42 n°17 jui/aoû 2010
42 n°17 jui/aoû 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°17 de jui/aoû 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 75

  • Taille du fichier PDF : 17,4 Mo

  • Dans ce numéro : la narration made in sushi.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 58 - 59  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
58 59
PORTNAWAK Failleve, ceux qui pondent les lois DOSSIER DÉNONCE Revenons sur les statistiques de la « sécurité » routière : Le monde des dictateurs de lois, c’est un peu comme le monde des intérimaires : Un jour Gustave pose des parpaings, la semaine suivante il est chargé de la surveillance dans un magasin d’électroménagers avant d’enchaîner sur un poste à la hotline d’un FAI. Bein en politique c’est pareil, le ministre de la santé peut se retrouver ministre des transports le lendemain, juste pour le lol. Du coup, pas besoin de trop tergiverser sur le pourquoi les lois sont aussi inadaptées au quotidien. C’est un peu comme si vous demandiez à papy Grouillot, 98 ans au compteur, de vous expliquer comment configurer votre routeur. Sûr que vous rigolerez un bon coup, mais ça marchera jamais… Du coup, quand on a pour environnement un bureau de 120 m² et les vitres teintées de sa voiture avec chauffeur, difficile d’être objectif sur ce qui se passe dans la vraie vie. Donc lire des rapports annonçant 150 morts en 2 roues ce mois ci, ça amène systématiquement à « la moto çaylemal », ces enfoirays de motards roulent trop vite. Sauf que pour les gens de la vraie vie qui roulent en 2 roues motorisé, bah l’accident mortel il vient des fois du connard de caisseux qui les a juste pas vu, d’un pot de fleur de 12 tonnes posé sur le bord du trottoir et sur lequel motard sera tombé à 2 à l’heure parce qu’il aura fait un écart pour éviter je ne sais quoi, d’une route dans un état déplorable, d’un passage piéton posé en plein virage, d’une glissière de sécurité non doublée qui l’aura coupée en 2 sur une bête chute, d’un gars qui leur aura dit que la seule vraie musique c’est le métal… mais tout ça, les donneurs d’ordre, ils le passent dans le filtre antiproblème pouvant être résolu moyennant finance pour ne se concentrer que ce sur ce qui rapporte de l’argent. Et le motard, il rapporte de l’argent, puisque grâce à lui, on a pu avoir des tonnes de radars automatiques, des kilomètres de nouvelles lois pour niquer tout le monde, plein de sous dans les caisses des amendes (parce que le motard est indiscipliné, même s’il n’est pas un connard). Sauf que pour faire bonne figure, il faut désigner un bouc émissaire qui endossera le rôle du méchant justifiant toute la répression actuelle, et Bien comme le motard paye des impôts, qu’il ne faut donc pas trop le froisser, faut se rabattre sur le matos, donc la moto çaylemal. Conclusion Je pourrai en faire encore 50 pages comme ça… ça me désole… En tout cas, lecteurs de tout bord, avant d’envoyer vos lettres d’insultes et autres colis piégés, sachez que je suis moimême un de ces connards de motards, et que j’en ai marre de devoir casqué pour la frange de vrais abrutis qu’on voit sur les routes qui aide nos décideurs à trouver de nouvelles idées pour nous saigner sans anesthésie. Seulement voilà, c’est notre lot, parce que les médias, le gouvernement en a décidé ainsi, parce que formation, prévention et sécurisation des espaces routiers, ça coute de l’argent et que cet argent, il est mieux dans les poches des hauts fonctionnaires. Il est plus facile de se voiler la face et de foutre tout sur le dos des utilisateurs de 2 roues motorisé, quitte à mentir. C’est de la propagande, l’état a proclamé le génocide de la population des 2 roues, et il a besoin de l’aide de tous ceux qui boivent leurs paroles. (point Godwin check) Pas bien Un jour ça s’étendra, et peu à peu les libertés déjà bien entamées du quotidien (hadopi lol) deviendront des souvenirs. Seulement là il sera trop tard. Sortez les fourches, les torches, un jour on fêtera le 14 Juillet de la même manière qu’en 1789. (J’amène les piques à saucisses, on profitera pour faire un barbeuc.). obi - 58 (42lemag.fr) -
PORTNAWAK Défi histoire Père obi, raconte nous une histire Défi : « J'aimerai bien défier Obi (obi avec une pas majuscule, vile pourfendeur de pseudo) d'écrire une histoirette sur des dragons, des jolies filles motardes lesbiennes et un mec awesome qui casse la baraque à coups d'épée. Edit : Et de uzi. (oziosborn) » « Le jour se levait doucement sur la jungle, l'humidité ambiante de cette région créant un fin nuage de brume qui dissimulait les dernières créatures nocturnes occupées à retourner à leur tanière. Petit à petit, les bruits étranges et amplifiés de l'obscurité laissaient place aux sons plus agréables des grillons, des insectes venant butiner les trop rares fleurs de cette partie de la jungle. Au loin à l’est, on entendait quelques oiseaux, preuve que le soleil montait finalement plus vite que Stouket ne l’aurai pensé. De son refuge, il avait une vue limitée sur la jungle environnante, mais il voyait le ciel. Et dans ce ciel, se trouvait l’espoir de revoir un jour son village et les siens. Ce ciel qui voit passer tous les jours des monstres volants gros comme des bâtisses de ferme. Il aurait aimé être un chasseur de dragons, mais l’apprentissage était plus rude qu’il ne l’aurait cru. » DOSSIER PÈRE OBI, DÉNONCE RACONTE NOUS UNE HISTOIRE Robert Pinprechou ferma son livre. Ses yeux commençaient à le piquer férocement, et la pendule du salon semblait lui annoncer que l’heure tardive qu’elle affichait n’allait pas arranger sa tronche de cadavre mort depuis 3 jours le lendemain au boulot. 4h04. Dire qu’à la base il devait pwner quelques noobs sur Starcraft et aller se coucher de bonne heure, y a fallu que son ahuri de voisin s’amuse à percer son mur pile poil dans la gaine téléphonique de l’immeuble... Donc le temps que l’opérateur téléphonique soit disposé à envoyer un réparateur… même le Bengladesh sera passé à la fibre optique. Dodo, y avait plus que ça à faire… Au matin, soit environ 3h plus tard, Robert sortit de sa léthargie matinale grâce au merveilleux réveil « DinoPowa » offert par ses potes à ses 42 ans. Celui-ci était en forme de Gon (le personnage de Masashi Tanaka) et balançait un hurlement de dinosaure capable de réveiller les 5 étages au dessus et en dessous de son appartement. Selon la rumeur, les voisins rassembleraient des fonds pour engager un tueur à gages. A plusieurs reprises certains voisins étaient venus le voir pour lui demander de faire quelque chose pour son réveil infernal, et à chaque fois, ils étaient renvoyés dans leurs 22 mètres par des répliques complètement farfelues telles - 59 (42lemag.fr) -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :