42 n°14 avril 2010
42 n°14 avril 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°14 de avril 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 18,7 Mo

  • Dans ce numéro : Uncharted 2.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 54 - 55  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
54 55
IRL DOSSIER DÉCOUVERTE puisque ce ne sont que des combats d'animaux. Eh bien non ! Tas de mitochondries asthmatiques ! Car ce serait oublier le human-baiting ! Alors évidemment, c'est devenu illégal, car les tafioles qui nous gouvernent ont fait des lois de pédales interdisant ce genre de rencontres sportives. Que voulez-vous, on vit dans un monde de mous. Pelkosenniemi ! Ce mot ressemble tellement à rien qu'on peut même pas s'en servir comme une insulte. Il s'agit du nom d'une petite ville de Finlande, dans laquelle se déroule le célèbre championnat du monde d'écrasement de moustiques. Attention, aucun insecticide ni accessoire n'est autorisé. Que les mains, et éventuellement la bite. C'est marrant, je pensais que les moustiques y'en avait que dans les pays chauds, mais j'ai dû me planter. Encore un coup de ces cons d'écolos. Avec des animaux morts Je n'ai malheureusement trouvé qu'un seul sport entrant dans cette catégorie. Mais c'est un morceau de choix. Dans les steppes arides de l'Asie Centrale, des hommes au visage hâlé et à la moustache d'airain jouent au Buzkashi. C'est comme le polo (/b/ !!! Nan rien à voir, on n'est pas dans un article de slipologue), sauf que le ballon est une chèvre morte. Préalablement démembrée, décapitée, et remplie de sable pour que ça soit plus pratique, mais chèvre morte quand même. Il y a deux variantes : Tudabarai, où il faut simplement s'éloigner hors de portée de l'équipe adverse, muni de la chèvre, et Qarajai, où il faut se placer à un endroit précis du terrain et lancer la chèvre dans un cercle. Un peu comme au basket. Avec des humains Du sport avec des animaux, sauf que ce sont des humains ? Qu'est-ce donc que cela ? C'est simple, j'ai rangé dans cette catégorie les disciplines pour lesquelles un humain est utilisé comme un animal, voire un objet. Ce qui nous amène tout naturellement au lancer de nains, activité qui était très populaire dans les bars et les boîtes de nuit, et qui a permis de projeter jusqu'à des hauteurs stratosphériques des carrières de nains maintenant devenus archi-célèbres, tel que Mimi Mathy. (Nan c'est pas vrai. Mais si on peut plus dire n'importe quoi, où irait le monde ?) Et hop, Mimi Mathy me permet de faire une transition subtile avec le sport suivant. Selon vous, quelle catégorie d'humain est très facilement "objetisable", en dehors des nains ? Eh oui, vous avez deviné bande de petites fripons ! Les femmes ! (Et venez pas m'embêter. Vous avez eu votre journée de la femme, alors maintenant vos bouches. Allez plutôt me passer l'aspirateur sur la vaisselle, et occupez-vous des gosses avec la cuisine.) Bref, retournons en Finlande et découvrons le porter d'épouse ! C'est pas compliqué : un homme, une femme. L'un porte l'autre, et doit effectuer un parcours d'obstacles. La manière de porter la madame reste libre. (Qui a dit "pack de 6" ?) Conclusing L'inventivité humaine nous a gratifiés, à travers les siècles, d'une quantité pharamineuse de sports bien débiles. Nous avons vu que dans cette catégorie, la subdivision des sports avec animaux y tient une place de choix. Mais il serait fort dommage d'en rester là. Avec la ringardisation et la caricaturisation actuelle des "amis de la nature" (Brigitte Bardot en est le plus cruel exemple), un monde de possibilités se débloque à nous. Et pour peu que nous en fassions l'effort, nous pourrions très rapidement faire fleurir encore plus de disciplines, rivalisant avec l'insolite et l'humour potache de celles déjà existantes. Tout devient envisageable ! Le foot humains contre singes, la sodomie d'huîtres, le crawl sur fourmilière, le brûle-Francis-Lalanne... Alors, à vos bêbêtes, et imaginez ! Réchèr - 54 (42lemag.fr) -
IRL Pauvres fumeurs Vous avez qu'à mel ! Le fumeur est une victime. Non, ne niez pas : Esclaves ! Servants ! Soumis ! La nicotine est sa duchesse, sa maitresse, sa souveraine. Le fumeur est exploité, pauvre fumeur. Le fumeur est sous le joug des capitalistes, triste fumeur. Le fumeur n'a pas de volonté, c'est un pion, vite sacrifié pour de l'or. ARTICLE INVITÉ Ah traître cylindre ! Cruel collabo. Ah cigarette, tu te fais complice de millions de crime... contre l'Humanité. Quel est donc ton preux chevalier, banal fumeur ? Se cache t'il ? Non ! Non, il est là : pour toi. Il est ta volonté, ta délivrance, ton maquis : par procuration. Campagnes d'affichages, spots télé, radio, avertissements sur les paquets, messages vengeurs lancés sur la Toile du monde entier (www). Le fumeur, pauvre chou, doit être aidé par des gens compétents pour détruire les ignobles chaînes des bureaux de tabac. Car le vendeur de tabac est vil, mercantile, hideux, hypocrite, opportuniste et sans doute judéo-maçon. Il veut détruire la société, il est apatride, il veut briser le lien social en tournant les fumeurs vers euxmêmes, créant ainsi une spirale de vice et de lâcheté. Tes preux chevaliers sont là : des gens compétents. Ministres, publicitaires. Des gens qui savent ce que vous ne savez pas : le fumeur se banalise, et c'est un drame. Regardez autour de vous : tout le monde fume ! Votre voisin de palier, votre boulangère, votre patron, le SDF de votre rue, son chien, tout les putains d'accordéonistes sur les grandes places. Ils se regroupent en clan, en tribu, pâles et mauvaises copies d'une société de gens honnêtes. Entre eux, ils s'encouragent, médisent des gens normaux, empuantissent l'atmosphère. Assez ! Assez de cet aveuglement : suffit ! Ouvrons les yeux de nos frères nonvoyants et montrons-leur la voie de la Raison : la fumée embrume l'esprit, noircit l'âme et les poumons, donne l'haleine d'un rat crevé. La cigarette est le Mal : elle se consumme aussi sûrement qu'elle consumme les vies de ses victimes. La cigarette tue plus que les requins, la grippe A et le LOTO. Elle est la fourche, les buralistes sont le Diable Mettons fin à ce carnage : bouchons le mégôt de la Sécurité Sociale en écrasant les trous du monde entier. Que les gens de bonne vie, dans un émouvant élan suprème de fraternité, tendent la main aux mauvaises gens. Car, souvenez-vous, nul ne s'enfonce assez profondément dans les Ténèbres pour ne plus retourner à la Lumière. (Peu) Amen. Maeglyr - 55 (42lemag.fr) -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :