42 n°17 jui/aoû 2010
42 n°17 jui/aoû 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°17 de jui/aoû 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 75

  • Taille du fichier PDF : 17,4 Mo

  • Dans ce numéro : la narration made in sushi.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
TELE DOSSIER DÉCOUVERTE The Shield Frize Mauzeurfeuqueur ! Défi : Et pourquoi pas un article sur les séries ? (Lemagicienfou). J’avoue, j’ai utilisé ma position de rédacteur en chef pour prendre un des défi les plus facile. Oui c’est de l’abus de pouvoir et je vous pouet, tous, ensuite je met en doute la moralité de votre maman pour que vous m’agressiez ce qui me permet de vous faire une clé de bras en état de légitime défense avant de vous braquer mon flingue dans la nuque et de planquer 1kg d’héroïne brut dans vos poches pour vous faire aller en taule pendant très très longtemps ! ! Ouais c’est badass mais je n’ai aucun mérite, Vic Mackey, le héros de la série The Shield m’a tout appris. Maintenant que vous avez compris de quoi je suis capable vous allez vous asseoir calmement et lire cet article du début à la fin. Si vous faites ça bien sagement, je ne vous balancerais pas à la répression des fraudes pour téléchargement illégal de webzine subversif gratuit ! Vous savez ce qu’ils font aux mecs qui utilisent les réseaux P2P en prison ? ? Ils les obligent à télédowncharger l’intégral desmp3 de Lorie et Justin Bieber puis à les écouter en boucle ! Ouais, on ne plaisante pas avec la spoliation des ayants-droit à Fleury Mérogis ! ! Bon, maintenant que j’ai toute votre attention je vais vous expliquer pourquoi The Shield est la meilleure série policière de l’univers, voir, soyons fou, la meilleure série télé tout court. Au moindre geste suspect je vous oblige à jouer au foot comme l’équipe de France ! Ouaip, avec une balle dans le genoux ! The Shield c’est l’histoire du "bercail", un poste de police expérimental mis en place pour lutter contre la criminalité à Farmington, le quartier (imaginaire) le plus dangereux de Los Angeles capable de faire passer n’importe quelle "cité pleine de jeunes drogués ma pauvre dame" pour Disneyland noyé dans du chamallow sauce guimauve. Pour assurer une efficacité maximal, toutes les "spécialité" de la police collaborent au sein de cette unité spéciale, du simple flic de proximité à la brigade d’intervention en passant par les inspecteurs de la criminelle. Seul soucis, - 22 -
TELE DOSSIER DÉCOUVERTE Le casting (presque) au grand complet. au milieu de cet belle machinerie anti crime se cache un engrenage pourri : Vic MacKey, le leader de la brigade de choc spécialisé dans la lutte antigang. En apparence, Vic est un flic hyper efficace, capable de démanteler 3 gangs et de faire descendre 5 chats d’un arbre en leur tirant dessus avant sa pause café de 10h. En apparence seulement car, pour obtenir de tels résultats, Mac Key n’hésite pas à franchir les limites de la légalité en créant de fausses preuves par ci par là quand ça l’arrange, en violentant deux trois indics peu loquaces et, surtout, en jouant les anges gardiens de quelques gros dealers prêt à raquer pour sa protection. En s’assurant qu’aucun trafic de drogue à Farmington ne puisse se faire sans son accord, il fait d’une pierre deux coup : il limite la violence en s’arrangeant pour que les divers gangs dealent tous sagement dans leur coin sans se savatter ET il se fait plein de gros sous. Malheureusement pour lui, ses magouilles vont finir par mettre la puce à l’oreille du capitaine du bercail, David Aceveda, qui va tout tenter pour mettre ses miches en taule. Ainsi démarre sept saisons au cours desquels Vic Mac Key passera autant, sinon plus de temps, à couvrir ses arrières pour ne pas aller en taule qu’à choper de vils fanquins distributeurs de produits stupéfiants qui rendent foufou les gens dedans leur tête ! Sept saisons de pure awesomess farcies de badasseries sur sauce bacon. Si le simple fait qu’un rédacteur ultra sexy vous conseille chaudement cette série ne vous suffit pas, voici 8 autres bonnes raisons de découvrir ce bijou télévisuel : Un héros atypique et passionnant Vic Mackey est la lettre Z dans badass. Oui, il n’y a pas de Z dans badass, mais ça c’est parce qu’il l’est tellement qu’il peut se permettre de faire caca sur le Bescherelle sans que l’académie française ne se plaigne ! ! Vic Mackey est vraiment un personnage atypique, à commencer par l’acteur qui l’incarne, Mickael Chicklis, qui bouffe littéralement l’écran avec sa silhouette trapu et son crane rasé lui donnant des airs de pitbull. C’est bien simple, il est tellement convaincant dans ce rôle qu’il ne joue - 23 -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :