42 n°19 novembre 2010
42 n°19 novembre 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°19 de novembre 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 104

  • Taille du fichier PDF : 28,8 Mo

  • Dans ce numéro : l'automne arrive, c'est la saison des champignons.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
JEUX VIDEO TESTAGE La Trilogie God Of War "Attention chérie, ça va couper" Introduire God of War, c'est pas facile. Après avoir pas mal cogité, j'ai décidé de choisir un mot, le plus approprié pour représenter au mieux cette saga : érection. Le phénomène de l’érection est orchestré par le cerveau. Lors de l’excitation (par la vue, le toucher, l’odeur, le son), des signaux de stimulation sexuelle apparaissent dans le cerveau. Ces signaux descendent jusqu’à la verge en passant par la moelle épinière, puis les nerfs érecteurs. Ces nerfs sont directement lié aux artères et aux corps caverneux du pénis. Sous l’effet de ces signaux, les corps spongieux du pénis, situés sur la partie inférieure, se gorgent de sang tout comme les 2 cylindres de corps caverneux qui, chacun traversé par une artère profonde, assurent la rigidité de l’érection. Le reflux du sang est bloqué par la contraction des muscles situés à la base du pénis. Les muscles du périnée jouent également un rôle dans arrimant solidement la verge à l'abdomen. En gros, God of War file une sacré gaule, il fallait le préciser. Bon, OK, j'vais faire un vraie intro mais pitié lache ce fouet La guerre ça a toujours été un sujet assez fascinant. Depuis l'aube des temps, on se tape sur la gueule. En fait, on a commencé à se taper sur la gueule dès qu'on en a été capable, ce qui doit faire de nous des hommes fondamentalement béliqueux je suppose. Et, même si le concept de guerre a évolué au fil des siècles, c'est surtout "la façon de faire la guerre" qui a changé. Sans parler de "guerre économique", la façon de guerroyer aujourd'hui, c'est quand même un truc de baltringue, un peu comme des allemands au paintball quoi (je me cache derrière un obstacle et je tire non stop mes 5000 billes, olol trop fun MAIS BOUGE TON GRAS GROS TAS PUTAIN). Déjà, les armes à feu c'était ultra lame comme truc, mais alors avec les drones de combat, les missiles guidés, les tanks et toutes ces merdes, ça faggotise à mort. Et ça tombe bien, moi je suis pas là pour vous parler de la guerre "pour les fiottes" (je laisse ça à l'Oeuf), nan, moi je vais - 14 (42lemag.fr) -
JEUX VIDEO vous parler de lames, d'épées, de lances, de décapitation, d'écrasage de crâne à mains nues, de sang partout, de marteaux qui broient le corps, DE LA VRAIE GUERRE QUOI y'aura un peu de cul aussi, faut pas déconner non plus !!! ! ! En route, pour une grande partie de finesse, de délicatesse et de poésie et pour, aussi, ce qui est très probablement la plus grande trilogie de l'histoire des JV sur console (et ptêt même plus si affinité ?) [Sheldon Cooper]It's a warmsummer evening in ancient Greece... [/Sheldon Cooper] TESTAGE Kratos était un capitaine Sparte. Il était réputé pour être un excellent guerrier, très sanguinaire et totalement impitoyable. Mansque de bol, un jour, Kratos se retrouve du mauvais côté de l'épée, et, dans un dernier râle, implore Arès - le Dieu de la Guerre - de la sauver. Ainsi, Kratos devint le serviteur d'Arès et exécuta ses basses oeuvres. Manque de bol, lors d'une de ses missions, Kratos exécute... sa propre famille. A partir de cette instant, Kratos jure de se venger de son "créateur", chausse les Nike Arès, ça risque de chier pour ton matricule. C'est donc armé de ses lames et de vos doigts tout gras que Kratos s'en va en guerre, pour péter la gueule à Arès et défoncer la rondelle à tout ce qui voudra se mettre en travers de sa route. Il est gros, il a l'air costaud, pas grave, sa tronche va quand même finir au dessus de votre cheminée Voilà pour le lore. Plus concrètement, GoW est un beat'em all, mais pas n'importe quel beat'em all. Gow 1 et 2 : une histoire d'amour, de poésie et de finesse version Sparte Le temps de la réfléxion est finie, il est l'heure de tout péter. Il faut comprendre un truc : RIEN n'arrêtera Kratos dans sa soif de vengeance et SURTOUT Kratos n'est pas un gentil, c'est un VRAI méchant, pas un de ces clichés "grosse brute avec un coeur gros comme ça", non, Kratos est une pourriture, une vraie, et il vous emmerde. Le premier volet de GoW aura donc pour but de crever Arès, cet enfoiré aux cheveux gras (il a des cheveux jaune fluo, comme des frites qui ont trop trempées dans l'huile) et ensuite, dans le deuxième opus, à aller faire la bite à Zeus, ouais, il est Comment ça y'a plus de Mc Deluxe ? - 15 (42lemag.fr) -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


42 numéro 19 novembre 2010 Page 142 numéro 19 novembre 2010 Page 2-342 numéro 19 novembre 2010 Page 4-542 numéro 19 novembre 2010 Page 6-742 numéro 19 novembre 2010 Page 8-942 numéro 19 novembre 2010 Page 10-1142 numéro 19 novembre 2010 Page 12-1342 numéro 19 novembre 2010 Page 14-1542 numéro 19 novembre 2010 Page 16-1742 numéro 19 novembre 2010 Page 18-1942 numéro 19 novembre 2010 Page 20-2142 numéro 19 novembre 2010 Page 22-2342 numéro 19 novembre 2010 Page 24-2542 numéro 19 novembre 2010 Page 26-2742 numéro 19 novembre 2010 Page 28-2942 numéro 19 novembre 2010 Page 30-3142 numéro 19 novembre 2010 Page 32-3342 numéro 19 novembre 2010 Page 34-3542 numéro 19 novembre 2010 Page 36-3742 numéro 19 novembre 2010 Page 38-3942 numéro 19 novembre 2010 Page 40-4142 numéro 19 novembre 2010 Page 42-4342 numéro 19 novembre 2010 Page 44-4542 numéro 19 novembre 2010 Page 46-4742 numéro 19 novembre 2010 Page 48-4942 numéro 19 novembre 2010 Page 50-5142 numéro 19 novembre 2010 Page 52-5342 numéro 19 novembre 2010 Page 54-5542 numéro 19 novembre 2010 Page 56-5742 numéro 19 novembre 2010 Page 58-5942 numéro 19 novembre 2010 Page 60-6142 numéro 19 novembre 2010 Page 62-6342 numéro 19 novembre 2010 Page 64-6542 numéro 19 novembre 2010 Page 66-6742 numéro 19 novembre 2010 Page 68-6942 numéro 19 novembre 2010 Page 70-7142 numéro 19 novembre 2010 Page 72-7342 numéro 19 novembre 2010 Page 74-7542 numéro 19 novembre 2010 Page 76-7742 numéro 19 novembre 2010 Page 78-7942 numéro 19 novembre 2010 Page 80-8142 numéro 19 novembre 2010 Page 82-8342 numéro 19 novembre 2010 Page 84-8542 numéro 19 novembre 2010 Page 86-8742 numéro 19 novembre 2010 Page 88-8942 numéro 19 novembre 2010 Page 90-9142 numéro 19 novembre 2010 Page 92-9342 numéro 19 novembre 2010 Page 94-9542 numéro 19 novembre 2010 Page 96-9742 numéro 19 novembre 2010 Page 98-9942 numéro 19 novembre 2010 Page 100-10142 numéro 19 novembre 2010 Page 102-10342 numéro 19 novembre 2010 Page 104