42 n°15 mai 2010
42 n°15 mai 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°15 de mai 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 74

  • Taille du fichier PDF : 19,3 Mo

  • Dans ce numéro : we want you.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
JEUX VIDEO DOOSSIER SCANDALE On va faire aussi simple que c'est arrivé : Activision a purement et simplement botté le cul des deux fondateurs/patrons d'Infinity Ward, Vince Zampella et Jason West, respectivement PDG du studio et directeur technique et créatif. Les raisons ? Activision clame que ce sont des gros branleurs qui foutent rien, viennent sans chemise et sans pantalon, n'en font qu'à leur tête. En plus ils crachent à la gueule de leurs patrons et veulent appliquer la fameuse loi du « prends l'oseille et tire-toi ». Fumiers de salopards communistes qu'ils sont. Chapitre II : Rumeurs et spéculation d'explosion de vide ordure Maintenant qu'Activision se fait lyncher sur la place internet par tout le monde (même ceux qui ont acheté MW2, c'est dire si vraiment tout le monde veut leur mort), ceux-ci veulent exercer leur droit de réponse, ce qui est forcément logique. Il en est de même pour les deux social-traitres de chez Infinity Ward. Voici donc un premier point de la situation : 1) Activision a bel et bien envoyé les deux zigotos paître ailleurs et a directement trouvé des remplaçants, ou fairevaloir, au choix : deux responsables Comment ? Des tensions chez Infinity Ward ? AH non pas du tout ! d'Activision (for teh lulz), qui vont tirer les ficelles du studio. autres et on pète un nouveau CoD en 2011. 2) Toujours avec Activision, le studio a prétendu que Infinity Ward restait la clé de voûte de Call Of Duty. Thx Cap'tain obvious, avec tout le flouze empoché grâce à eux, tu m'étonnes qu'ils ont besoin d'eux. Donc en gros, on garde les 3) Et cuicui les oiseaux, Activision voit la vie en rose avec des DLC pour MW2, un noyau dur autour de CoD, une expansion de la franchise etc., etc... Première rumeur, immédiatement démentie, concernant les royalties. Activision aurait purement et simplement refusé de payer ce qu’ils doivent pour Modern Warfare. Ce qui ne s’est pas passé heureusement (Activision n’est pas con à ce point). Deuxième rumeur. Activision pense déjà à Modern Warfare 3 (logique), et veut faire à nouveau marcher la poule aux œufs d’or. Ce que n’avaient pas en tête West et Zampesta. Ceux-ci voulaient plutôt faire une nouvelle franchise, ce qui est dans leur droit, d’après le contrat. La tension monte… car au final seul IW peut réaliser un nouveau jeu sous la franchise Modern Warfare. L’un veut un nouveau jeu et ne peut demander qu’à un seul studio qui refuse. Donc au final, Activision les aurait virés pour ça FREEDOOOOOOOOM ! Troisième rumeur, les deux communistes en chef auraient voulu une augmentation de royalties, parce qu’ils seraient trop pauvres et ont des enfants à nourrir. Ce qu’aurait refusé Activision, vu que ce sont des pingres et qu’ils sont en difficulté financière (ahahah la - 22 (42lemag.fr) -
JEUX VIDEO une suite (Modern Warfare 2) pour après passer à une nouvelle franchise. On se demande pourquoi ils ont mis tellement de cœur à l’ouvrage pour MW2 tiens. Encore une image piquée à nofrag.com, quelle faignass ce Draxx blague). Au final, vu que ce n’est pas le genre de la maison, Activision les aurait virés pour ça. Ouais… peut mieux faire. Et dernière rumeur, Activision aurait joué les fourbes et aurait tenté de contourner le contrat pour bien les entuber. De plus ils ont poussé IW à procéder à des licenciements, ce que les deux zigotos ont refusé. Et donc, hop ils prennent ça pour une rupture de contrat, et donc ils refilent la licence Modern Warfare à d’autres escla… studios Voilà pour le topo et les rumeurs. Par la suite, vous allez voir qu'il y a un mélange des rumeurs 2, 3 et 4. Et c'est avec une belle langue de bois que Actisuçon veut mettre tout le monde d'accord en annonçant ses plans comme s'il ne s'était rien passé. Pour résumer les choses : le gros patron a eu des exigences bien précises pour IW. Ceux-ci refusant et demandant à la fois le beurre, l'argent du beurre et le boule de la crémière, ils ont été logiquement virés. Mais voilà, la plainte des deux gus, c’est du solide, pas le genre de plainte à tenir sur du post-it. 16 pages, où les fondateurs de CoD déballent tout et posent carte sur table, sans pincettes. Bien évidemment cette plainte est loin d’être confidentielle et fait un peu plus plonger la réputation d’Activision, du moins en théorie. Voici un peu ce que contient la plainte (attention ça chie sévère) Primo, renégociation de contrat par Activision. IW voulait faire autre chose après CoD4, ce qui est compréhensible. Nouvelle franchise, nouvelle base, et tout le toutim. Seulement Activision ne l’a pas entendu de cette oreille et a fourbement convaincu les deux gars de faire Secundo, Activision met les choses au clair. Le studio redonne les pleins pouvoirs à West et Zampella sur les jeux Call Of Duty se déroulant après le Viet Nam. Sachant que les deux premiers CoD n’en font pas partie et qu’ils ont été développés par IW, on se dit qu’ils ont un humour ravageur chez Activision. Et enfin, en plus de la nouvelle franchise, le contrat promet des bonus avec les royalties, sur tous les jeux Modern Warfare, CoD et autres jeux utilisant la technologie de IW. Contrat de beau gosse t’as vu ! Tertio, Activision mène une enquête interne contre West et Zampella lorsque MW2 sort. Ouais comme ça à sec, sans dire pourquoi. « Bonjour, nous sommes vos boss, et on enquête sur vous, parce que vous êtes louches et un peu bolchéviques sur les bords » Sympa. Durant cette phase « tellement tendue qu’un élastique est relax à côté » (cette phrase est merdique, je l'assume), Activision fait office de tyran en menaçant West et Zampella de les virer sans sommations pour insubordination, s’ils ne coopèrent pas avec eux, et s'ils posent trop de questions. Durant le week-end du 13-14 Février, Activision procède à un interrogatoire général chez IW. Crise de parano et flicage sans complexe, c’est la classe chez Activision. Ils parlent même de retenue DOSSIER SCANDALE Chapitre III : RAMIREZ ! CONTRE-ATTAQUE ! Il fallait bien le faire, et ils l'ont fait. C'est en bons rebelles et avec des corones prêtes à exploser que IW prend le taureau par les cornes façon Kratos, en portant plainte directement contre Activision. Une plainte mal vécue par Activision (O RLY ?) qui se dit déçu des deux patrons West et Zampella, après tout ce qu’ils ont fait pour eux et surtout pour Infinity Ward. - 23 (42lemag.fr) -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :