42 n°16 juin 2010
42 n°16 juin 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°16 de juin 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 20,4 Mo

  • Dans ce numéro : mort et jeux vidéo.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
BD/COMICS DOSSIER DÉCOUVERTE The Silver Surfer Histoire du premier superhéros émo 1966. Ça vous dit rien comme ça, hein ? Allez, faites pas les oufs, je sais très bien que vous en savez rien, et puis, faut être honnête, vous en avez probablement rien à branler ceci dit... Bref, 1966 c'est l'année où le Silver Surfer a été créé par le grand Stan Lee. Comme je l'ai souvent dit et redit, Stan a oublié d'être con, et il a ce "léger don" d'être un peu visionnaire. Alors que depuis 5-10 ans, on voit des adolescents attardés (pléonasme ?) se mettre une mèche débile en travers de leur face de boutonneux et écrire des "poèmes" et autres bousasses dignes de Booba tout en pleurnichant, Stan avait vu tout ça avant tout le monde, il avait anticipé. Il savait vraisemblablement que les "fiottes" (je les appelle comme ça, avec pleins d'autres surnoms comme "baltringues" and co.) seraient un jour nombreuses et donc de potentiels consommateurs. Du coup, notre bon vieux pépère a anticipé et leur a créé un personnage sur mesure : le Silver Surfer. Un peu d'histoire S'il était Terrien, le Surfer serait ptêt grec - et je dis pas ça pour son côté gayzor, car sa vie est une tragédie.Au début, il vit une existence paisible avec sa belle, la bien nommée Shalla-Bal, sur une planète de bisounours (tout est super sur leur planète alakon, y'a pas de maladies, pas de guerre, tout le monde est gentil bla bla bla...) appelée Zenn-La (chouette nom de merde hein ?). Au programme sur Zenn-La, concours de cueillette de fleurs, de bisous, de guiliguilis et autres trucs à gerber des petits poneys roses. Manque de bol, quelque part dans l'univers, un bide gargouille. Ce bide qui fait un boucan du tonnerre à l'autre bout de lagalaxie, c'est "Tête de canne de hockey" (@Hulk) aka Galactus le dévoreur de mondes. Et quand Galactus a la dalle, il va sur une planète et la bouffe. En général, quand le gros violet déboule, les habitants résistent, c'est la guerre, ils se font fumer, gg no re. Seulement, sur la planète des télétubbies, niveau résistance, c'est moyen vu que le fer de lance de leur armée c'est... bah rien, ils ont pas d'armée, rien, même pas un couteau pointu qui pique les yeux. Voyant que sa planète est aussi doomedqu'Adriana Karembeu dans une pièce de 2m² avec moi, Norrin Radd propose un deal à Galactus, le servir pour l'éternité si ce dernier épargne Zenn-La. Galactus accepte, et Norrin Radd devient le premier héraut de Galactus : le Silver Surfer. Il aura pour mission de trouver des planètes que son maître pourra dévorer, oui, un peu comme quand Draxx doit nous trouver un KFC/Quick/MacDo, sauf que Norrin, lui, il le trouve, le KFC... (soyons clairs, si Draxx était héraut de Galactus, ce dernier serait mort de faim depuis lulure). - 38 (42lemag.fr) -
BD/COMICS *Ouin-ouin* ma bien aimée *ouin-ouin* ma planète LES POUVOIRS DU SILVER SURFER Dès l'instant où le Surfer s'est mis à sillonner l'univers, il commença à éprouver une sorte de spleen, mais du vrai spleen hein, pas un truc de fagg0t. L'essentiel des monologues (et y'en a putain...) se résumera à "ouin-ouin ma bien aimée, ouin-ouin ma planète" sur les premières années de parution. Ce sentiment se renforcera au fil des aventures du "Pleurnicheur des Étoiles" (son surnom) puisqu'il conduira Galactus à détruire des planètes et, par ricochet, à réaliser de chouettes génocides. Voir les derniers instants de milliards d'êtres vivants pousse l'émo à devenir de plus en plus relou. Enfin, je veux dire, il était déjà super relou comme gars à whine encore plus que Jenrathy qui se fait sniper à l'autre bout de la map ("Mais ouais, c'est ça, vas-y enculé ! ! §§1one1one"), mais avec la destruction de plusieurs civilisations, le whine de l'émokid argenté va se décupler et va même se développer jusqu'à atteindre une nouvelle dimension, jusqu'ici insoupçonnée et insoupçonnable ! Galactus dote son héraut du pouvoir cosmique, un truc badass le pouvoir cosmique j'te jure ! En gros, ça consiste en "être ultra balèze" et casser la gueule d'à peu près tout ce qui traîne dans l'univers, pratique comme truc. Le Surfer devient donc une entité recouverte d'un métal argenté pourvu d'un "véhicule supraluminique" dirigé par la pensée (enfin un surf quoi...). C'est grâce à cet immense pouvoir, que le Silver Surfer va pouvoir se balader dans toutes les galaxies afin de trouver le Big Mac du jour pour son boss. C'est ti-par pour La Grande Bouffe, loin de Zenn-La, loin de Shalla-Bal et c'est là que le "la vie elle craint tuvoi". DOSSIER DÉCOUVERTE *snif snif* qu'ai-je fait ? *sob snif snif*nnnnooooooooooooooooon[Moundir]Pourquoi ? Pourquoi ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? ? [/Moundir] Les pleurnicheries du Surfer vont donc peu à peu dépasser le cadre du "ma femme-ma maison" pour aller vers le "mais qu'ai-je fait ? " Hé oui, Galactus n'est pas le dévoreur de mondes pour rien, là où il passe, un sacré paquet de gens trépasse. En voyant cette misère, Norrin va devenir comme un super-guerrier du whine et chialer NON STOP (en gros ça donne ça : http://www.youtube.com/watch ? v=ee925OTFBCA), c'est horrible à lire. Après trouzemilles pages à se demander comment il allait faire pour surpasser les horreurs qu'il a - indirectement - commis, il décide de ne mener son maître QUE vers des planète inhabitées. Et bon, faut être clair, un hamburger sans steak, ça va cinq minutes, pareil pour les steaks de soja, need de la barbaque le gros violet. Les relations entre le héraut et son créateur deviennent donc un poil tendues et Galactus décide de choisir lui même son prochain menu, je vous le donne en mille, ça sera un maxi menu Mac Terre avec des potatoes, un Sprite et sauce pommes frites plz nan parce que j'aime pas le ketchup, ça me fait péter. La naissance du premier boyscout intergalactique Les différents hérauts de Galactus Lorsque le natif de Taa (remarquez l'effort que je fournis pour pas dire Silver Surfer et Galactus à chaque fois, non j'y arrive pas toujours mais bon) décide de "casser un jean" (synonyme pour bouffer comme un gros porc) avec notre belle planète, son héraut vient check (wesh bien tavu ?) un peu à quoi ça ressemble chez nous. S'il est au début horrifié par ce qu'il voit (ba houi, le con, il a du pas- - 39 (42lemag.fr) -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :