42 n°16 juin 2010
42 n°16 juin 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°16 de juin 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 20,4 Mo

  • Dans ce numéro : mort et jeux vidéo.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 40 - 41  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
40 41
BD/COMICS DOSSIER DÉCOUVERTE craint les Italiens, ouais j'ai envie de casser du Rital aujourd'hui) en découvrant un truc nouveau pour lui : la compassion. La compassion, c'est ce truc qu'il avait entrevu lorsque des peuples crevaient sous ses yeux lors de ses parties de "va chercher" avec son maî-maître. Alors, avec la compassion, on est reparti pour une giga shistormde pleurs, de cris, de larmes, on rentre VRAIMENT dans l'émokid, c'est presque à se demander pourquoi il avait pas une mèche en argent en travers de la tronche). En s'alliant avec les Fantastic Four, notre chouineur parviendra à repousser Galactus (ce qui est inédit dans l'univers Marvel) qui va, attention : le bannir. Le bannissement consiste à entourer la Terre d'une barrière qui empêchera le Surfer de quitter cette planète qu'il aime apparemment tant. Supaaaaaaaiiiiiiiiiiiiiiiiirrrrrrrrrrrrrrrr ! Merci pour le cadeau gros ! Sans dec', le bannir, OK, mais sur la Terre... À ce tarif là, bouffe-nous, détruis la planète mais nous refile pas l'autre boulet là ! *pleure pleure* l'infini me manque, les étoiles *chougne chougne* l'immensité, les galaxies *pleure* BAF TA GUEULE MAINTENANT CA SUFFIT Laurel et Hardy version galactique ser par l'Italie en premier...), il tombe vite amoureux de notre planète et de ses habitants (sauf les Italiens, parce que ça Whine puissance trois, here we are ! Il aurait pu être content de tous nous sauver et d'améliorer son karma (parce que "on échappe pas à son karma connard" @ Bad Company 2) MAIS NON, il a juste trouver un nouveau moyen de se plaindre le con !!! Après ma femme, ma planète, je fais du mal aux gens, j'ai des remords, zomg la compassion, voici le petit dernier de la famille : "l'univers me manque". Vu que notre neuneu avait pour habitude de batifoler partout, le fait de se retrouver bloqué sur Terre, il l'a mauvaise, très mauvaise. Du coup, il nous fait comprendre - via trouzemilles métaphores qui donnent en gros "moi Oui, c'est très beau (notez la peau qui se désagrège peu à peu) - 40 (42lemag.fr) -
BD/COMICS qui ai l'habitude de sillonner le monde, être bloqué à Mufflin sur Oise, ça craint du boudin" - qu'il vit mal sa situation (et nous aussi). À cette époque, il deviendra un vrai Saint-Bernard et se sentira obligé de passer tout son temps à sauver tout le monde, partout, tout le temps, grâce à son pouvoir cosmique. Inutile de vous préciser à quel point c'est fascinant de voir un mec über puissant qui peut tout péter passer son temps à décrocher des chats des arbres, tu peux remballer Michael Scofield ! Pendant ce temps là, à Vera Cruz, Galactus se sera trouvé d'autres hérauts (Firelord, Gabriel, Terrax...) et se fera de vrais bons gros repas très "GTFO les végétariens". Retour en force (?) Au bout d'un moment, avoir un personnage toujours aussi larmoyant qu'un ado qui écoute Tokio Hotel ou Nightwish, ça gave un peu (tout comme ses histoires à base de "je reviens chez Galactus, je repars, je rereviens, je rerepars"zzZzZz). Du coup, les séries régulières du Surfer disparaissent peu à peu et notre héros ne fait que des apparitions dans d'autres séries mais prend aussi une nouvelle dimension dans ces histoires cosmiques, c'est à dire les grosses bastons mettant en scène pleins de gens qui se tabassent. C'est vrai quoi, notre pignouf argenté étant quand même un mec vachement balèze, c'est vrai que ça serait con de s'en passer et puis, si on retire son côté émo, le Surfer est quand même un perso qui a une méchante classe (premier compliment de l'article, yeah !). Notre Kelly Slater des étoiles se Oui, c'est beau. retrouvent donc souvent embarqué dans des méga sagas qui cassent tout (le Défi de Thanos, le Guerre de Pouvoir, la Croisade Cosmique, la Guerre des Titans) et qui roxxent franchement du pâté. Et, vu que ces histoires ne sont pas centrées sur lui, il ne chiale pas et ne passe pas son temps à se plaindre, il en deviendrait presque charismatique, un comble pour un émo... DOSSIER DÉCOUVERTE - 41 (42lemag.fr) -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :