42 n°17 jui/aoû 2010
42 n°17 jui/aoû 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°17 de jui/aoû 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 75

  • Taille du fichier PDF : 17,4 Mo

  • Dans ce numéro : la narration made in sushi.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 70 - 71  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
70 71
PORTNAWAK C’EST UN SCANDÔÔÔLE pour ces peuples (croit en Dieu ou crève), les croisades, les guerres de religions etc… je ne suis pas historien, mais en sum-up voilà ce qui s’est passé avec eux. III. Les chefs d’accusation. On passe à la partie la plus rigolote et aussi la plus absurde. Parmi tout ce tintamarre autour de ce festival qui n’a rien demandé à personne, si ce n’est des subventions pour survivre ou pour améliorer la machine (ce qu’ils n’ont jamais eu. Et 20.000 € c’est de la pisse, vous foutez pas de ma gueule). Tout ceci a commencé en 2008, alors qu’un collectif manifeste son mécontentement à l’encontre du festival. Cette association ? « Bien vivre à Clisson… sans le Hellfest ». Comme son nom l’indique, il reproche au festival tous les maux du monde, comme quoi les Metalleux ne sont que des porcs, que le festival pourrit leur vie, à croire qu’ils fourrent aussi leur bétail en les sacrifiant devant des enfants de chœurs. Tout en eclipsant le fait que les commerçant ont été content, et que pas mal de gens ont pu gagner un paquet de fric. Presque 2 ans plus tard, c’est Philippe le Jolie de villiers qui part à l’offensive contre ce qu’il appelle le festival qui » véhicule la culture de la mort » (for teh lulz quoi). Il se sert d’un meeting politique en soutien à l’UMP pour les élections régionales pour véhiculer son message plutôt haineux vis-à-vis du festival. Il accuse aussi le festival d’ » influencer négativement des jeunes en fragilités Et en plus les metalleux ont une vie virtuelle, les dangereux ! psychologiques au point de les amener à poser des actes graves et violents. » Comme les jeux vidéo donc, rien de nouveau sous le soleil. Un peu plus tard, c’est la dame Boutin, à fond contre le PACS parce qu’elle n’aime pas les homos, ces sodomites infâme, qui part à la charge. Tenez-vous bien, elle adresse une lettre ouverte à Kronembourg les exhortant à cesser de subventionner ce cirque à la gloire de satan, la mort, les boucs et la peste noire (comme le groupe du même nom) on peut lire que le festival utilise, Pour faire sa promotion, des affiches figurant un homme au physique satanique avec des crocs sanguinolents sans équivoque sont apposées depuis quelques jours dans de très nombreux lieux à fortes fréquentations publiques comme les gares ou les grandes surfaces. Ce visuel ne peut que choquer les enfants obligés de subir cette publicité d'une violence morbide rare. GG la boutin. Mais ce n'est pas fini ! Alors qu'il est de plus en plus avéré que ce type de manifestation peut influencer négativement des jeunes en fragilités psychologiques au point de les amener à poser des actes graves et violents, est-il pertinent d'associer l'image de votre groupe à un festival qui promeut et véhicule la culture de mort ? N'est-ce pas en totale contradiction avec la mission de la Fondation Kronenbourg qui est de soutenir des manifestations qui « génèrent un mieux vivre ensemble » ? Voilà, on nage dans le grand délire de ce qu’on appelait avant aux Etats Unis « la chasse aux sorcières ». Bien évidemment Kronembourg n’a pas jugé cette chose digne et ne s’est pas retiré (en même temps vu le paquet de pognon qu’ils se font grâce aux metalleux). Et là maintenant, à quelques jours du festival, on traine en justice les organisateurs, tous des satanistes profana- - 70 (42lemag.fr) -
PORTNAWAK On parle du metal comme une musique incitant à la haine, avec des paroles douteuses. Ce qui me fait bien rire, c’est cette obstination envers le groupe « Impaled Nazarene ». Depuis le début ce groupe revient en tête des accusations. Pour info, ce groupe de black metal, hautement subversif, joue la carte de la provocation, mais une carte noire et corrosive, que Marylin Manson passe pour un enfant de cœur à côté. « Sadogoat », « Latex Cult » (oui oui), ou encore Pro Patria Finlandia (tiens on n’en parle pas de celui là), autant de nom provocateur pour un groupe qui joue à fond la dessus. Déjà ils s’obstinent à mettre ce groupe en avant pour ses textes provocateurs, et en plus ils le mettent en avant sans arrêt, sous entendant qu’il n’y a que ce groupe dans le heavy metal en général (ils ne font pas de distinction). Là où ils sont à côté de la plaque, c’est que ce groupe représente une frange extrême (et ultra décalé) du heavy metal, mais surtout, ils n’ont pas été programmé à l’affiche du festival. Enfonçons l’ironie jusqu’au bout en mettant en avant le groupe As I Lay Dying, à l’affiche dimanche 20 juin qui est… chrétien. Ba oui les Boutin et compagnie, les groupes de metal chrétien existent. Et le pire dans tout ça, c’est que l’effet est le même : personne ne devient chrétien/satanique. Que ce soit dans un sens ou dans l’autre, jamais le metal n’a converti des foules à un dogme particulier (et encore moins aux sacrifices de chèvres à la sauce béchamelle). Bien sur, quand on est ado prépubère, on s’affiche avec des 666 et des pentagrammes partout. Mais c’est la jeunesse. C’EST UN SCANDÔÔÔLE On en a mangé plein là bas ! c'était sympa les barbecue teurs et membres du grand banditisme c’est bien connu, parce que les paroles des groupes blablabla, offense le catholiscisme. IV. La réalité, pourquoi tout ceci n’est qu’un ramassis de conneries. Entre temps, on a eu un député qui est intervenu à Europe 1 pour dire ce qu’il en pensait, et on en revient à la même chose « les paroles sataniques, haineuses blablabla trop de violence ». Et maintenant on va enlever les pincettes et dire pourquoi ces ladres sont à côté de la plaque. Parlons réalité. A l’heure où j’écris ces lignes-ci, le hellfest est fini et j’y étais. Pas un instant je ne me suis senti en danger ou en compagnie de funestes personnes préparant un quelconque passage à l’acte, comme vous le dites. Ah, vous aimez bien ça les passages à l’acte, hein ! Vous n’attendez que ça, que les hordes de métalleux passe à l’acte et brûlent l’église de Clisson ou autre chose. Et bien non. Ce que j’ai vu ? des chevelus, des jeunes, des vieux, de la bières, une am- Déjà, le metal est surtout connu pour son caractère subversif, brutal et bien sur passionné. Il est bien connu pour ses adeptes, tout habillé en noir, avec des tatouages des piercing des fois, bref, des tenues peu communes. On connait le metal parce que ça gueule, ça bastonne, et ça fait pas comme sur TF1 le samedi soir, quand Jean Pierre Foucault invite pour la 4e fois Machin Truc pour la promotion de son nouvel album. - 71 (42lemag.fr) -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :