42 n°18 septembre 2010
42 n°18 septembre 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°18 de septembre 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 64

  • Taille du fichier PDF : 16,1 Mo

  • Dans ce numéro : Noir c'est noir... mayrde, on n'y voit rien.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 46 - 47  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
46 47
TOUT CE QUE VOUS N’AVEZ JAMAIS VOULU SAVOR PORTNAWAK qu'aux riches. Toutes les classes sociales y avaient droit. Bref on était vachement plus ouvert à l'époque. Car aujourd'hui, essayez de rentrer dans une de ces boîtes sans avoir une voiture de sport décapotable... Bref, les nazis, eux, au moins, n'étaient pas sectaires et permettaient à tout un chacun d'être à la fois classe et tendance. Pareil pour les hommes. Si aujourd'hui tout le monde se doit d'être beau gosse avec une mèche sur le côté, un torse épilé et bronzé, les nazis étaient là aussi des précurseurs. Car oui, il y en a marre des moches et des handicapés qui ne font que salir les photos de groupe. Non mais franchement, vous pensez qu'ils auraient l'air chouette, les mannequins d'Alerte à Malibu si en plein milieu on mettait Gertrude, 71 ans, obèse et tétraplégique en maillot de bain rouge très échancré ? Certainement pas. Et vous croyez qu'on en vendrait des tonnes, de sac Louis Groccon si c'était Mongo, trisomique de son état, qui posait sur la pub ? Encore moins. Et çà, les nazis l'avait bien compris. Alors ouste, les handicapés, les moches, les gitans et les juifs, hop, à la poubelle, ou dehors ou au feu. On s'en fout, du moment qu'ils ne viennent pas gâcher nos belles photos de familles ou nos belles publicités ou nos beaux films de l'époque, tout à la gloire de notre nation et permettant de vendre tout et n'importe quoi à la population. Les nazis ? Les rois du marketing avant l'heure ! Et autant dire qu'on leur doit beaucoup. - 46 (42lemag.fr) - L'humour allemand Certains esprits chagrins laissent sousentendre que l'humour est aux Allemands ce que l'honnêteté est aux Italiens. Un mythe. Quelle méconnaissance des us et coutumes de nos voisins germaniques. Et encore plus de leurs aïeuls nazis. Car franchement à qui d'autre doit on toutes ces blagues super drôles sur les juifs et les nazis et les camps de concentration ? Si c'est pas une preuve d'humour çà... La preuve, ils étaient tellement drôles qu'en gros déconneurs ils ont fait tout plein de conneries vachement drôles afin que cinquante ans plus tard on en fasse des histoires drôles. C'est d'ailleurs d'autant plus énervant de constater qu'aujourd'hui, une certaine intelligenzia a décidé que cet humour était "politiquement incorrect" et devait être proscris. Faut dire qu'on vit à une véritable époque de chochottes. Quoi de plus drôle que de se moquer des faibles, des moches, des handicapés, des minorités, des femmes ou des homos ? Car quoi qu'on en dise, c'est ce qui fait rire. Et là encore, les nazis avaient tout compris. Eux faisaient des trucs vachement chouette en torturant les différentes espèces sans intérêts citées une ligne plus haut. Le tout afin de savoir si oui ou non ils pouvaient survivre avec deux bras en moins. Et sans les jambes ? Et sans la tête ? Et est ce qu'on pouvait accoupler un handicapé femme avec un chien ? Et tuer un siamois pour voir si l'autre survivait ? Bref tout plein de question que tout le monde s'est toujours posé et à la-
quelle eux au moins ont eu le mérite de chercher une réponse ! Et puis franchement, qu'est ce qu'on a pu se marrer en voyant les Allemands draguer les petites Parisiennes, ou bien tirer au hasard sur des prisonn... euh des vacanciers dans les camps juste comme çà pour se faire plaisir. C'est pas de nos jours, avec cette époque de culs serrés, qu'on pourrait se livrer à des jeux aussi marrants que du lynchage d'homosexuel ou qu'on pourrait euthanasier des infirmes avec de l'acide. Sans compter qu'en plus ca nous permettrait de régler vachement facilement le problème des retraites ou de reboucher le trou de la sécu Bah oui si tout le monde était grand, beau et en forme, plus de maladie. Encore une fois, ces nazis avaient tout compris. Adolf, un prénom tendance et sympathique Aujourd'hui, il est super à la mode de ressortir de vieux prénoms pour baptiser ses enfants. Et je trouve dommage qu'un prénom noble et beau comme Adolf soit si peu usité. Car Dodof, pour les intimes, est maintenant accolé à une image négative, véhiculée par toutes les femmes juives homosexuelles handicapées du monde. Comme elles sont vexées d'être moches et de ne pas être en forme, blondes et aux yeux bleus, elles n'ont rien trouvé de mieux que de décreter qu'Adolf était un prénom super connoté qu'on n'aimerait pas avoir pour ses enfants. Pourtant d'après un guide sur les prénoms que je viens de trouver, voici ce qui en est dit : Au caractère, ce « noble loup » est pourtant pourvu d’évidentes qualités : volontaire, actif, fort sociable, il manifeste une intuition très fine et un sens aigu de l’amitié. Très émotif et enclin au sentimentalisme, son charme est - 47 (42lemag.fr) - PORTNAWAK généralement irrésistible mais lui joue parfois des tours, puisqu’on le trouve souvent en proie à une sorte d’auto-admiration narcissique qui le conduit à sous-estimer ça et là l’importance d’autrui. À vrai dire, ce séducteur impénitent a une fâcheuse tendance à l’égocentrisme appuyé. Il a bien du mal à s’oublier un peu ; il est vrai, au demeurant, qu’on a peine à l’oublier. Bref une personne toute en sensibilité, charismatique, séductrice. Bref, un prénom qui permettrai à son possesseur de faire le bonheur de ses parents et de son entourage. Et puis quel honneur que de porter le même que celui du Führer, grand rigolo devant l'Eternel, lui qui était petit, brun et complexé et qui décida de faire une nation de grands blonds aux yeux bleus. Si c'est pas un signe d'ouverture d'esprit ça... C'est pas demain que Sarko nous fera la même chose. En même temps, son nom de famille fait un peu gitan. Ca doit être pour ca... Les progrès de la science Franchement, tout le monde le sait, la TOUT CE QUE VOUS N’AVEZ JAMAIS VOULU SAVOR



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :