42 n°18 septembre 2010
42 n°18 septembre 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°18 de septembre 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 64

  • Taille du fichier PDF : 16,1 Mo

  • Dans ce numéro : Noir c'est noir... mayrde, on n'y voit rien.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
JEUX VIDEO HERO JEUX VIDEO gnon, gnnnnun jeu par an. Mais le truc, c'est que le Bobby (Robert de son vrai prénom, sachons rétablir des vérités) a vu comment ça se passait. Il a vu qu'à l'offre proposé s'est ajouté une demande. En gros il a bien vu que pleins de pigeons payaient en masse ses jeux, et ses DLC. Il a bien vu que, même en dépit d'un copy pasta en règle d'un jeu à un autre, les ventes et le chiffre d'affaire sont là. Donc il a vu que ça rend son entreprise prospère. Et il veut se faire du fric, et le dit. Car si ce n'est pas explicite, ses déclarations sont peu équivoques. "Si ça ne tenait qu'à moi, j'augmenterai le prix des jeux". On voit clairement qu'il veut se faire de la thunes. Et la politique des DLC est une autre preuve de ce dévouement au maitre dollar. Mais après tout, il ne fait que profiter de la tendance actuelle et répond à la demande. III il est pas trop malhonnête. Ce n'est pas non plus un saint homme, faut pas déconner, je ne suis pas d'accord avec sa vision du bouzin. Mais ce qu'on ne peut pas lui reprocher, c'est de ne pas être transparent. Il veut se faire du fric, et l'assume complètement. Lui a les couilles de faire savoir qu'il a compris qu'il y a plein de pigeons qui prennent des DLC, alors on va prendre les gens pour des pigeons. Kotick ne s'amuse pas à aller par 4 chemins. Avec lui tout est clair, c'est un jeu par an, et faut raquer en plus pour du contenu, et raquer cher ! Et à la fin... bah il ne ment pas le bonhomme. Après tout, vous êtes chef d'entreprise, quelle est votre objectif, avec votre entreprise privée ? Rapporter du fric, pour réinvestir. Bobby Kotick n'est qu'un honnête patron de boite avec une certaine stratégie commerciale. Et en plus cette stratégie commerciale, en comparaison avec certaines (cf la niouze que vous aurez deviné), n'est pas si malhonnête. Tout le monde a en tête cette pratique odieuse des DLC à 15 € pièces qui ne comportent rien, si ce n'est 3 nouvelles maps et 2 déjà vues. Mais il n'oblige personne le Bobby : lui il décide ça, les clients décident par la sutie. Car après tout, le client est roi, non ? Alors bon, quand vous tentez un truc un peu foireux (parce qu'il s'est peut-être dit ça, hein ?), et que vous vous rendez compte que ça se vend par paquet de 12, à la fois sur Xbox, PS3 et PC, que faites vous ? Bah vous récidivez. Après tout, vous avez annoncés ça de façon - 20 (42lemag.fr) - Qu'il est beau... honnête, sans entourloupes, sans promettre monts et merveilles à la Peter Molyneux. Il a vu que ça marchait, donc il continue. Quoi de mal à ça ? Doit-on le blamer ? Non, lui il dit ça, il fait ça, et tout le monde tend le fion en allongeant la monnaie. A partir de là, il est au dessus de tout soupçons. D'autant plus que le fric que ce type se fait, il le fait de façon la plus honnête : en vendant des produits. Pas de malversations, pas de détournements, pas d'emploi fictifs, et pas de chèques de mémé Liliane, surtout pas ! Comme quoi les américains n'ont pas besoin d'une mémé gateuse à demi-sourde pour être pété d'oseille. Prenez-en de la graine. Conclusion Bah oui Bobby Kotick, c'est un type qu'il est bien. Qu'on soit d'accord ou non avec ce qu'il dit, il profite de la dégringolade du Q.I global des joueurs pour proposer des produits allant de paire avec leurs besoins respectifs. Et ça marche fort. 20 millions de map packs vendus en tout, tout support confondu. Et ce n'est pas prêt de s'arrêter là. Avec Black Ops qui arrive et le très attendu (sic) MW3, la poule aux oeufs d'or n'est pas prêt de raccrocher. Et je ne parle pas des Guitar/DJ Hero avec leurs packs de morceaux prohibitifs qui doivent s'arracher aussi. un DJ Hero 2 est déjà prévu même. Ca promet. Non sérieusement, pourquoi blame-t-on Bobby Kotick ? Hein ? Draxx
Le français est en danger, c'est un fait. Depuis des années les mots d'origine étrangère, et plus particulièrement d'origine anglaise, s'insinuent dans le parler de tous les jours. Ainsi on va faire du shopping, s'acheter un sandwich, écouter son walkman, c'est l'enfer ! Bon, bien sûr ce discours était déjà tenu il y a dix ans... mais les termes anglais ne font que continuer à empiéter sur nos beaux mots français de France ! Ce phénomène est tout particulièrement observable dans les jeux vidéos, où les gamers fraggent au headshot tout en cheatant avec des wallhack et autres aimbots. Vous ne l'avez peut-être pas remarqué mais cette dernière phrase contient pas loin de six mots d'origine anglaise ! Je sais. Affolant. À ce moment-là de l'article vous vous demandez, paniqués, si la rédemption est possible et commencez même à douter de la pureté des mots que vous utilisez tous les jours ; mais ne vous en faites pas, une solution est possible, les Français ont encore plus d'un tour dans leur sac. Respect my VF ! § Alors c'est la nouvelle mode : les jeunes de nos jours passent leur temps à dénigrer la VF, la moquer, la pointer du doigt... Mais c'est sans compter de très bonnes VF ; prenez par exemple celle de LTDBB (La théorie Du Big Bang), elle est hilarante ! Sheldon est parfaitement capté dans son essence et retranscrit avec respect de l'original, et Leonard est encore mieux que dans la version originale, avec une voix qui lui sied bien mieux qu'en anglais. Il semble fait pour parler français ! Regardez plutôt cet extrait si vous n'êtes pas convaincus : http://www.youtube.com/watch ? v=QVI2TMpEs_Q D'autres œuvres peuvent se trouver moins bien traduites, évidemment, prenez par exemple l'exemple de Terry Pratchett, qui a vu la traduction de ses œuvres complètement bâclée, avec des phrases n'ayant presque aucun sens, des jeux de mots poussifs et des noms de personnages ridicules. On perd ici totalement le message original ; pâle copie de la version anglaise, la version française des Terry Pratchett peut être qualifiée de « Moche Infidèle » sans un regard en arrière ! A éviter autant que faire se peut ! - 21 (42lemag.fr) - CINEMA La VO c'est nul La VF c’est awesome génial Bien heureusement mais cela ne reflète en rien le niveau général ! (Oui, mon utilisation téméraire des points d'exclamation pourrait en choquer plus d'un ! Mais peu me j'osef !) Un autre exemple frappant de la supériorité de la VF sur toutes les autres versions sont les reportages américains doublés en français ; on peut encore entendre leur sous-langue, mais le français AIGRI CINÉ



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :