42 n°14 avril 2010
42 n°14 avril 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°14 de avril 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 18,7 Mo

  • Dans ce numéro : Uncharted 2.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 56 - 57  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
56 57
PORTNAWAK L’album du mois L’ALBUM DU MOIS Bonjour à tous, dans un souci de répondre aux attentes de nos lecteurs, je me permets de vous proposer cet article écrit par un invité motivé. Sur ce, je vous laisse pour aller me prendre une aspirine. Bonjour, je m'appelle Jean-Kévin Boulier, j'adore 42 mais je trouve que dernièrement c'est un peu devenu Metal Magazine, ce qui me chagrine fort, car je fais partie des gens normaux qui aiment de la vraie musique. Mais contrairement à votre lectorat habituel, je ne me plains pas MOI, mais j'agis, en vous proposant ce mois-ci un article qui permettra, je l'espère, de sortir 42 de son marasme musical. J'ai donc choisi de vous parler de mon artiste préférée, la chanteuse la plus talentueuse de ce millénaire, j'ai nommé Alizée ! Alyzée Un modèle de classe et de distinction Il n'a pas été facile de sélectionner l'album à chroniquer pour cet article, tant ceux-ci se disputent en excellence, mais j'ai finalement arrêté mon choix sur le sublime Mes courants électriques, qui bien qu'ayant connu un succès commercial inférieur au magnifique Gourmandises, marque selon moi la maturité artistique d'Alizée, dans ses sonorités rock bien plus gouleyantes, dans lesquelles on devine sans peine l'influence sublimée de la grande Mylène Farmer. J'en ai marre ! J'en ai marre de ces cyniques Et dans les prés les colchiques L'album commence très fort, puisque Alizée s'impose d'emblée par sa meilleure chanson, dont la chorégraphie emblématique a marqué une génération par son raffinement vestimentaire, et a d'ailleurs inspiré jusqu'aux créateurs de WoW pour la danse de l'elfe de la nuit. Mais ce n'est pas tout, cette chanson est également marquée par l'incroyable pertinence des paroles, sans rien sacrifier à la qualité musicale : Alizée y fait preuve d'une verve mordante et tape là où ça fait mal, et s'impose ainsi comme une chanteuse engagée de premier plan, digne des plus grands Enfoirés. Du grand art ! - 56 (42lemag.fr) -
PORTNAWAK A contre-courant Sous haute-tension Mais pas de prises... De nerfs, je con..cilie tes rires Et mes électrons Un bal de vie Bal de ballons La barre était déjà placée très haut avec la première chanson, mais Alizée réussit l'exploit de faire encore mieux avec ce morceau dont les rythmes folks se marient parfaitement aux lignes de basse pour un résultat féerique. Une fois encore, les paroles ne sont pas négligées, et Alizée exploite parfaitement le champ lexical du génie électrique, montrant un talent poétique à faire pâlir de jalousie Paul Verlaine et Kanye West réunis ! Toc de mac La star a su rester simple. Ici en plein cours de respiration rectale. L’ALBUM DU MOIS J'm'ai pendu par les pieds... C'est le plus bizarre que j'ai fait ! Alizée revient ici à un thème qui lui tient à cœur, celui du romantisme adolescent débridé, et y chante toute son admiration communicative pour son "mac" en qui elle a reconnu sans problème la "tocarditude" (ou un truc dans le genre). La tendresse qu'elle exprime pour son "maître à faire des galipettes" réchauffe le cœur, le tout étant servi par un habillage résolument classique, mais parfaitement maîtrisé, ce qui en fait clairement la meilleure chanson de l'album. Amélie m'a dit Amélie a de l'or à donner Mélodie de vie, c'est l'odyssée L'Amélie c'est comme l'amitié De la poésie au bout des lèvres Contrastant magistralement avec le souffle entraînant du premier tiers d'album, Alizée nous livre ici une véritable plongée dans son univers doux-amer, qui a constitué une source d'inspiration inépuisable pour nombre d'artistes, à commencer par les Fatals Picards pour une de leurs célèbres chansons. Malgré son jeu de guitare atypique, cette chanson s'impose ainsi sans peine comme la meilleure de l'album. C'est trop tard C'est trop tard ! Si c'est ton art... ou du cochon moi j'ai pas d'opinion. T'es con ! "Alizée m'a tout appris" Emmanuel K. Évocation splendide de la profondeur des premiers émois lycéens, Alizée nous démontre à nouveau sa virtuosité lyrique se manifestant dans une violence verbale déjantée rivalisant sans problèmes avec les plus hardcores des rockeurs tels que Johnny Hallyday, alliée à un déchaînement musical dans lequel l'influence - 57 (42lemag.fr) -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :