42 n°15 mai 2010
42 n°15 mai 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°15 de mai 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 74

  • Taille du fichier PDF : 19,3 Mo

  • Dans ce numéro : we want you.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 58 - 59  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
58 59
PORTNAWAK DOSSIER PHILOSOPHIE À chaque fois que vous allez pisser, poussez légèrement comme si vous aviez besoin de péter. Forcez-vous à faire cet exercice à chaque fois que vous irez pisser. Après un certain moment (quelques jours, une semaine voire plus), vous serez conditionné à péter lorsque vous irez pisser ! C'est pas génial ça ? ! Un bon pet des familles avec le petit pissou, rien de plus classe. Une autre expérience à mener, que je n'ai pas testé moi-même, et de mettre une musique particulière (par exemple "lyloo : Ma soirée MSN") à chaque fois que vous allez chier. Peut-être qu'avec un peu de temps vous aurez envie de faire caca à chaque fois que vous l'entendrez (cette expérience n'a aucun intérêt, excepté le risque de vous faire troller IRL et de vous chier dessus lorsque vous l'entendrez dans le métro). Pensée agréables lors du caquage L'action de caquer peut parfois avoir l'air d'une tâche très chiantes à accomplir (jeu de mot à chier inside (bis repetita)). Voici quelques conseils pour rendre cette activité plus agréable : Si vous êtes au taf, dites-vous que vous êtes payé pour chier, cela vous rendra le sourire immédiatement. Si vous venez de poser une bête de taille respectable, n'hésitez pas à lâcher un bon cri guttural pour célébrer son départ de votre organisme. Si vous êtes dans une session assez longue et que vous sentez le "boss" arriver, essayer de faire coïncider sa sortie avec le solo de guitare de la chanson que vous êtes en train de chanter. Attention, contrairement aux idées reçues, cela n'aide pas du tout de s'imaginer une autre personne en train de faire la même chose que vous... N'hésitez pas à partager avec vos amis vos histoires de merde, les endroits insolites ou vous avez démoulé un cake, vos meilleures performances ou pires accidents, car c'est en partageant qu'on apprend de nouvelles choses ! Pour finir je cite le philosophe Eric&Ramzy of the Tour Montparnasse Infernale "Hmmm, le caca c'est délicieux ! " Jenrathy "Putain, j'aurai pas du finir cette instance, je sens que ça va être just..." - 58 (42lemag.fr) -
PORTNAWAK Les objets rouges sont plus rapide Modèle ondulatoire de la lumière rules !!! Coucou les petits Einsteins. Aujourd'hui, le fringant Réchèr va vous faire part d'une découverte scientifique (faite par des russes, bien évidemment) totalement inutile, mais assez rigolote. J'ai plusieurs fois manqué perdre mon esprit dans le fatras de documentation traitant le sujet. (Et les textes en russe, même traduits par des experts, ça conserve son potentiel destructeur.) Mais j'en ressors muni de ce chouettos article de vulgarisation. SCIENCUM NAZUS Afin de ne pas perdre mes millions de lecteurs, je vais éviter de vous inonder de formules et de nombres compliqués. D'autre part, comme ça parle de couleurs (surtout le rouge, mais couleurs quand même), ça colle plutôt bien avec le thème. Profit ! ! Cay trop d'la balle ! ! Comme tout plein de découvertes scientifiques qui poutrent, celle-ci fut faite complètement par hasard. Nos amis les ruskoffs souhaitaient juste tester l'adhérence de nouveaux revêtements de bitume, ou un autre matériau à la con. Pour cela, ils faisaient rouler des baballes dessus, et comparaient les vitesses. Afin d'avoir des résultats exploitables et statistiquables, ils utilisaient plusieurs balles. Or il se trouve qu'elles étaient de couleurs différentes. Les ruskoffs n'étant pas des tafioles, ils avaient du putain de matos de mesure (micromètre, bidule-laser, et tout et tout). Ce qui a pu leur permettre de s'apercevoir que sur un même revêtement, les différentes balles avaient de très faibles écarts de vitesse entre elles. Au début, ils s'en tapaient complètement, et pensaient que c'était dû à la peinture ou l'usure des balles, et ça ne faussait en rien leurs tests. Les résultats étaient affichés sur un ordinateur, ils s'apprêtaient à calculer la moyenne des vitesses lorsqu'un sous-fifre quelconque s'amusa à classer les balles selon leurs couleurs : "pour faire un joli dégradé, lol ! nazdrovièh ! " Quand sa petite fantaisie fut achevée, ils s'aperçurent que le classement correspondait à un ordre croissant des vitesses ! ! Ils réalisèrent d'autres tests, avec des objets de différentes tailles, couleurs, etc. et conclurent que la raison de cette écart de vitesse était dû à une infime "force chromatique", appliquée à l'objet. Ensuite, il y a des calculs compliqués dans tous les sens, je vous passe les détails et je ne vous mets que les deux grosses formules générales qu'ils ont - 59 (42lemag.fr) -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :