42 n°14 avril 2010
42 n°14 avril 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°14 de avril 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 18,7 Mo

  • Dans ce numéro : Uncharted 2.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 58 - 59  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
58 59
PORTNAWAK des Beatles se teinte de sonorités ska du plus bel effet. Une véritable claque dans la gueule, qui a amplement mérité son statut de meilleure chanson de l'album. Tempête L’ALBUM DU MOIS Elle, la Belle Hélène, rejoint la terre des "Maudits" "L'ogre" git sous l'écorce, mais dans sa poche un... Lourd secret. Changement complet de ton pour cette chanson, dont le crescendo hallucinant vous fera revivre l'Odyssée d'Homère comme si vous y étiez ! Retranscrire le souffle épique des légendes homériques était une tâche de titan que seule Alizée pouvait remplir avec une telle maestria, et personne ne s'étonnera donc au final que l'ont ait affaire ici à la meilleure chanson de l'album. Tout simplement. J'ai pas vingt ans ! Et des talons aiguilles : un talent de fille Mélodie du vent Je change comme je rime, cachet d’aspirine On est vieux à vingt ans "Alizée m'a mené sur le chemin du grand véhicule" DalaïL. Et on arrive ici à l'œuvre la plus célèbre, et à juste titre, d'Alizée. Incontestablement la meilleur chanson de l'album, dans laquelle les capacités vocales d'Alizée se marient à la perfection aux instrumentations pop subtilement transcendées par une pointe d'electro, Benny Benassi ne s'y est d'ailleurs pas trompé lorsqu'il en a réalisé son mythique remix. Un véritable tube, qui aura fait danser et rêver des millions de personnes à travers le monde, révélant à la terre entière la fameuse French Touch incarnée par la Grande Alizée. Hey ! Amigo ! "Mets les voiles"... À son doux visage Barcelona, prends-la en otage. Une fois encore, Alizée sait nous surprendre là où on ne l'attend pas, et nous emmène loin de notre grisaille, jusqu'en Amérique du Sud, nous déhancher au rythme des favelas. Alizée nous montre ici qu'elle est parfaitement à l'aise, même dans un style bien éloigné de ses registres habituels, et nous livre ici une grande leçon de culture latino où la samba se mêle au flamenco dans une alchimie enchanteresse. Certes, il est tentant de se dire que l'atypisme de cette chanson la rend très légèrement inférieure par rapport au reste de l'album mais... naaaaan, c'est vraiment la meilleure chanson de l'album ! L'e-mail a des ailes "Alizée m'a fait rêver" Martin Luther K. Des mots qu'on s'envoie Mémos et des mails C'est aux bouts de ses doigts Que s'envolent - 58 (42lemag.fr) -
PORTNAWAK Cœur déjà pris "Alizée m'a tuer" Omar R. Mes mots qui s'emmêlent Ce titre démarre par une amorce des plus traditionnelles, mais ce n'est que pour mieux nous emporter dans un tourbillon onirique où la douceur des guitares s'allie à la puissance de la voix d'Alizée pour nous transporter dans un monde où les amours épistolaires font force de loi. Une chanson faussement calme, mais qui ne laissera personne indemne, ce qui est bien ce que l'on est en droit d'attendre de la meilleure chanson de l'album ! compte qu'elle a vraiment un faible pour les bad guys) apparemment pourchassé par Interpol, même le plus endurci des métalleux dépressifs ne pourra être que conquis par l'optimisme débordant de cette chanson. Bref, pour moi c'est LE coup de cœur de cet album ! Je vois tes gestes Qui s'assemblent... aux miens De vraies caresses, je laisse Le poids de son chagrin... Pour la clôture de l'album, Alizée finit en beauté et nous offre une ballade mélancolique époustouflante. On pensait avoir tout vu et tout entendu, mais là Alizée achève de nous faire la démonstration de son savoir-faire divin, et c'est donc logiquement sur la meilleure chanson de l'album qu'on la quitte la gorge nouée et les larmes aux yeux, mais non sans en redemander ! Conclusion Voilà, j'espère que la critique de cet album vous aura donné envie, si vous ne la connaissez pas encore, de découvrir cette immense artiste qui nous ravira, je l'espère, pendant encore de nombreuses années ! J'en profite pour vous rappeler qu'Alizée donnera un concert exceptionnel au salon du tracteur de Montargis le 16 avril, n'hésitez pas à aller la soutenir, moi en tous cas j'y serai ! Mppprrrrfffffchier & son correspondant Jean-Kévin Boulier L’ALBUM DU MOIS Youpidou Youpidou J'ai quitte l'école (ouais ben t'aurais peut-être mieux fait d'y rester un peu plus longtemps à l'école, histoire d'apprendre à pondre des paroles qui veulent dire quelque chose, sombre conna... hum veuillez m'excuser, petite fatigue passagère, mon clavier a dépassé mes pensées) Rien que le titre, on comprend qu'on va avoir droit à une chanson de haut niveau. C'est décidément un leitmotiv, mais c'est définitivement lorsqu'elle nous ouvre son cœur qu'Alizée sait le plus nous émouvoir, et à travers le récit de ses déboires sentimentaux avec son homme, "Un voyou ! Un vrai Al Capone ! " (entre ça et son mac, on se rend - 59 (42lemag.fr) -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :