42 n°17 jui/aoû 2010
42 n°17 jui/aoû 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°17 de jui/aoû 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 75

  • Taille du fichier PDF : 17,4 Mo

  • Dans ce numéro : la narration made in sushi.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
IRL SOCIOLOGEEK Les geeks, metalleux et rôlistes mangent les enfants Ou quand la légende communiste devient réalité Défi : Un article sur pourquoi les rolistes/geeks/metalleux mangent des enfants. (Elda) Quel est le point commun entre un geek, un metalleux et un rôliste ? Les cheveux gras, la barbe de 10 jours, certes. Mais il en est un autre bien plus évident qu'on a tendance à oublier, tant la chose s'est banalisée. Oui, ces personnes mangent des enfants. Vous lisez bien, et vous avez intérêt à planquer vos chiards, car ils en sont friands. Malgré tout, chacun a sa propre façon de cuisiner l'enfant. En effet, selon si l'enfant est un garçon ou une fille, le mode opératoire sera différent. Je vais tenter d'expliquer ce phénomène. Quand le geek se décide à cuisiner Le microcosme geek commence à être connu de tous. Ce n'est plus un secret pour personne, le geek passe son temps devant un écran, que ce soit télé ou PC. Il passe son temps à "browser" le net (avec accent bien prononcé de préférence), jouer à des "meuporgs" (pareil), ou à des FPS multi, et lit pleins de cochonneries sur les hentaï japonais à tentacules. Non seulement le geek est curieux, mais il est aussi fainéant. Et fainéant, il est le champion lorsqu'il s'agit de faire la cuisine. Ah la cuisine, un autre mythe qui s'effondre, car c'est une tâche hautement complexe qui lui demande de la patience. Et quand il a faim, le geek n'a pas de patience. Il n'a que de cesse d'engloutir une pizza 4 fromages, ou une paysanne, qu'il aura achetée au Monop'. Quand ce n'est pas la pizza, c'est le plat d'étudiant par excellence : LES PÂTES ! Quelques minutes à attendre, un prix réduit, des sauces pour varier un peu, et hop le tour est joué. Ca remplit le geek toute une soirée (voire une journée s'il mange plus que de raison), et ça lui permet d'acheter la nouvelle razer qu'il convoite tant, ou le nouveau Gadget USB sur lequel il a jizz. Et forcément, les pâtes ça le lasse. Il en a marre, il aimerait quelque chose de plus exotique, avec une certaine facilité à faire cuire, et à terme de se lancer dans la cuisine Lui vint une idée de ouf comme il n'en a jamais eu : et si je cuisinais des enfants ? c'est petit c'est facile à attraper, et ça oppose que peu de résistance. Parfait ! Faut dire que le geek ne sort pas trop de chez lui, et n'a aucune considé- - 38 (42lemag.fr) -
IRL noires dans sa caves, le rôliste est réputé pour rester dans son monde, en proie à son personnage d'elfe gros billavec arc +42 contre les orcs pas beau et +6 en emmerdement maximum des nains. Un monde à part que pas beaucoup de gens comprennent au final. Et puis en plus les rôlistes aiment les elfes, ces grands dadets se prenant pour des immortels à la peau brillante et à la beauté... enfin voilà vous avez compris. Le rôliste est très maniaque dans sa vie sociale, c'est un fait. chaque interaction sociale est décortiquée, en fonction des dialogues et des échanges. Une réflexion type peut être une du genre : "Hum celle là parle avec un air niais, elle doit avoir +4 en "Naïveté" et doit être assez faible niveau charisme. Quoique avec les boobs qu'elle a..." Le rôliste aime bien faire une fiche de personnage pour chacune de ses connaissances, et il se retrouve souvent avec : SOCIOLLOGEEK Des trolls (+3 en Force et -5 en intelligence et/ou perception) Le geek n'a pas pensé à ça, que c'est bête ration pour les enfants : mis à part le fait qu'ils sont facilement amadouables dans un court laps de temps, ils crient, hurlent et sont incontrôlables. En plus y en a trop, c'est horrible, il ne peut plus marcher sans shooter un enfant. Après s'être fait passé pour un proche de sa famille et l'avoir cherché à l'école, le geek peut commencer sa préparation d'enfants, Cannibal Corpse style. A savoir, le coup du lapin pour le mettre hors d'état de nuir, et pouvoir le cuisiner comme il faut. Et bizarrement, le geek aime mettre du coeur à l'ouvrage. google + cuisine enfant = bonnes recettes. du coup, le geeks connait les joies de la cuisine, et s'amuse même à allumer la télé sur la 6 pour regarder Top Chef ou encore UDPP (un diner presque parfait), même s'il n'est jamais question de cuisiner des enfants. Qu'importe, c'est comme le poulet ou le porc après tout. ou les deux. Alors le geek devient inventif. Rôti de garçonnet façon poulet, ou alors travers de petite chipie. Selon le sexe de l'enfant, le geek va procéder différemment... ou pas. En fait il s'en fout un peu. Il a faim, il a un peu de patience, mais pas trop quand même. Surtout que la viande de gosse c'est bien tendre. Et puis des gosses, ça se retrouve ailleurs hein. Donc le geek est plus friands des enfants comme nourriture exotique et comme bonne viande. L'instinct de survie. Quand le rôliste a lu "Sa Majesté des Mouches" et a pris peur. Côté cliché, le rôliste n'échappe pas à la règle. C'est même pire. Accusé de participer, voire d'instaurer des messes Des gens normaux (qui ont +1 un peu partout, mais souvent -6 en charisme parce qu'ils sont chiants comme la mort) Des manipulateurs (+4 en fourberie) qu'il aime bien Des loques, des passif, des chiants, et tout le reste. Avec ça, il s'amuse à faire les alignements en fonction des affinités qu'il a. Et pour les enfants, il choisit souvent d'être "Loyal-bon" si le gamin est gentil, ou alors "mauvais diabolique bien haineux" Le geek n'a pas pensé à ça, que c'est bête - 39 (42lemag.fr) -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :