42 n°15 mai 2010
42 n°15 mai 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°15 de mai 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 74

  • Taille du fichier PDF : 19,3 Mo

  • Dans ce numéro : we want you.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
JEUX VIDEO DOOSSIER SCANDALE dans une pièce sans fenêtre, que certains employés ont craqué mentalement et se sont fait dessus, et à nouveau de menaces de licenciement pour insubordination s’ils allaient parler à leurs employés (genre trop des rebelles quoi). En plus de cette enquête, Activision a voulu fouiller leur PC et téléphones pour trouver des traces, ou des preuves de violation de contrat. Voilà le cheval de bataille d'Activision : la rupture de contrat. Du côté de Zampela et West c'est l'oseille le problème. Bien évidemment ces derniers ont refusé en bloc ces fouilles de PC, parce qu’ils ne voulaient pas que leurs patrons s’immiscent dans leur vie privée et qu'ils trouvent leurs dossiers pron ou fap folder. Face à ce refus d'obtempérer, Activision peut porter l’estocade et active sa « trap card » : les voilà qu'ils sortent des accusations sur des faits remontant à un an et demi. GG les gars ! Ils leur laissent délai de six heures pour se défendre. Six heures plus tard, aucune défense, kthxbye kickban. STORY TIME : EA Chapitre IV : Bordel c'est qu'ils respawn ces cons ! Licenciement des deux patrons, sans autres précisions quant aux royalties Pour comprendre l'ironie de cette histoire, il faut revenir un petit peu en arrière. Infinity Ward a été fondé par les anciens de 2015, studio de développement appartenant... à EA. Ils ont été à l'origine notamment de Medal Of Honor Débarquement Allié, soit un medal of honor parmi tant d'autres pour ma part, cette franchise étant ce qu'elle est. On ne sait pas trop si le départ fut houleux ou pas, mais il y a déjà une volonté d'indépendance. Et c'est en 2003 que Activision rachète le studio, parce qu'avec Call Of Duty, ça sent le billet vert, et qu'ils voulaient porter un gros coup à EA. En gros on quitte son ancien patron pour le rejoindre après parce que l'autre il est méchant pas beau. M'est avis que ça va tourner au vinaigre et que "financement intégral" est trop beau pour être vrai. Surtout venant de EA. Et rebelote, du nofrag.com, Draxx tu es viré ! dues au studio (toujours impayées). Autre point « on prend pas les gens pour des cons », Activision crée une cellule Call Of Duty, truc bien badass, et reprend le contrôle de la franchise Modern warfare, en total désaccord avec le contrat. OH THE FUCKING IRONY. On accuse un studio de violer un contrat et on le viole par derrière. BULLSHIT OF THE YEAR. Vous pouvez le constater, IW en a gros, et compte pas se laisser faire. Histoire de vouloir faire mordre la poussière à Activision, les voilà qu'ils balancent l'annonce qui tue : la création d'un nouveau studio indépendant. Nom du bouzin : respawn entertainement. OLO- LOL Imaginez la tronche des gars d'Activision, et de ceux ayant saisi la putain d'ironie du truc. Respawn, RESPAWN. Ah ah ah, décidément ils ont de l'humour ces West et Zampella. Alors, un studio indépendant créé dans l'urgence après un licenciement houleux, on va dire que c'est classique, cocasse certes, mais de bonne guerre. Mais le plus drôle là-dedans est le partenariat passé avec... Electronic Arts, qui furent les anciens employeurs de West et Zampella, juste avant l'aventure Infinity Ward (voir encadré). Electronic Arts qui au passage, se fout bien de la gueule d'Activision à coup de "Rah les cons d'avoir viré les mecs qui leur ont rapporté des thunes avec CoD et Modern Warfare. Avec Crysis 2 on va leur la leur mettre bien profond, parce qu'on rigole pas nous". Je caricature mais textuellement ça se rapproche de ça. Depuis ce coup de poker, c'est la guerre entre les deux camps. West et Zampella s'en tiennent à leur GROSSE - 24 (42lemag.fr) -
JEUX VIDEO L'EXODE INFINITY WARD cer une nouvelle franchise, ou un nouveau jeu original. Et pendant ce tempslà Activision continue de foutre la merde chez IW. Suite au licenciement et à toute la mainmise de Activision sur le Studio, la résistance s’organise. Et agit rapidement. Peu à peu, jour après jour, les développeurs partent de chez Infinity Ward. Et pas n’importe qui. On parle de lead designer, de responsables artistiques et autres types spécialisés. 5 puis 7 puis 11, puis une quinzaine… La spirale des départs n’en finit pas. À l’heure où j’écris ces lignes, ils sont au final 28 au moins à avoir quitté le studio. Sur à peine une centaine, ça commence à faire beaucoup. Mais le plus marrant reste à venir. Un groupe de 38 employés et ex-employés du studio porte plainte contre Activision, en ce qui concerne les royalties. En effet, Activision ne les a toujours pas payés, et les voilà qu’ils réclament quelques dizaines de millions de dollars (genre entre 75 et 125). D’après le code du travail de Californie (attention serious business), ils auraient dû être déjà payés. Activision ne les paierait pas pour qu'ils restent et développent Modern Warfare 3. Bien évidemment, Activision est un gentil studio, ne comprend pas tous ces départs, et estime que cette plainte est sans fondements. Et peu à peu, Respawn entertainement embauche les ex-Infinity Ward. Car ces vieux roublards accusent cette fois-ci West et Zampella de prendre en otage IW en faisant venir des leads designer et autres développeurs de poids. Depuis l'annonce, et l'ambiance exécrable au sein du studio (Activision ne veut toujours pas verser les royalties LOL), les départs se multiplient. (Voir encadré l'exode Infinity Ward.) Epilogue : EA et Respawn vont finir heureux (ou pas) et auront plein de jeux. Le fin mot de l'histoire ? Y en a pas, car à l'heure où j'écris ces lignes, l'affaire est loin d'être finie. Sachant que Activision a pris le contrôle de la franchise de IW contrairement à ce qui était prévu dans le contrat, ça risque de chier des caisses. D'autant plus qu'ils sont surpris par ces nombreux départs, inattendus (ahahaha la blague genre ils ne s'y attendaient pas), et qu'ils ne comprennent pas l'attitude de leurs esclaves développeurs. Mais qu'à cela ne tienne, ils ont prévu le coup et remplacent à tour de rôle les départs pour lancer la production de MW3 ! Eh oui ! Quand à Respawn, ils s'en tamponnent l'oreille avec une babouche puisqu'ils ont rejoint EA qui les financent intégralement et prépare la VRAIE riposte face à Activision (non parce que Crysis 2 j'appelle pas ça une riposte).. DOSSIER SCANDALE plainte avec magouilles et compagnie, et partent en solo en exhortant les anciens de IW à les rejoindre, tandis que Activision prétend ne pas être surpris par ceux qu'ils considèrent désormais "comme des francs-maçons à la solde de EA depuis le début et qu'ils ont voulu se rapprocher d'eux pour avoir encore plus de thunes." De son côté EA se frotte les mains. Car on imagine bien la suite : pour le moment ils financent et laissent les pleins pouvoirs aux deux rebelles, mais après ? Eh bien c'est l'épisode d'Activision qui se répète. On reprend le contrôle du studio qu'on finance à 100%, parce que bon ils nous doivent bien ça, alors hein, et pan dans le cul lulu. D'après ce qui a pu filtrer, EA joue les bons samaritains et n'interviendrait que dans le financement du ou des jeux prévus par le studio. Ce studio qui veut lan- Draxx - 25 (42lemag.fr) -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :