ne faisons pas de procès d’intention et saluons plutôt la beauté du geste. Gageons que pour maintenir cette réputation, l'an prochain la gouverneur apportera à ses soldats une seconde wiimote voire un nunchuk, soyons fou CerberusXt Dans la lutte contre la pédophilie sur internet, les gouvernements trouvent des idées toujours plus stupides. Cette fois-ci, c'est l'Allemagne qui s'y met. La ministre de la famille (ben voyons...) a eu la brillante idée d'obliger les FAI à fournir des programmes anti-pornographie aux clients. Jusque là, c'est pas une mauvaise idée. Sauf que les clients seraient obligés d'utiliser ce programme, sous peine de se voir couper leur connexion. Parfait, Big Brother s'en mêle. Mais au-delà du débat sans fin sur les libertés individuelles sur internet, comment ce programme peut-il fonctionner ? Ou alors les adeptes de pornographie infantile sont très cons et possèdent sur leur pc des "bebe_mort_et_jeanjean.avi", ce dont on peut douter, ou alors il y a une feinte que je ne saisis pas. Aucune précision n'est d'ailleurs donnée à ce sujet, sans doute parce que les pauvres programmeurs au service du gouvernement pédalent dans la semoule. De plus, en Basse-Saxe, depuis 2003, 462 cas en connexion avec la distribution ou la possession de pornographie infantile ont été recensés. Et le gouvernement veut s'amuser à contrôler toute l'Allemagne pour si peu de cas ? Encore une magnifique démonstration de budgets jetés par la fenêtre, alors que les vidéos dégueulasses sur internet ne sont que le résultat d'un travail encore plus dégueulasse et bien planqué qui a lieu en amont. S'attaquer à internet, c'est juste trouver un coupable facile. Tout le monde s’en... Aladinea L’eau de javel n’a rien a voir avec la riante cité de Javel sur Creuse, mais tout le monde s’en fout. Comme un ouragan, la tempête en moi a tout emporté, mais tout le monde s’en fout La science envoie sur la lune, la religion dans les immeubles ! - 3 -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :