42 n°15 mai 2010
42 n°15 mai 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°15 de mai 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 74

  • Taille du fichier PDF : 19,3 Mo

  • Dans ce numéro : we want you.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
BD/COMICS personnages de premiers plan (parce qu'à la longue, c'est relou). Les auteurs ont su donner une vraie profondeur à des personnages secondaires comme X51, Uatu ou encore Flèche Noire. DOSSIER DÉCOUVERTE Flèche Noire, tiens, parlons en de lui. C'est le roi des Inhumains – et il est ULTRA balèze, une race extra-terrestre issue des Krees (eux-mêmes issus des Célestes, des Entités Cosmiques) qui est proche de nous en terme de morphologie. Mais, les Inhumains sont exposés à des brumes appelées "Tératogènes" à leur adolescence et se retrouvent dotés de pouvoirs, ce qui modifie parfois leur apparence physique. Flèche Noire en ayant plein le cul de voir ses sujets crains/détestés/conspués par un peu tout le monde sur Terre décide de larguer les fameuses brumes sur notre planète bleue, du coup, tout le monde a des pouvoirs et les Inhumains deviennent "la norme". Red Richard n'y était donc pour rien, connard de Flèche Noire ! Suite à cette exposition aux brumes inhumaines, on découvre une vraie complexité chez des personnages jusque là relativement méconnus. Enfin, appréhender le récit "en position de Gardien" (puisque X51 nous "raconte" comment est la Terre après cet évènement) se révèle être quelque chose de très spécial, de très APPENDIX TIME BIATCH ! Les Appendix sont comme des ponts entre deux numéros d'EarthX. Ils sont sous forme de 2 ou 3 pages de dialogues entre X51 et Uatu. Les Appendix ne sont PAS comme le comics : pas de bulles, pas de strips, juste des dialogues (agrémentés de croquis et sketchbook). Ils sont généralement "costauds" de par les infos suggérées et le sens philosophique de la conversation entre les deux protagonistes. Ils servent également à apporter des précisions sur le numéro qu'on vient de lire, tout en préparant le numéro suivant via une problématique ou un questionnement. C'est excellemment bien écrit et font de parfaites ouvertures/fermetures à chaque numéro, du grand art ! envoûtant carrément bandant en fait mais y'a quand même une sensation bizarre qui se dégage lors de la lecture d'EarthX, mais impossible de deviner quoi... raaaahhhh !!! Hugh Laurie dans 100 Bullets (avec tentative de pas trop spoil) Oui, on loupe définitivement un truc, mais quoi bourdel ? Plus on avance dans EarthX, plus on se rend compte qu'on est pas face d'un comics décrivant "simplement" l'évolution de la Terre et de ses habitants. On sent qu'il y a une espèce de fil qui relie le tout, il est là ce $^**:µ^*µ$ fil, mais on arrive pas à foutre le doigt dessus, exactement comme dans l'excellent 100 Bullets (42 No13) ! Les planches ne suffisent pas ! Et les Appendix (voir encadré) bien que très instructifs – et hautement philosophiques – posent autant, si ce n'est plus, de questions qu'ils apportent de réponses. Et c'est là que le comics se transcende (et transcende mon slip) en apportant une nouvelle dimension à l'intrigue dans laquelle on est délicieusement embourbé : "au fait, les Gardiens observent que des trucs SUPER importants, alors pourquoi il est là le Gardien ? ". Les Sketchbook d'Alex Ross accompagnent les Appendix De gauche à droite : Red Richard, Cap'et Iron Man Ah oui, merde, j'y pensais plus trop au Progéria-boy. Il se passe ou il va se passer un truc de ouf donc ? Est-ce que cela a un lien avec le fameux Fléau X ? On constate que la Terre ne s'est jamais - 36 (42lemag.fr) -
BD/COMICS de l'Humanité qui va irrémédiablement s'éteindre, rongée par le virus qu'elle est devenue. Et voici un zoom sur un morceau de couv', le numéro qui parlera d'Iron man et de Spider Man aussi mal portée depuis que tous les habitants sont dotés de pouvoirs et, là, très franchement, ça va vraiment SUPER mal. L'Humanité est-elle un "virus" qui va détruire la Terre avant de s'auto-détruire ? Ça y est, le mot est lâché, nous sommes des "virus", nous sommes nocifs ! C'est une idée qui est dans l'air du temps, tant socialement (écologie gna gna gna) que dans les films/romans/philosophies (Matrix, etc.), et le récit prend doucement mais sûrement une petit dimension philosophique qui le rend très pointu. On est plus trop en train de parler de héros, de slips, de capes et tout le toutim, mais bien de futur, d'évolution, d'humanité, de destin, de sens de la vie et de notre rôle, le fameux rôle de "virus"... gueule ! C'est en tout cas ce que semble confesser X51 au Gardien aveugle en lui demandant s'il est venu observer la fin Et, devinez ce que cet empaffé lui répond ? "Les humains ne sont pas des virus, mais des anticorps" WAT ? ? ? ? Déjà que de base, je comprends que dalle aux métaphores médicales, mais alors là... Le VRAI scénario : *chanson* Et voici La Vie, la belle vie toute pressée d'éclore... (là par contre, ça va über spoil) Si on prend en considération les éléments cités ci dessus, difficile de se considérer comme des anticorps (pour info, c'est des trucs tout gentils, tout mimis qui réparent les bobos, vous avez jamais maté "Il etait une fois La Vie" sur FR3 ou quoi ? – oui avant ça s'appelait FR3 et pas France 3, saleté de djeunz !) parce qu'on a quand même l'air de tout pourrir, enfin j'dis ça j'dis rien. Nombriliste que nous sommes ! La Terre est juste une planète, ce n'est pas le centre de l'Univers, mais elle a un "rôle" vis à vis de l'univers ! Et si Flèche Noire n'avait pas relâché les fameuses brumes pour arrêter que son peuple se prenne des "rofl comme t'es laid" et autres "bouhhhhh comme vous suxxez, on dirait Egg" ? Et si le geste de Flèche Noire était purement prémédité pour atteindre un objectif qui devait rester caché ? Et c'est là qu'arrive la grosse tarte dans la gueule, ce qu'Uatu appelle "l'Equilibre Cosmique" et que Galactus (le gros violet avec une tête de canne de Hockey) DOSSIER DÉCOUVERTE On ne peut pas du coup s'empêcher de se dire qu'on est des saloperies et qu'on a pas volé ce qui nous arrive : on va tous crever et c'est bien fait pour notre - 37 (42lemag.fr) -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :